ACTION #LeclercObscur - épisode 3 : déterminés contre les pesticides !

Mise à jour du 28 octobre – 01h19 : Depuis mardi 6h00, nous bloquions tous les accès de la SOCAMIL, centrale d’achats d’E.Leclerc implantée près de Toulouse, un lieu stratégique de la politique d’achats régionale des magasins E.Leclerc. Suite aux engagements publics de la SOCAMIL, nos activistes ont quitté les lieux après 20h d’action

(c) Greenpeace / Pierre Baëlen
(c) Greenpeace / Pierre Baëlen

Foire aux pesticides chez E.Leclerc !

C’est reparti ! Près de 10 jours après le lancement de notre campagne contre les pratiques obscures de l’enseigne E.Leclerc, nous sommes de nouveau en action.

Depuis 9H30 ce matin, nous occupons la façade de l’hypermarché de Roques, près de Toulouse. Six grimpeurs ont déployé une banderole de 200 mètres carré pendant que nos activistes distribuent des tracts à l’entrée.
Pendant ce temps, ce sont 130 militants qui sont mobilisés dans les magasins E.Leclerc de 19 villes en France.

© Greenpeace / Pierre Baëlen
© Greenpeace / Pierre Baëlen

Oui au camembert qui pue, non à l'agriculture qui pollue

Après de nombreuses manifestations cet été liées à la crise de l’élevage, une importante manifestation agricole a eu lieu aujourd’hui autour de la capitale. Le Premier ministre a reçu Xavier Beulin (FNSEA) et Thomas Diemer (Jeunes Agriculteurs) et de nouvelles mesures d’aide aux éleveurs ont été annoncées. Le conseil des ministres de l’Agriculture de l’Union européenne devrait être saisi le 7 septembre par la France ainsi que plusieurs autres pays.
La FNSEA maintient son objectif : faire de l’agriculture française une agriculture plus compétitive et plus offensive sur les marchés à l’export. Sauf que le problème est bien plus profond.

Vache hollandaise issue d'une ferme écologique
Vache issue d’une ferme écologique © Greenpeace / Joël van Houdt

Agriculture : changer de modèle pour nourrir tout le monde

Ancrée dans l’inconscient collectif : l’idée selon laquelle l’agriculture écologique ne pourrait pas nourrir le monde. Nous pensons au contraire qu’elle est la solution, la seule alternative pour sortir d’un modèle agricole destructeur qui ne répond plus aux besoins d’aujourd’hui. Nous publions un rapport qui démontre en 7 principes-clé que l’agriculture écologique peut nourrir la planète tout en replaçant l’humain au centre du système alimentaire.