Course Zéro Pesticide : c'est parti !

Ce matin, les militants des groupes locaux de Greenpeace se sont mobilisés en Ile-de-France, à Saint-Etienne et à Lille pour s’adresser directement aux salariés des six principales enseignes de la grande distribution française : Auchan, Casino, Carrefour, Intermarché, Leclerc et Système U.
Ils étaient là pour les encourager à devenir acteurs du changement, acteurs d’une vraie transition vers un modèle agricole écologique !

Cela passe par l’élimination d’ici 2017 des pesticides les plus dangereux (pour les abeilles et pour la santé humaine) de la production des pommes et des pommes de terre, tout en accompagnant véritablement les agriculteurs qui s’engagent à produire sans pesticides.

La compétition est lancée !

La grande distribution joue un rôle majeur en France dans les achats alimentaires des consommateurs. Deux tiers des achats alimentaires se font en grande surface, et près de 70% des fruits et légumes frais sont écoulés par ce canal de vente. Cette position de force lui confère une influence très importante sur ses fournisseurs, qu’ils soient de l’industrie agroalimentaire ou agriculteurs.

Les six enseignes en compétition dans la Course Zéro Pesticide représentent 85% des parts de marché en France. Entre elles, la concurrence est féroce ! Sur les prix bas, sur leur proximité avec les consommateurs français, sur l’origine locale de leurs produits. Il est temps qu’elles s’attaquent au sujet de l’agriculture écologique : quelle enseigne sera la plus rapide à éliminer les pesticides de votre alimentation ?

Etant donné le poids qu’elles représentent, les enseignes peuvent jouer un grand rôle pour faire évoluer les pratiques agricoles. Les consommateurs peuvent et doivent avoir accès à des fruits et légumes sans risque pour la santé et l’environnement.

Les pommes et les pommes de terre en première ligne

Pour arbitrer la Course Zéro Pesticide, nous vous présentons Reinette la pomme et Nicolas la pomme de terre.
Avec vous, ils souhaitent pousser au changement les acteurs de la grande distribution.

Reinette et Nicolas c parti

Les pommes et les pommes de terre sont le fruit et le légume les plus produits et les plus consommés en France. Une pomme de terre reçoit en moyenne 16 traitements pesticides pendant sa production, et 35 pour une pomme ! Elles sont parmi les fruits et légumes les plus traités !
Mais ceci n’est que le point de départ de grands changements. A termes, tous les fruits et légumes doivent être produits sans pesticides !

Agriculture : choisissez des solutions d'avenir !

Tous les jours, trois fois par jour, nous nous posons cette même question : « qu’est-ce que je vais bien pouvoir manger » ? Pour presque 1 milliard de personnes dans le monde, cette question n’amène aucune réponse évidente. En réalité, le modèle de production de notre alimentation est en crise. Une crise conduite par un système agricole toxique qui nous impacte tous.

Cette crise concerne notre alimentation et les agriculteurs, ceux qui nous nourrissent, mais aussi une agriculture intensive, industrielle, aux impacts multiples.

Action: InVivo doit cesser d'empoisonner les agriculteurs !

Ce matin à 7h40, une quinzaine d’activistes de Greenpeace a bloqué l’entrée principale de la coopérative agricole InVivo à Paris avec un mur de bidons symbolisant des pesticides.
Ces bidons représentent un volume de 10 000 litres, soit l’équivalent du volume de substances actives vendues en une heure et demie en France.

En 2012 – 2013, via la vente de pesticides de synthèse, Invivo a réalisé un chiffre d’affaires d’un milliard d’euros.

Par ailleurs, Invivo investit dans la recherche et le développement de pesticides chimiques à bas prix, en sachant pertinemment les impacts que ceux-ci peuvent avoir sur la santé. Ces investissements doivent être redirigés vers la recherche de solutions et pratiques alternatives. Nous leur demandons d’arrêter à très court terme la vente des pesticides chimiques les plus dangereux.

Vous pouvez vous aussi défier l’agro-business!
Engagez-vous pour une agriculture et une alimentation plus saines !

Pesticides : c'est notre santé qui est en jeu !

Nous publions aujourd’hui un rapport intitulé « Les pesticides sèment le trouble », faisant état des impacts sanitaires dus à l’utilisation de ces substances.

Depuis les années 1950, l’agriculture industrielle a banalisé l’utilisation massive de pesticides chimiques de synthèse. Dans de nombreux cas, ils sont répandus de façon préventive, alors même que les cultures ne sont victimes d’aucune maladie ou d’aucun parasite !

OGM : quand Jean-Claude Juncker préfère Monsanto aux citoyens européens…

La Commission européenne a publié le 22 avril une proposition de révision des règles à l’importation d’OGM en Europe.

Cette proposition permettrait de continuer à autoriser des OGM même quand une majorité d’Etats membres s’y opposent. Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, avait pourtant promis de rendre plus démocratique le fonctionnement de l’Union européenne, notamment sur la question des OGM. Mais les nouvelles règles proposées n’ont rien de démocratique !

Une proposition faite dans le déni de la démocratie

Greenpeace Blockade GMO Storage Facility in Northern Sweden Aktivister blockerar GMO-lager i Norrbotten

OGM : bientôt un nouveau cadre européen ?

Mise à jour du 13 janvier 2015 :

Avec 480 voix pour, 159 contre et 58 abstentions, le Parlement européen vient d’adopter la loi permettant aux États membres d’interdire un OGM sur leurs territoires.
Ce nouveau cadre législatif européen présente bien des faiblesses. Comme nous le disions en décembre dernier, il laisse encore trop de pouvoir aux entreprises de biotechnologies qui peuvent négocier l’autorisation d’un OGM avec les gouvernements. De plus, il exclut la possibilité pour un État-membre d’invoquer les impacts environnementaux d’une culture d’OGM pour en justifier l’interdiction sur son territoire.
Ce nouvel épisode législatif ne doit pas empêcher La France de se saisir du sujet afin d’interdire durablement la culture des OGM sur son territoire, et soutenir un modèle agricole écologique.
Par ailleurs, au-delà de cette nouvelle loi, il reste impératif de travailler au renforcement des procédures d’évaluation et d’autorisation des OGM en Europe demandé depuis des années.

Le "vert" est dans la pomme : un village italien dit non aux pesticides

Dans les vergers qui entourent le village de Malles, au cœur de la vallée de Venosta dans le nord de l’Italie, scintillent des milliers de pommes jaunes et rouges qui n’attendent qu’à être cueillies…
Ces pommes, dont la culture fait vivre la région toute entière, vont bientôt être cultivées sans aucun pesticide.

Comment ce petit village d’environ 5 000 habitants est-il en passe de devenir un exemple pour l’agriculture écologique en Europe ?

img

OGM : destruction de 168 hectares de maïs potentiellement contaminés

Rappelez-vous : en avril dernier, nous dénoncions la présence de pas moins de six OGM différents dans des semences de maïs « certifiées sans OGM », commercialisées en France par le semencier espagnol Semillas Fitò. A la suite de cela, une enquête a été conduite par la direction générale de la répression des fraudes (DGCCRF) en lien avec le ministère de l’Agriculture. En voici les conclusions.

semillas fito