Agriculture - OGM | le 5 septembre 2011

Maïs OGM: des super insectes nuisibles résistants aux pesticides

Ce que Greenpeace craignait est malheureusement en train de se produire… Des biologistes de l’université de l’Iowa l’ont confirmé : certains insectes-nuisibles sont devenus résistants aux plantes OGM pesticides et en particulier au maïs OGM (dit maïs Bt). Ces études confirment donc les craintes de nombreux experts soulevées lors de la commercialisation des OGM.

Chrysomèle 1 – Monsanto 0

La chrysomèle des racines du maïs est un insecte nuisible particulièrement vorace, qui est depuis longtemps la hantise de tous les producteurs de maïs. Monsanto avait mis au point en 2003 le premier maïs OGM conçu pour résister aux attaques de cet insecte.
Le succès de cette variété a été tel que 6 ans plus tard, en 2009, 45% des cultures de maïs aux États-Unis utilisaient les semences de Monsanto. Oui mais voilà, depuis 2009 justement, les chrysomèles ont décidé de répliquer. Elles ont ainsi muté et sont devenues résistantes à la toxine intégrée dans les céréales (Bacillus thuringiensis ou Bt).

Les chercheurs sont partis de témoignages d’agriculteurs ayant subi des attaques de chrysomèles sur leurs champs de maïs génétiquement modifié. Les analyses conduites en laboratoire ont montré que le ver des racines du maïs (Diabrotica virgifera virgifera), présent dans le mid-west américain est résistant à la protéine Cry3Bb1 provenant du maïs OGM MON863, du MON88017 et de leurs croisements. Le maïs OGM MON863 avait été autorisé aux États-Unis et au Canada en 2003 et le MON88017 en 2006.

La mise en place d’une agriculture durable nécessaire !

Face au “risque commercial” que représentent les apparitions de résistance, la stratégie des multinationales est d’ “empiler” plusieurs transgènes codant pour plusieurs protéines insecticides dans une plante. Monsanto commercialise ainsi aux Etats-Unis le maïs SmartStax depuis 2010, un maïs qui contient notamment six protéines insecticides. Ce maïs est actuellement en attente d’autorisation commerciale en Europe, dans le cadre d’un dossier déposé en 2008 par Monsanto, Dow AgroScience et Mycogen.

Pour Aaron Gassmann, chercheur à l’université d’Iowa State, une des causes de la prolifération de ce nuisible est aussi l’insuffisance de refuges, zones de cultures non modifiées génétiquement qui doivent normalement concentrer ces insectes et les empêcher de muter. En effet, seulement la moitié des surfaces plantées respecte cette disposition, pourtant réglementaire!

Cette dernière étude n’est malheureusement pas la seule. D’autres prouvent la résistance des insectes aux OGM : comme le Spodoptera frugiperda résistant au Cry1F produit pas le maïs Bt à Porto Rico, le Busseola fusca résistant à la protéine Cry1Ab dans un maïs Bt en Afrique du sud, et le Helicoverpa zea à la protéine Cry1Ac et Cry2Ab dans le coton OGM dans le sud-est des États-Unis.

Ces instances de résistance est le sommet de l’iceberg. La résistance des insectes aux plantes OGM va forcer les agriculteurs à utiliser des pesticides encore plus toxiques et en plus grande quantité. Bref, les OGM consistent en un autre cul-de-sac de l’agriculture industrielle. Les solutions existent pourtant !

La solution reste et restera toujours la mise en place d’agriculture plus respectueuse de l’environnement et qui travaille avec la nature plutôt que contre elle !

Lire l’étude scientifique de Gassmann, A.J., Petzold-Maxwell, J.L., Keweshan, R.S.& Dunbar, M.W. 2011. Field-Evolved Resistance to Bt Maize by Western Corn Rootworm.

Lire la synthèse en français du rapport de Greenpeace : Agriculture durable : la réponse aux crises alimentaire et climatique

151 avis pour “Maïs OGM: des super insectes nuisibles résistants aux pesticides”

  1. Faust dit :

    Amusant… C’était prévisible, et pourtant, dès qu’une étude mettaient en évidence cela, les pro-OGMs la balayaient d’un geste méprisant…

    Mais, je suppose que on va, dans les prochaines heures, des gens comme GFP venir nous dire que c’était prévu par les industriels, qu’ils ont la parade, que cette fois-ci il n’y a pas de failles, et bla bla bla…

  2. GFP dit :

    Dommage…. les 2/3 de l’article sont assez factuels puis greenpeace dérape et ne peut s’empêcher de retomber dans les mensonges. A croire que c’est sa marque de fabrique.

    “La résistance des insectes aux plantes OGM va forcer les agriculteurs à utiliser des pesticides encore plus toxiques et en plus grande quantité.”
    => Ben non, au pire ça va forcer l’agriculteur à revenir aux produits qu’il utilisait avant le maïs Bt soit le traitement des semences ou l’incorporation d’insecticides dans le sol. En fait c’est un bel aveu de la part de greenpeace puisqu’elle reconnait ainsi que le maïs Bt est une solution qui est moins dangereuse que les alternatives actuellement disponibles. Autre alternative que greenpeace se garde bien d’évoquer, et pourtant la plus évidente, est l’utilisation de maïs Bt produisant des toxines contre lesquelles la chrysomèle n’a pas développé de résistance comme le maïs produisant les Cry34/35Ab1 de Mycogen ou encore le maïs produisant une Cry3A modifiée de Syngenta. Il ne fait aucun doute que les agriculteurs de l’Iowa concernés par cette résistance utiliseront ces variétés dès l’année prochaine, ou alors des variétés ou les Bt sont empilées.

    “La solution reste et restera toujours la mise en place d’agriculture plus respectueuse de l’environnement et qui travaille avec la nature plutôt que contre elle !”
    => Mdr… c’est ça “la” solution selon greenpeace ? Rien, aucune proposition concrète ? Pourtant le maïs Bt est la méthode la plus efficace, la plus facile à mettre en place et la plus respectueuse de l’environnement qui ait été développée jusqu’à présent pour lutter contre la chrysomèle. Ce n’est pas pour rien que ces variétés connaissent un tel succès auprès des agriculteurs. Et ce n’est pas fini, dans les pipelines des semenciers on trouve d’autres approches telles le “silencing” faisant appel au “RNA interférent” pour lutter contre ces ravageurs. Saccager les expérimentations comme l’a fait greenpeace en Australie ne fera que ralentir le développement des solutions faisant appel aux biotechs mais en aucun cas n’y mettra fin. Que greenpeace le veuille ou non les OGM sont encore promus à un bel avenir.

  3. Kervador dit :

    [quote]
    « La résistance des insectes aux plantes OGM va forcer les agriculteurs à utiliser des pesticides encore plus toxiques et en plus grande quantité. »
    => Ben non, au pire ça va forcer l’agriculteur à revenir aux produits qu’il utilisait avant le maïs Bt soit le traitement des semences ou l’incorporation d’insecticides dans le sol. En fait c’est un bel aveu de la part de greenpeace puisqu’elle reconnait ainsi que le maïs Bt est une solution qui est moins dangereuse que les alternatives actuellement disponibles. Autre alternative que greenpeace se garde bien d’évoquer, et pourtant la plus évidente, est l’utilisation de maïs Bt produisant des toxines contre lesquelles la chrysomèle n’a pas développé de résistance comme le maïs produisant les Cry34/35Ab1 de Mycogen ou encore le maïs produisant une Cry3A modifiée de Syngenta. Il ne fait aucun doute que les agriculteurs de l’Iowa concernés par cette résistance utiliseront ces variétés dès l’année prochaine, ou alors des variétés ou les Bt sont empilées.
    [/quote]
    Vous dites exactement ce que greenpeace annonce : pour contrer la résistance les agriculteurs n’auront d’autre choix que de revenir au mais non ogm et d’utiliser plus d’insecticide et/ou d’utiliser des OGM qui en produisent plus.
    Alors que la raison de cette résistance était expliquée dans l’article de greenpeace : non respect des consignes en ne cultivant pas de parcelles “sanctuaires” SANS OGM pour que les insectes développent moins rapidement les résistance.
    Mais de toute façon tout cela va contre les principes du Darwinisme.
    Si vous avez une population de 1000 individus. Vous introduisez un pathogène mortel pour 99% de la population il restera 1% de la population qui sera résistante à ce pathogène et qui engendrera une descendance résistante au pathogène. Si vous ne parvenez pas à tuer 100% de la population (même 99,99% c’est insuffisant !!) alors vous obtiendrez forcément dans un temps plus ou moins long une population résistante.
    Il ne faut pas oublier que nous parlons d’insectes qui ont un cycle de reproduction beaucoup plus rapide que nous pauvres êtres humains !!!

    La raison de cette résistance des insectes est bien la cause du mauvais comportement des agriculteurs puisqu’ils ont cherché à produire toujours plus sans respecter les consignes d’utilisation des produits toxiques données par leur fournisseur : Si vous ne laissez pas une zone sans traitement, alors le brassage des gènes de résistance est inssufisant avec des gènes non résistant. Ce manque de brassage, donne l’illusion au départ de faire effet parce que la population passera de 1000 individus à 2 individus, mais ces 2 individus résistants donneront une descendance 100% résistante. Alors que si vous “sauvez” 500 individus de la population non résistant, elle se mélangera avec les 2 individus résistance, ce qui créera à la génération suivante une population à 99% non résistante, etc etc.

    Le raisonnement de greenpeace est donc le bon :
    “La solution reste et restera toujours la mise en place d’agriculture plus respectueuse de l’environnement et qui travaille avec la nature plutôt que contre elle !”
    L’homme n’est rien face à la nature : nous devons travailler avec elle. Contre elle nous serons TOUJOURS perdant !!! Seulement ce n’est pas compatible avec le modèle mercantile que les agriculteurs ont adoptés depuis trop longtemps pour le quitter maintenant :/

  4. Kervador dit :

    [quote]
    « La solution reste et restera toujours la mise en place d’agriculture plus respectueuse de l’environnement et qui travaille avec la nature plutôt que contre elle ! »
    => Mdr… c’est ça « la » solution selon greenpeace ? Rien, aucune proposition concrète ? Pourtant le maïs Bt est la méthode la plus efficace, la plus facile à mettre en place et la plus respectueuse de l’environnement qui ait été développée jusqu’à présent pour lutter contre la chrysomèle. Ce n’est pas pour rien que ces variétés connaissent un tel succès auprès des agriculteurs. Et ce n’est pas fini, dans les pipelines des semenciers on trouve d’autres approches telles le « silencing » faisant appel au « RNA interférent » pour lutter contre ces ravageurs. Saccager les expérimentations comme l’a fait greenpeace en Australie ne fera que ralentir le développement des solutions faisant appel aux biotechs mais en aucun cas n’y mettra fin. Que greenpeace le veuille ou non les OGM sont encore promus à un bel avenir.
    [/quote]
    Deuxième exemple de raisonnement faussé par de trop nombreuses années de matraquage.
    Aucune proposition concrète ? Il n’y a que cela : RESPECTER LA NATURE ! Mais il semble que ce vocabulaire ne signifie plus grand chose dans la tête de beaucoup de monde :(
    Si le maïs produit une toxine mortelle pour l’insecte, quelle étude nous montre qu’elle n’est pas toxique/mortelle pour l’homme ? Pour rappel, histoire de donner une base de réflexion : combien de fibre d’amiante faut il respirer pour présenter un risque de développer un cancer du poumon ? réponse : une seule !!! Pourquoi est il déconseillé de faire plus de deux scanner par an ? Pourquoi enlève t on le pétrole de la mer lors des marées noires ? Pourtant, le volume de pétrole déversé est négligeable par rapport au volume d’eau dans les océans !!!

    Comme vous le dites très justement : “Pourtant le maïs Bt est la méthode (..) la plus facile à mettre en place. Oui c’est facile. Et c’est le propre de l’homme de toujours choisir le chemin le plus facile.
    Personne n’a jamais dit que de travailler en respectant l’environnement était plus facile. Faire son jardin pour manger des produits de bien meilleure qualité que ceux proposés dans les grandes surfaces coûte très cher en sueur.

    Quelle visibilité a ton sur les OGM ? Il n’y a même pas une génération d’êtres humains. Quand dans 75/100 ans, on se rendra compte après 2/3/4 générations d’êtres humains que le maïs Bt est finalement hautement mutagène pour l’homme, comment ferez vous pour dépolluer la nature alors que les pollens de ce maïs auront été répandus sur toute la surface du globe ? (rappel : on trouve des pollens dans les glaces des pôles)

    Ouvrez les yeux, enlevez vos oeillères.

  5. Faust dit :

    GFP : “Autre alternative que greenpeace se garde bien d’évoquer, et pourtant la plus évidente, est l’utilisation de maïs Bt produisant des toxines contre lesquelles la chrysomèle n’a pas développé de résistance comme le maïs produisant les Cry34/35Ab1 de Mycogen ou encore le maïs produisant une Cry3A modifiée de Syngenta. ”

    => Greenpeace n’évoque pas cette alternative, car cela n’en est pas une… c’est une fuite en avant…

    Que se passera t-il alors, lorsque la chrysomèle aura développé une résistance au Cry34/35Ab1 ou au Cry3A modifiée de Syngenta ? Hein ?

    Car cela arrivera, tôt ou tard. Comme Kervador l’a justement fait remarqué, il suffit d’une toute petite portion d’individus qui résistent, et voici, en quelques générations (ça va vite chez les insectes) l’apparition d’une famille résistante et appelée à supplanter lentement mais sûrement les autres familles non résistantes…

    Alors ce sera quoi la solution, lorsqu’une famille d’insectes aura développé de telles résistances que même les pesticides “traditionnels” se révèleront inefficaces ? Plus de toxines, plus dangereuses ?! Belle alternative, en effet…

  6. Alain dit :

    Tout cela ne m’etonne pas. C’est le progrès. On peut être contre le progrès, mais on ne peut rien faire pour l’arrêter. Et en tout cas pas le verbiage…

  7. la vieille dit :

    il en va de même avec les antibiotiques, c’est exactement le même processus, et maintenant on a le nez contre le mur !

  8. GFP dit :

    @ Kervador,
    “Vous dites exactement ce que greenpeace annonce : pour contrer la résistance les agriculteurs n’auront d’autre choix que de revenir au mais non ogm et d’utiliser plus d’insecticide et/ou d’utiliser des OGM qui en produisent plus.”
    => Si greenpeace veut dire par là que revenir aux méthodes chimiques est une régression en terme d’impact environnemental je ne vois pas pourquoi dans ce cas elle n’invite pas les agriculteurs à utiliser du maïs Bt. Il y a comme une contradiction dans leurs propos.

    “Alors que la raison de cette résistance était expliquée dans l’article de greenpeace : non respect des consignes en ne cultivant pas de parcelles « sanctuaires » SANS OGM pour que les insectes développent moins rapidement les résistance.”
    => Je suis d’accord avec vous mais le non-respect des zones refuges n’est pas la seule raison du développement rapide de la résistance observée dans l’Iowa. A cela s’ajoute le fait que le maïs Bt en question n’accumule pas assez de protéine Bt pour tuer la quasi-totalité des larves qui lui boulotte les racines. Si vous lisez l’article scientifique original donné en lien et non le bla bla de greenpeace vous verrez que l’on est pas dans ce qui s’appelle une stratégie “haute-dose” comme c’est le cas pour la pyrale par exemple. La sélection d’individus résistants est donc plus facile. A cela s’ajoute que tous les agriculteurs ne font pas non plus les rotations appropriées, soit au niveau des toxines utilisées soit au niveau des cultures elles-mêmes, technique qui permet aussi de réduire la vitesse d’apparition d’individus résistants.

    “Aucune proposition concrète ? Il n’y a que cela : RESPECTER LA NATURE ! Mais il semble que ce vocabulaire ne signifie plus grand chose dans la tête de beaucoup de monde”
    => Vous ne proposez rien de plus que greenpeace. Qu’est-ce que ça veut dire “respecter la nature” dans ce cas ? Que je sache on ne va pas laisser nos récoltes se laisser bouffer par les ravageurs. Il faut trouver des méthodes efficace, peu couteuses à mettre en place et ayant l’impact environnemental le plus réduit. Introduire la protection contre les ravageurs dans la plante elle-même est le moyen le plus efficace (OGM ou non).

    “Si le maïs produit une toxine mortelle pour l’insecte, quelle étude nous montre qu’elle n’est pas toxique/mortelle pour l’homme ?”
    => Il y en a suffisamment sur ce sujet dans la littérature scientifique pour montrer que les mammifères et les insectes non-cibles n’ont pas grand chose à craindre des protéines Bt.

    “Pour rappel, histoire de donner une base de réflexion : combien de fibre d’amiante faut il respirer pour présenter un risque de développer un cancer du poumon ? réponse : une seule !”
    => C’est ça la base de votre “réflexion” ? Vous réfléchissez par amalgame ? Je ne vois aucun rapport entre l’amiante et une protéine Bt.

    “Quelle visibilité a ton sur les OGM ? Il n’y a même pas une génération d’êtres humains. Quand dans 75/100 ans, on se rendra compte après 2/3/4 générations d’êtres humains que le maïs Bt est finalement hautement mutagène pour l’homme, (…)”
    => Aucun effet négatif pour l’environnement ou la santé n’a été rapporté pour le milliard d’ha d’OGM qui a été cultivé depuis 1996, pas un. Si l’on s’en tient aux définitions de base de la cindynique cela signifie que le risque sanitaire et environnemental avec les OGM actuellement commercialisés est égal à zéro. C’est exactement le niveau de risque pour les OGM actuels — zéro. Si une seule personne ou un seul animal avait eu un problème que l’on pourrait attribuer au fait d’avoir consommé une plante ou un produit dérivé d’OGM on pourrait alors dire que le risque est de 1 sur plusieurs millions ou milliards, mais là, non, même pas, on est à zéro.
    Si les protéines Bt étaient mutagènes cela aurait déjà été mis en évidence depuis longtemps. Aucun test ne l’a montré.

    “(…) comment ferez vous pour dépolluer la nature alors que les pollens de ce maïs auront été répandus sur toute la surface du globe ?”
    => Vous parlez de quoi là ?

    @ Faust,
    “Greenpeace n’évoque pas cette alternative, car cela n’en est pas une… c’est une fuite en avant…”
    => C’est pourtant l’alternative qui sera utilisée par les quelques agriculteurs concernés par ce phénomène.

    “Que se passera t-il alors, lorsque la chrysomèle aura développé une résistance au Cry34/35Ab1 ou au Cry3A modifiée de Syngenta ? Hein ?”
    => On passera à autre chose. C’est ainsi que l’homme a toujours procédé.

    “Car cela arrivera, tôt ou tard. Comme Kervador l’a justement fait remarqué, il suffit d’une toute petite portion d’individus qui résistent, et voici, en quelques générations (ça va vite chez les insectes) l’apparition d’une famille résistante et appelée à supplanter lentement mais sûrement les autres familles non résistantes… ”
    => Oui, cela arrivera forcément… quelque soit la technique de lutte utilisée. La chrysomèle a même réussi à développer des résistances aux rotations soja-maïs.

    “Alors ce sera quoi la solution, lorsqu’une famille d’insectes aura développé de telles résistances que même les pesticides « traditionnels » se révèleront inefficaces ? Plus de toxines, plus dangereuses ?! Belle alternative, en effet…”
    => Il n’y a pas “une” solution, il y a des moyens de luttes et il faut pouvoir les utiliser intelligemment. Les OGM font partie de la panoplie de moyens à mettre en œuvre pour lutter contre les ravageurs.

    @ la vieille,
    “il en va de même avec les antibiotiques, c’est exactement le même processus, et maintenant on a le nez contre le mur !”
    => Oui, le processus est fondamentalement le même, mais ce n’est pas une raison pour ne pas profiter du progrès que sont les antibiotiques.

  9. respect terre dit :

    @ GFP: (car les autres semblent avoir conscience que la nature est notre alliée et non notre ennemi, et que lorsque nous cesserons de l’agresser, elle n’aura plus besoin de se défendre)

    Je ne vais pas me fatiguer à argumenter, je vous conseille simplement de regarder le superbe film de Coline Serreau intitulé: “Solutions locales pour un désordre globale”. Vous pourrez voir qu’ils existent de nombreuses solutions… Solutions que Greenpeace doit connaître mais ne va pas développer dans une vidéo de quelques minutes!

  10. anti démago dit :

    Je déteste les personnes qui profitent de la méconnaissance des uns pour leur faire croire n’importe quoi. Alors Mr GFP, que je ne salue point, voila ma réponse à vos différents commentaires : vous avez l’air d’être très calé dans le domaine des OGM, soit. Mais croyez-vous détenir la science absolue et surtout de voir les conséquences à long terme? En quoi écrire que Greenpeace ne propose rien ou ment vous avance personnellement ? Pensez-vous rééllement que la désinformation sur le sujet n’a pas déja eu des effets dévastateurs sur une bonne partie de la population mondiale ? Je vous rappelle que toutes les fameuses études publièes sur le fameux maïs BT ont été diligentées par des consortiums liés à Monsanto lui même ! Bien pratique pour arranger les résultats. 270 000 citoyens attaquent Monsanto en justice aujourd’hui, (dont des agriculteurs bio, et oui ça existe aussi aux US) et heureusement que ce ne sont pas toujours les multinationales qui gagnent ! Greenpeace est là pour informer, réveiller les consciences, bref essayer de faire bouger les choses. Allez donc polluer, Mr GFP d’autres sites et vérifier leurs informations également, et bon courage pour trouver des études qui n’existent pas !

  11. Taka dit :

    Les antibiotiques à outrances ne sont pas du tout un progrès mais plutôt un fléau comme en Inde & en Chine, ils en consomment comme de l’aspirine alors que c’est bien plus nocif, puis comment s’élimine ces molécules? Dans les eaux de pluies, de rivière, de lac, nappe phréatique une belle grosse pollution insidieuse qui menace plusieurs espèces de la chaîne alimentaire humaine !!!

    Les maladies nosocomiales qui s’attrapent dans les hôpitaux et surtout lors d’un passage au bloc, ne sont-elles pas un fléau, une épée de Damocles ??? Ces mêmes maladies staphylocoque doré ect. ou dans certains cas se sont des amputations de membres la solution de rémission à la gangrène!!!

    Non, tout n’est pas un bien fait dans la chimie agro-alimentaire…

  12. Taka dit :

    Moi j’ai bien une idée pr les super insectes “ogmisés “, en récolté quelques-uns en faire une bonne grosse fricassé et l’envoyer aux lobby’s lol

    Retour à l’envoyeur en quelques sortes…

  13. Taka dit :

    N.B.
    Pollinisation des plantes part les abeilles, pas d’abeilles pas de récolte fruit, légumes.

  14. GFP dit :

    @ respect terre,
    “car les autres semblent avoir conscience que la nature est notre alliée et non notre ennemi, et que lorsque nous cesserons de l’agresser, elle n’aura plus besoin de se défendre”
    => Effrayant de lire des trucs pareils… Soyons gentils avec les ravageurs, les maladies, les virus

    @anti-démago,
    “Mais croyez-vous détenir la science absolue et surtout de voir les conséquences à long terme?”
    => Quelles conséquences à long terme espérez-vous découvrir que nous n’aurions pas déjà découvert après 15 ans ?

    “En quoi écrire que Greenpeace ne propose rien ou ment vous avance personnellement ?”
    => A rien de spécial, je constate, tout simplement.

    “Pensez-vous rééllement que la désinformation sur le sujet n’a pas déja eu des effets dévastateurs sur une bonne partie de la population mondiale ?”
    => Si vous parlez de la désinformation des anti-OGM, oui, sans aucun doute. Elle a créé une véritable phobie collective des PGM alors que ces plantes n’ont toujours pas le moindre mort à leur actif, pas même un mal d’estomac.

    “Je vous rappelle que toutes les fameuses études publièes sur le fameux maïs BT ont été diligentées par des consortiums liés à Monsanto lui même !”
    => Ben non, pas de bol, il y a des centaines d’études ne dépendant pas de monsanto. Celle de Gassmann et al. citée plus haut en est un exemple.

    “270 000 citoyens attaquent Monsanto en justice aujourd’hui”
    => Ce ne sont aps les citoyens qui attaquent mais des associations. Si greenpeace attaque une compagnie en justice on ne dit pas qu’il y a “3 millions de citoyens” qui attaquent en justice.

    “Greenpeace est là pour informer, réveiller les consciences, bref essayer de faire bouger les choses.”
    => Si greenpeace était là pour informer elle ne mentirait pas autant sur les OGM mais rapporterait les faits.

    @ Taka,
    “Les antibiotiques à outrances ne sont pas du tout un progrès mais plutôt un fléau (…)”
    => Qui dirait le contraire ?

  15. Raph dit :

    Très bonne video! C’est claire que le bio n’est pas bon pour Monsanto car nous les paysans bio n’achetons ni OGM, ni insecticides, ni herbicide. D’ailleurs depuis que l’on soignes nos animaux avec des médicament homéopathique notre vétérinaire ne doit pas êtres heureux non plus car il ne vien plus que très rarement. Monsieur GFP il me semble qu’un petit verre de rund up pourait vous remettre les idée en place! Santé.

  16. Jonathan Palais dit :

    à Alain,

    “Tout cela ne m’etonne pas. C’est le progrès.”

    Au contraire, c’est l’opposé du progrès : avec ce système agricole et alimentaire industriel, qui continue aujourd’hui sa fuite en avant avec les OGM, nous perdons la biodiversité de la nature, la diversité des semences, la fertilité des sols, la qualité de l’eau, la santé des humains, la souveraineté alimentaire, les savoirs agricoles écologiques, les forêts… Tout sauf un progrès !

    Ce n’est pas parce que c’est moderne, technologique, que c’est un progrès.

    “mais on ne peut rien faire pour l’arrêter.”

    Eh bien si, on peut arrêter ces faux progrès. On a obtenu un moratoire sur le MON810. On a repoussé les gaz de schiste. On a fait fermer Superphénix. On a fait annuler l’extension du camp militaire du Larzac…

    Je rappelle aussi qu’en France les plantes génétiquement modifiées par mutation, les “OGM cachés”, sont désormais cultivées et qu’il va aussi falloir les arrêter !
    D’ailleurs les faucheurs volontaires ont commencé à les faucher. Encourageons-les, soutenons-les, rejoignons-les ! Ils ont besoin de notre aide pour leur prochain procès du 28 au 30 septembre à Colmar :
    http://www.monde-solidaire.org/spip/spip.php?article5724

  17. GFP dit :

    @ Jonathan Palias,
    “Ce n’est pas parce que c’est moderne, technologique, que c’est un progrès.”
    => Le maïs Bt est sans aucun doute un progrès. C’est l’outil le plus efficace dans la lutte contre les ravageurs du maïs qu’ont actuellement les agriculteurs à leur disposition.

    “Eh bien si, on peut arrêter ces faux progrès. On a obtenu un moratoire sur le MON810.”
    => Ce n’est pas parce que vous empêcherez quelques années les agriculteurs français d’avoir accès à un OGM que le monde s’arrêtera de tourner. Pendant ce temps les agriculteurs qui ont le droit d’utiliser ces technologies en profitent. Et la recherche étrangère ne s’arrêtera pas pour une poignée d’illuminés.

    “Je rappelle aussi qu’en France les plantes génétiquement modifiées par mutation, les « OGM cachés », sont désormais cultivées et qu’il va aussi falloir les arrêter !”
    => Ça fait plus de 60 ans que sont cultivées des plantes issues de la mutagénèse induite, même en bio. Les délinquants volontaires sont totalement à la ramasse.

    “Ils ont besoin de notre aide pour leur prochain procès du 28 au 30 septembre à Colmar ”
    => De votre aide ? Ils l’ont un peu cherché quand même ! Saccager une expérimentation de la recherche publique, de l’INRA… honte sur eux ! J’espère qu’ils seront lourdement condamnés.

  18. Joceline dit :

    Finalement, je trouve que cet article est une bonne nouvelle. Plus vite les OGM montreront leurs limites, plus vite ils laisseront la place à d’autres techniques et, surtout, à une réflexion sur les dangers de la monoculture en matière d’appauvrissement des sols, de la biodiversité et de la sélection d’espèces nuisibles. Car toutes ces espèces nuisibles ne prolifèrent que parce que les conditions de leur prolifération sont réunies. Réintroduisez la biodiversité, elles reprendront leur place, peu importe qu’elles soient résistantes à tel ou tel pesticide ou toxine OGM. Parce que le problème n’est pas le nuisible mais l’appauvrissement du milieu. Pour reprendre l’analogie avec les antibiotiques, je citerai Hahnemann ” Le microbe n’est rien, le terrain est tout.”. Si vous désherbez consciencieusement votre potager et n’y faites pousser que de la salade, il est évident que celle-ci sera mangée par les limaces et les escargots. Si, maintenant, vous laissez quelques “mauvaises herbes” envahir les espaces entre les salades, il y a gros à parier que vos salades seront à peine visitées. J’en ai fait l’expérience encore cette année dans mon potager. Le seul anti-limace que j’utilise, c’est mon copain Nestor, le hérisson. Rien à voir avec les km² de cultures des plaines américaines, me direz-vous. C’est vrai ! A côté de mon minuscule potager, ces plaines sont des terres en voie de désertification. Que dis-je? de véritables déserts, d’ores et déjà !

  19. Joceline dit :

    @GFP : Même si je ne partage pas du tout votre avis, je vous trouve très courageux de continuer d’argumenter en faveur des OGM, seul contre tous ou presque. J’aimerais croire que ceux que vous soutenez soient aussi sincères que vous, mais je n’en suis pas du tout persuadée. Business is business avant tout ! Il y a un cynisme économique évident dans la logique OGM. Vous êtes sans doute un grand naïf !

  20. GFP dit :

    @ Joceline,
    “Finalement, je trouve que cet article est une bonne nouvelle.”
    => Se réjouir du développement d’une résistance chez un ravageur des cultures est, de mon point de vue, du même ordre que de se réjouir du développement d’une résistance à un antibio chez une bactérie pathogène, une aberration.

    “Plus vite les OGM montreront leurs limites, plus vite ils laisseront la place à d’autres techniques et, surtout, à une réflexion sur les dangers de la monoculture en matière d’appauvrissement des sols, de la biodiversité et de la sélection d’espèces nuisibles.”
    => Vous faites un amalgame entre une technique d’amélioration variétale et certaines pratiques agricoles. Ce serait comme vouloir faire un lien entre l’amélioration des performances techniques d’un moteur et certains problèmes liés à la circulation automobile. En gros ce n’est pas parce que l’injection multipoint montrerait ses limites que vous ouvrirez une réflexion sur les limitations de vitesse sur l’autoroute et les accidents de la circulation.

    “J’en ai fait l’expérience encore cette année dans mon potager.”
    => Le jardinage est à l’agriculture ce que le tricot de grand-mère est à l’industrie du textile, deux chose difficilement comparables.

    “J’aimerais croire que ceux que vous soutenez soient aussi sincères que vous, mais je n’en suis pas du tout persuadée.”
    => Je ne soutiens personne, je défends une technologie.

    “Il y a un cynisme économique évident dans la logique OGM.”
    => C’est quoi “une logique OGM” ?

  21. Jonathan Palais dit :

    Salut GFP,

    Tout à fait d’accord avec toi sur un point : aucune raison de se réjouir du développement d’une résistance chez cet insecte. La culture de plantes génétiquement manipulées en plein champ provoque non seulement des contaminations génétiques, mais aussi des résistances. C’est-à-dire qu’on est bel et bien en train de dérégler le vivant non seulement au niveau des éco-systèmes, mais aussi au niveau génétique lui-même.
    C’est ce que les anti-OGM dénoncent depuis plus de 10 ans. Et c’est en train de se produire. Et bien sûr, comme les anti-OGM le disent depuis le début, il n’y a aucune possibilité de faire marche arrière.

    Je ne trouve pas que Joceline fasse un amalgame entre une technique et une pratique agricole. Les OGM sont conçus pour une pratique agricole bien précise : monoculture pesticide. Comme les plantes issues de mutagénèse dénoncées par les faucheurs d’ailleurs. Si tu ne vois pas le lien entre les OGM et cette pratique agricole, c’est peut-être justement parce que, comme tu le dis, tu “défends une technologie”.

  22. Jonathan Palais dit :

    Pour ceux qui font la différence entre la délinquance et la désobéissance civile, je fais tourner le message suivant :

    En août 2010, 70 faucheurs volontaires ont “fauché” 70 ceps de “vignes OGM” sur une parcelle test de l’INRA pour protester contre l’utilisation et la dissémination de plantes à génomes modifiés sous couvert de recherche.

    Ces faucheurs sont convoqués au tribunal de Colmar les 28, 29 et 30 septembre 2011 pour un procès qui s’annonce important et riche en débats. Pour aller soutenir les faucheurs dans leur action de désobéissance civile, un premier bus (de l’association Caracole) partira de Toulouse le 27 au soir (heure précisée en fonction des retours) avec retour le 29/30 après le procès.
    Contacter Patricia au 04 68 31 78 68 pour plus d’info et pour s’inscrire.

    Un deuxième bus partira du Gard également le 27 au soir pour être présent au grand rassemblement de soutien le 28 et redescendre dès le 28 dans la nuit… Il remontera par la vallée du Rhône et peut donc s’arrêter à Bollène (par exemple) pour récupérer d’autres personnes. Pour en savoir plus, vous pouvez contacter Gil, animateur de la Conf du Gard au 04 66 63 16 90.

    Dans les deux cas, autour de 50€ l’aller-retour mais peut varier selon le nombre de personnes dans le bus et ne doit pas constituer un frein à l’embarquement ! Faites suivre l’information à qui peut être intéressé !

  23. GFP dit :

    @ Jonathan Palais,
    “La culture de plantes génétiquement manipulées en plein champ provoque non seulement des contaminations génétiques, mais aussi des résistances.”
    => Tout comme la culture de plantes conventionnelles. La dissémination et l’apparition de résistances chez les ravageurs ne sont pas une spécifité de la transgénèse. On a ainsi du mildiou qui s’adapte aux résistances de variétés de pomme de terre, la mouche de Hesse qui s’adapte aux résistances du blé, la rouille du blé qui s’adapte elle aussi aux résistance du blé (voir l’exemple de la souche Ug99)… on pourrait multiplier les exemples sur des pages.

    “C’est-à-dire qu’on est bel et bien en train de dérégler le vivant non seulement au niveau des éco-systèmes, mais aussi au niveau génétique lui-même.”
    => L’homme “dérègle” le vivant depuis qu’il fait de l’agricuture.

    “Et bien sûr, comme les anti-OGM le disent depuis le début, il n’y a aucune possibilité de faire marche arrière.”
    => “Faire marche arrière” … l’histoire ne fait jamais marche arrière, on va toujours de l’avant. On ne vit pas dans un monde statique, fort heureusement.

    “Les OGM sont conçus pour une pratique agricole bien précise : monoculture pesticide.”
    => Aucun OGM n’est conçu pour la monoculture, en voilà une drôle d’idée. Au contraire, la monoculture d’OGM, tout comme celle des plantes conventionnelles d’ailleurs, entraine une sélection accélérée de pathogènes, de ravageurs ou d’adventices résistants.

    “Comme les plantes issues de mutagénèse dénoncées par les faucheurs d’ailleurs.”
    => Le tournesol oléique est destiné à la “monoculture pesticide” ? La variété de pamplemousse “Star Ruby” est destinée à la “monoculture pesticide” ?

    “(…) un premier bus (de l’association Caracole) partira de Toulouse (…) Un deuxième bus partira du Gard (…)”
    => Non seulement ces délinquants saccagent des travaux de la recherche publique mais ils ont bilan carbone catastrophique… Vu que certains d’entre eux sont récidivistes je leur souhaite une condamnation aussi lourde que possible.

  24. Jonathan Palais dit :

    Non, l’humain ne dérègle pas le vivant depuis qu’il fait de l’agriculture.
    Quand un paysan sélectionne des semences qui co-évoluent avec leur environnement, les insectes, les autres plantes, en fonction du sol et du climat, ça ne s’appelle pas dérégler le vivant… c’est de la co-évolution.

    Les manipulations génétiques sont dangereuses parce que nous avons bien le moyen “d’écrire” les gènes d’une plante, mais nous ne comprenons que très peu de choses de l’évolution dans son ensemble. On ne sait pas ce que font tous les autres gènes, on ne sait pas comment les gènes qu’on modifie vont réagir avec les autres gènes dont on ne connaît pas la fonction, on ne sait pas comment vont réagir les autres être vivants de l’éco-système… on va le découvrir grandeur nature dans l’environnement, comme s’il s’agissait d’un laboratoire.

    Je rejoins complètement la conclusion de Greenpeace : nous avons besoin d’une “agriculture plus respectueuse de l’environnement et qui travaille avec la nature plutôt que contre elle”.

    Les OGM ne sont pas conçus pour les monocultures ? Je suis curieux d’en savoir plus.

    Ravi que tu te soucies du bilan carbone des faucheurs. Bin oui, des bus, c’est toujours moins polluant que si tout le monde venait en voiture, et c’est moins cher que le train. Il faut garder un peu de sous pour le procès et les éventuelles amendes.
    Ces “délinquants”, comme tu dis, n’ont rien gagné pour leur intérêt personnel en fauchant ces OGM, mais ils ont défendu l’intérêt collectif. Je salue leur courage, leur dévouement, et je ne serai pas le seul à les soutenir.

  25. maximax88 dit :

    J’y connais pas grand chose, mais c’est fou de croire que la science remplacera la nature…

  26. budle dit :

    MERCI MAIS POUR LES GENS COMME MOI QUI N ONT PAS LE TEMPS DE LIRE
    QUE FAISONS NOUS???? Y A UNE PETITION?

  27. La coupe est pleine dit :

    C’est assez rigolo de voir GP se gargariser de l’apparition de “résistances” au maïs Bt ….
    Il y a encore moins de 2 ans ces mêmes “gentilles-ONG-Vertes-qui-nous-veulent-que-du-bien” affirmaient que les plantes Bt sont un naufrage, que ce n’est que de la poudre aux yeux, qu’il faut traiter PLUS (???) les plantes Bt que les conventionnelles, que les surfaces reculent d’années en années, que les agris qui en ont semé se sont suicidés tellement c’était naze (coton Bt) …. (le cauchemar quoi)

    Mais que se passe-t-il ?
    Si on observe des foyers de résistance à un produit de traitement, habituellement c’est parce qu’il a été largement (et même trop largement) employé ….
    Vous connaissez un anti-Biotique dont l’efficacité décroit parce qu’il est sous-employé ?

    Vous connaissez un produit dont la croissance des ventes progresse de plus de 12% par an parce qu’il est nul ?

    Ce serait bien que GreenPeace reconnaisse au moins ses “erreurs” de temps en temps !
    .
    .
    .
    A défaut de dire clairement qu’il s’est bien foutu de notre gueule !

  28. La coupe est pleine dit :

    “budle dit : Mardi 6 septembre 2011 à 9:11
    MERCI MAIS POUR LES GENS COMME MOI QUI N ONT PAS LE TEMPS DE LIRE
    QUE FAISONS NOUS???? Y A UNE PETITION?”

    Pas le temps de lire ?
    C’est bien là le fond de commerce de GreenPeace (et bien d’autres marchands de peur) :
    Les gens qui “n’ont pas le temps de lire” mais qui vont vite monter au créneau, signer des pétitions, faire des manifs, du fauchage, donner des sous, sur le seul postulat que “GreenPeace a dit” ….

    L’ignorance, l’individualisme, les solutions simplistes, sont le terreau de toutes dictatures ….

  29. La coupe est pleine dit :

    @anti-démago

    ” Je vous rappelle que toutes les fameuses études publièes sur le fameux maïs BT ont été diligentées par des consortiums liés à Monsanto lui même !”

    Alors faites la recherche vous-même !
    Combien d’études scientifiques pour le seul maïs Bt ?

    Quand on prend un moteur de recherche de publications scientifiques :
    Le pubMed (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/)
    que l’on tape : “Bt Corn” comme requête pour voir ce qui a été écrit sur le seul maïs OGM le “Bt” (anti-foreurs)
    et que l’on OBTIENT :

    419 citations BIOMEDICALES
    751 articles PUBLICS

    Combien émanent de Monsanto ? 6 seulement !
    TOUT LE RESTE est le fruit du travail d’Universités ou de services de santé publique de plus de 70 pays !

  30. get38 dit :

    la 1e solution est d’arrêter ces énormes monocultures (maïs, soja, …) : elles ne servent qu’à 2 choses :
    -engraisser du bétail, qui nous rend malade à trop manger de viande, produit des GES, est responsable del adéforesatation, …
    -fabriquer des agrocarburants, dont l’aberration se passe de commentaires (mettre “à manger” dans son réservoire !)

    après, pour les qq cultures de céréales qui resteront nécessaires, il suffit d’appliquer la rotation des cultures

  31. Faust dit :

    LCEP : “Mais que se passe-t-il ?
    Si on observe des foyers de résistance à un produit de traitement, habituellement c’est parce qu’il a été largement (et même trop largement) employé ….
    Vous connaissez un anti-Biotique dont l’efficacité décroit parce qu’il est sous-employé ?”

    C’est justement l’inverse : l’efficacité des OGMs, en particulier le BT, décroit lorsqu’il est employé… c’est tout le propos de cette article et de cette nouvelle : utilisé largement, le BT a permis l’apparition, et à terme la prolifération, d’une espèce résistante… Il fallait faire quoi alors, ne pas l’utiliser largement ? Mais, comme c’est un produit miracle, que toi et GFP (entre autres) nous vantent depuis des lustres, il est normal que tous les agriculteurs s’y soient mis…

    … hein ?

    … et voilà le résultat, prévisible…

  32. ecoloverdatre dit :

    hahahahahahahahaha

    ptain on nous l’avait jamais faite encore, alors comme ça il y a apparition de résistance ? mais de qui se moque-t-on ? GP arrête donc tes conneries il n’existe aucune résistance commue à ce jour au Bt. puisque notre agronome de pacotille et notre pseudo agriculteur l’affirment d’une même et unique voix.

    ha bon c’est pas ça ? il y aurait apparition de résistance ? mais où ça? c’est impossible puisqu’il n’y a que quelques mois il n’y en avait pas. d’ailleurs il est facile de régler ce problème il suffit, n’est-ce pas agronome de pacotille, d’utiliser la nouvelle formule élaborée par un petit labo de St Louis, Monsanto, et là c’est juré craché si je meurt je vais en enfer, il n’y aura pas de développement de résistance.

    d’ailleurs si vous lisez bien l’étude en question c’est parce que des agriculteurs peu scrupuleux n’ont pas respecté les zones refuges c’est de leur faute, et Monsanto a décidé de les sanctionné et de ne plus leur livrer les semences en question, non mais faut pas charrier, non?
    par contre Monsanto signale a ces méchants agriculteurs qui ne respectent pas les zones refuges, que la livraison des nouvelles semences se feront d’ici quinze jours, et attention à ceux qui ne respectent pas les consignes.

    d’autre part afin de prévenir la résistance future qui ne surviendra jamais, Monsanto signale que les nouvelles semences qui vont tuer tous les insectes résistants de la première et seconde génération, sont déjà étudiées en laboratoire et seront disponibles, pour les agriculteurs respectant scrupuleusement les consignes, d’ici deux ans. pour les autres dès l’année prochaine.

    arrêtez donc que dire que les OGM sont pour l’agriculture intensive, ça en devient ridicule, d’ailleurs il n’y a qu’à voir au Brésil et en Argentine le round’up est utilisé en grande partie pour désherber les lignes de chemin de fer et les jardins particuliers des favelas, et à très petite échelle pour le soja RR.

    oups, aller je sors j’ai assez dit de conneries, n’est-ce pas agronome de pacotille.

  33. La coupe est pleine dit :

    @Faust

    ” Mais, comme c’est un produit miracle, que toi et GFP (entre autres) nous vantent depuis des lustres, il est normal que tous les agriculteurs s’y soient mis…

    … hein ?”

    Alors comme ça le maïs Bt serait “largement employé” ?
    Mais c’est exactement le CONTRAIRE de ce que vous racontez à chaque sortie du rapport ISAAA !
    A chaque fois vous criez au scandale, que ces chiffres sont fantasques, qu’en réalité les plantes GM ne cessent de reculer !

    En fait aujourd’hui vous venez de dire que les plantes Bt sont sur-exploitées ?

    Y a comme une grosse contradiction non ?
    Si le coton Bt était un “naufrage” en Inde, le maïs Bt “inefficace”, il y a encore un an, comment se fait-il que vous veniez dire qu’il est aujourd’hui “trop exploité” (depuis plus de 15 ans) ?
    Comment des plantes si NULLES (selon GP) peuvent-elles se vendre avec autant de succès ?

  34. aatea dit :

    http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/botanique-1/d/mais-ogm-monsanto-premiers-signes-dune-resistance-de-la-chrysomele_33179/
    Quinze ans après la création du maïs OGM « Cry3Bb1 » protégé des attaques de la chrysomèle, l’insecte cible commence à développer une résistance. La responsabilité des agriculteurs est en partie en cause, mais c’est surtout la preuve que la course aux armements entre industriels du génie génétique et insectes ravageurs est bel et bien lancée.

    le développement de résistance est inévitable en quinze à vingt-cinq ans

    resistance qui était prevu, cependant, comme dit l’article, ce n’est que le début d’une résistance, et les semenciers (pas uniquement Monsanto) vont produire de nouveaux plantes permettant d’éviter l’utilisation de pesticides bien peu efficace.

    les agriculteurs qui ne veulent pas utiliser ces semences gm pourront toujours voir leurs récoltes détruite par ce ravageurs ou continuer d’utiliser ces pesticides bien peu efficace.

    rien de nouveau (les premiers signes de résistance date de 2009).

  35. GFP dit :

    @ Jonathan Plais,
    “Quand un paysan sélectionne des semences qui co-évoluent avec leur environnement, les insectes, les autres plantes, en fonction du sol et du climat, ça ne s’appelle pas dérégler le vivant… c’est de la co-évolution.”
    => Ben non, c’est de la sélection variétale, une sélection effectuée par l’homme dans le but d’adapter la plante à ses besoins.

    “Les manipulations génétiques sont dangereuses parce que nous avons bien le moyen « d’écrire » les gènes d’une plante, mais nous ne comprenons que très peu de choses de l’évolution dans son ensemble.”
    Et ? Faut-il arrêter de faire de la sélection variétale pour autant ?

    “On ne sait pas ce que font tous les autres gènes, on ne sait pas comment les gènes qu’on modifie vont réagir avec les autres gènes dont on ne connaît pas la fonction, on ne sait pas comment vont réagir les autres être vivants de l’éco-système…”
    => C’est exactement ce qui se passe pour un simple croisement. Vous mélangez deux génomes dont vous n’avez pas vraiment idée de ce que sera le résultat au niveau des interactions génétiques. Encore que, de nos jours avec la SAM on y arrive de mieux en mieux. Avec la transgénèse au contraire on introduit un gène de fonction connue.

    “Les OGM ne sont pas conçus pour les monocultures ? Je suis curieux d’en savoir plus.”
    => C’est bien vous qui le dites non ? Moi rien ne m’empêche de faire des rotations blé – maïs GM – soja GM. Au contraire, les OGM facilitent les rotations puisque les herbicides utilisés sur ces cultures sont moins persistants que ceux utilisés sur les cultures conventionnels et qui peuvent pénaliser la culture suivante.

    “Bin oui, des bus, c’est toujours moins polluant que si tout le monde venait en voiture, et c’est moins cher que le train.”
    => Ne pas soutenir ces obscurantistes serait encore plus économique.

    “c’est moins cher que le train.”
    => yep… “business is business” … J’ai presque envie de reprendre votre propre phrase… “Il y a un cynisme économique évident dans la logique” des anti-OGM… mdr.

    “Ces « délinquants », comme tu dis, n’ont rien gagné pour leur intérêt personnel en fauchant ces OGM, mais ils ont défendu l’intérêt collectif.”
    => C’est ça que j’aime avec ces délinquants c’est que pour eux il suffit d’affirmer haut et fort qu’ils défendent “l’intérât collectif”… en saccgeant des travaux de la recherche publique française !! C’est consternant ! Ça me rappelle les anti-IVG qui disent “défendre la vie” en tuant des médecins.

    Sinon je note que vous n’avez pas répondu à mes questions : Le tournesol oléique est destiné à la « monoculture pesticide » ? La variété de pamplemousse « Star Ruby » est destinée à la « monoculture pesticide » ?

    @ Faust,
    “l’efficacité des OGMs, en particulier le BT, décroit lorsqu’il est employé… ”
    => La probabilité d’apparition d’une résistance augmente avec l’augmentation de l’utilisation d’un produit. C’est assez évident. Mais ce n’est pas un argument pour ne pas employer ledit produit. Cela reviendrait à refuser de soigner des gens atteints par des infections bactériennes avec des antibios sous prétexte qu’une bactérie pourrait développer une résistance.

    “Mais, comme c’est un produit miracle, que toi et GFP (entre autres) nous vantent depuis des lustres, il est normal que tous les agriculteurs s’y soient mis… ”
    => Oui, c’est normal. C’est simple, économique, efficace. Refuser cette solution ce serait un peu comme refuser de prendre le bus entre Toulouse et Colmar alors que c’est plus simple et moins cher.

    @ La coupe est pleine,
    “A chaque fois vous criez au scandale, que ces chiffres sont fantasques, qu’en réalité les plantes GM ne cessent de reculer !”
    => C’est vrai que c’est rigolo de voir les antis face à leurs contradictions.

  36. vendredi sam dit :

    OUH LA LA ! Trop technique alors je resume à mon sens.
    L’OGM n’est qu’une autre façon que de faire du blé sans mauvais jeu de mot. La vie est comme cela, respirer, boire, manger et se reproduire alors l’économie en profite. Comme disait si souvent ma grand-tante Yvonne DECHENE, la goule fait du travail alors va plumer les oies et écosse les haricots blancs feignant.
    Sur ce matelas d’oseilles (on fait de l’oseille OGM ?) c’est creé un monstre ” Le Caca Qui Rentre” et aujourd’hui le LCQR présage moins de flouze pour 2012. alors ça les rends nerveux et ils pètent les plombs.
    En finalité c’est le remerciement des banques d’affaires aux peuples qui ont, hélas encore confiance dans leurs instituts financiers. Dés lors que cela sent le roussie tout les rats abandonnent le navire en laissant à l’agonie leurs équipages.
    Ce qui nous attend est peut-être pire qu’un crack et les nantis que nous sommes sont loins d’imaginer ce qu’est le moindre geste de se laver à l’eau froide. Depuis le temps que je dis qu’une croissance illimitée ne peut aller avec des matières premières qui ne le sont pas. Ce n’est pas difficile à comprendre mais pourtant le monde actuel s’est fait ainsi et chacun veut y gratter son petit bénef. Le monde s’est construit comme cela et il n’y a pas de système mais simplement une suite logique du déroulement des choses.
    Simplement maintenant il faut mettre en place un système fiable afin que l’humanité puisse aller de l’avant et c’est au jeunes générations d’élus de se battrent becs et ongles contre nos vieux dirigeants.
    L’anticipation est toujours la solution et moi je n’ai pas mis d’argent sur mes livrets (grosse claque aujourd’hui pour la BNP, SG et CA) mais je me suis acheté quelques kilos de bougies car cela c’est du bon investissement et c’est au cas ou.
    Mais enfin dans toute cette histoire personne n’a donc d’enfant ? Et nos dirigeants les plus riches encore moins.
    Cela me fait penser à l’histoire de ce capitaine de baleinier qui embrasse ses enfants en regardant un documentaire sur la formidable vie de ces géants des mers.
    Et seulement là vous comprenez la terrible puissance de l’argent.

  37. aatea dit :

    http://www.ogm.org/Tout%20savoir/Chiffres%20cl%C3%A9s/evolution-des-surfaces-de-cultures-ogm-dans-le-monde-de1996-a-2010.html

    En 2010, 15,4 millions d’agriculteurs ont cultivé des plantes génétiquement modifiées dans le monde (+1,4 million par rapport à 2009). Plus de 90% d’entre eux étaient des exploitants de petites fermes de pays en voie de développemen

  38. BIOman dit :

    Fauchons, fauchons, n’en déplaise à GFP et quelques autres champions du copier/coller pseudo scientifique …
    Et la phrase d’autres Hacktivistes peut s’adapter à la situation :
    “Un jour vous reconsidérerez la situation et réaliserez que ce que nous avons fait est juste. “

  39. aatea dit :

    http://www.ogm.org/Tout%20savoir/Chiffres%20cl%C3%A9s/evolution-des-surfaces-de-cultures-ogm-dans-le-monde-de1996-a-2010.html

    vous allez passer votre vie à faire du vandalisme?

  40. BIOman dit :

    @aatea
    Nous allons continuer à appliquer un principe de précaution …

  41. aatea dit :

    BIOman dit : Mardi 6 septembre 2011 à 15:05
    @aatea
    Nous allons continuer à appliquer un principe de précaution …

    => vous avez juste 15 ans de retard pour appliquer ce principe …

  42. aatea dit :

    vous voulez détruire aussi ces plantes?

    http://cordis.europa.eu/fetch?CALLER=FR_NEWS&ACTION=D&SESSION=&RCN=33735
    Mise à l’essai d’un nouveau médicament contre le VIH à base de plants de tabac GM

  43. Cynik dit :

    Voilà un débat bien houleux!

    Je voudrais juste signaler (notamment à GFP) que quoi qu’on puisse penser, 15 ans de recul en matière d’OGM, c’est que dalle!
    Je fume depuis plus de 15 ans, et je n’ai toujours pas de cancer. Il a fallu plusieurs siècles pour se rendre compte que le tabac était nocif. Quoi qu’il en soit, qu’en sera-t-il pour les descendants des enfants qui n’auront mangé que de l’OGM?

    On compte aujourd’hui en France plus de centenaires qu’il n’y en a jamais eu. On continue de dire qu’on vit de plus en plus vieux, mais ne perdons pas de vue que ces personnes, nées en 1910, n’ont mangé toute leur vie que du bio (sauf peut-être depuis quelques années), mais les générations futures, et même les nôtres, avec le stress au travail, la malbouffe, qui favorise l’obésité et le diabète, vivront-elles aussi longtemps?

    Autrefois, il est vrai que la population humaine était bien moins importante, et c’est à mon avis le fonds du problème, on alternait les cultures avec les pâtures et la jachère. Celà favorisait la fertilité des sols et ils pouvaient se reposer entre 2 moissons. Les nuisibles devaient attendre 3 ans pour ré-infester les cultures. . Cette solution est possible, mais oblige à revenir à de petite exploitations. Repenser l’agriculture autrement qu’un buiseness. Et pourquoi pas, c’est aussi possible pour de grosses exploitations (allez, je vous concède une jachère tous les 10 ans), même si la facilité n’est pas au rendez-vous. Monsanto aime bien séparer les torchons des serviettes et concentrer ses poulets dans un minimum d’espace (au fait, GFP, aimez-vous les poulets Monsanto? Vous savez, ceux qui ont plus de peau que de viande parce que gavés d’antibiotiques de croissance et plongés dans des bains de chlore pour être surs qu’aucune bactérie ne résiste… Vous pouvez les goûter chez KFC)

    Allez, je vais conclure.
    L’espèce humaine prolifère et dégénère. C’est ça qui fout le bordel. Mais heureusement, Monsanto et Areva veillent au grain! Ils nous entourent de radiations nucléaires mutagènes! Ils nous mourrissent d’une gastronomie incomparable! C’est notre salut! En nous faisant muter, peut-être que seulement 1% de la population survivra, mais engendrera des hommes résistants aux toxines du maïs. Alors une nouvelle religion naîtra à la gloire de Monsanto et d’Areva!!! Allez, l’ouïa!!!

  44. Jonathan Palais dit :

    à GFP,

    “J’ai presque envie de reprendre votre propre phrase… « Il y a un cynisme économique évident dans la logique » des anti-OGM… mdr.”

    Mort de rire, effectivement, c’est même pas ma phrase. Et en plus ça n’a rien à voir, encore une fois.

    Bref, on a déjà eu ce débat il y a un an et demi, je n’ai pas envie de recommencer.

    Ce qui m’étonne, ce n’est pas que les pro-OGM GFP, LCEP, etc. soient toujours présents sur ce forum à défendre cette technologie mortifère, mais c’est qu’ils continuent de croire que leur arguments scientifiques super compliqués et leur manière de manipuler les mots et les idées ont quelque chance de convaincre les gens d’approuver le développement des OGM.

    Le combat n’est pas dans ces débats stériles et faussement rationnels, heureusement.

    Suivons les recommandations de Greenpeace : lisons les étiquettes, achetons local, privilégions le bio. Rejoignons et créons des AMAP.
    Soutenons aussi les autres mouvements anti-OGM, les Amis de la Terre, les Faucheurs volontaires, les collectifs de soutien, le réseau semences paysannes, Kokopelli…
    Toutes ces associations ont besoin des citoyennes et des citoyens !

  45. aatea dit :

    Cynik dit : Mardi 6 septembre 2011 à 15:41
    Voilà un débat bien houleux!

    Je voudrais juste signaler (notamment à GFP) que quoi qu’on puisse penser, 15 ans de recul en matière d’OGM, c’est que dalle!

    => et 10 000 ans de modification génique, c’est suffisant?
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bl%C3%A9

    Il y a 10 000 ans, au début du réchauffement climatique de l’Holocène, des blés proches de ceux que nous cultivons aujourd’hui poussaient sur de vastes surfaces au Moyen-Orient et bientôt en Égypte (environ 5000 ans avant J.-C.). Son ancêtre est l’égilope, grande céréale à un rang de grains, diploïde à 14 chromosomes, particulièrement rustique mais peu productive ; elle se rencontre encore au Moyen-Orient. Le blé est quant à lui une plante hexaploïde à 42 chromosomes, caractéristique génétique extraordinaire qui indique un long travail de sélection de la part des agriculteurs[réf. nécessaire].

    une modification de 14 à 42 chromosomes sans controle et cela ne vous aurez pas fait peur?
    cette modification n’est pas une modification génique?

  46. aatea dit :

    “Jonathan Palais dit : Mardi 6 septembre 2011 à 15:45

    Ce qui m’étonne, ce n’est pas que les pro-OGM GFP, LCEP, etc. soient toujours présents sur ce forum à défendre cette technologie mortifère, mais c’est qu’ils continuent de croire que leur arguments scientifiques super compliqués et leur manière de manipuler les mots et les idées ont quelque chance de convaincre les gens d’approuver le développement des OGM.”

    =>http://www.ogm.org/Tout%20savoir/Chiffres%20cl%C3%A9s/evolution-des-surfaces-de-cultures-ogm-dans-le-monde-de1996-a-2010.html
    les gens approuvent le développement des plantes gm …

  47. Cynik dit :

    A aatea

    Wah! Génial! Je vais me mettre aux cigarettes GM! Comme ça, en plus de me protéger d’Alzheimer (un des effets de la nicotine), finies les capotes!

  48. Cynik dit :

    A aatea

    L’évolution super lente, la selection de grains par l’homme qu au bout de 10 000 générations de blé arrivent à des cultivars ou envoyer un gène dans le noyau d’une cellule, pour moi c’est pas pareil.

    Il y a 10 000 ans, notre ancêtre restait Homo Erectus, et je ne crois pas que qui que ce soit lui ait balancé de nouveaux gènes pour le faire évoluer. Il n’a pas fallu 10000 ans aux insectes pour bouffer de l’OGM.

    En plus, dans 10000 (sans compter les ancetres des individus de cette époque) combien de fois 15?

  49. aatea dit :

    Cynik dit : Mardi 6 septembre 2011 à 15:51
    A aatea

    Wah! Génial! Je vais me mettre aux cigarettes GM! Comme ça, en plus de me protéger d’Alzheimer (un des effets de la nicotine), finies les capotes!

    => du moment qu’il faut détruire même au détriment des malades, un vandale est content …

  50. aatea dit :

    Cynik dit : Mardi 6 septembre 2011 à 15:41

    On compte aujourd’hui en France plus de centenaires qu’il n’y en a jamais eu. On continue de dire qu’on vit de plus en plus vieux, mais ne perdons pas de vue que ces personnes, nées en 1910, n’ont mangé toute leur vie que du bio (sauf peut-être depuis quelques années), mais les générations futures, et même les nôtres, avec le stress au travail, la malbouffe, qui favorise l’obésité et le diabète, vivront-elles aussi longtemps?

    =>
    http://alerte-environnement.fr/?p=4477
    Mais cette agriculture « naturelle », à laquelle ils veulent revenir, est-ce celle qui, entre le Xe et XVIIIe siècle, causa la mort de centaines de milliers de personnes avec les multiples épidémies d’ergotisme en France, sans parler des nombreuses autres victimes brûlées ou exécutées sur la place publique car considérées « possédées » par le diable ? En effet, l’ergotisme, cette terrible maladie dénommée aussi « mal des ardents » ou encore « feu de Saint Antoine », provoqua de véritables désastres. Il s’agissait d’intoxications par la consommation de pain confectionné avec de la farine de seigle parasitée par un champignon du groupe des ascomycètes appelé « ergot ». Les personnes intoxiquées par ce champignon, garanti 100% naturel, souffraient de troubles hallucinatoires et de délires avec des convulsions ressemblant à des crises d’épilepsie. Dans les cas graves, elle entraînait une gangrène des extrémités, accompagnée de plaies purulentes et nauséabondes. Parmi de très nombreux cas, on peut mentionner le fait qu’en 994, l’ergotisme tua 40.000 personnes à Limoges, et qu’en 1129 à Paris, sous le règne de Louis VI le Gros, une « épidémie » d’ergotisme fit 14.000 victimes. Il y a eu aussi la « gangrène des Solognots », au XVIIe siècle, avec entre 7000 et 8000 morts, et les cas français les plus récents remontent à 1790 dans la région de Montpellier.

  51. aatea dit :

    Cynik dit : Mardi 6 septembre 2011 à 15:59
    A aatea

    L’évolution super lente, la selection de grains par l’homme qu au bout de 10 000 générations de blé arrivent à des cultivars ou envoyer un gène dans le noyau d’une cellule, pour moi c’est pas pareil.

    => mélange qui a durée 10 000 générations de blé, vous êtes certain de cette absurdité?

    Il y a 10 000 ans, notre ancêtre restait Homo Erectus, et je ne crois pas que qui que ce soit lui ait balancé de nouveaux gènes pour le faire évoluer. Il n’a pas fallu 10000 ans aux insectes pour bouffer de l’OGM.

    => l’homme qui a provoqué ces mélanges (et un sacré mélange) a fait plus ou moins de modification génique?
    une modification de 14 à 42 chromosomes (sans contrôle) d’un coté
    l’ajout d’un gène (avec contrôle) de l’autre

  52. GFP dit :

    @ Cynik,
    “Je voudrais juste signaler (notamment à GFP) que quoi qu’on puisse penser, 15 ans de recul en matière d’OGM, c’est que dalle!”
    => C’est suffisant pour dire qu’en 15 ans aucun problème sanitaire ou environnemental ne peut leur être attribué.

    Je fume depuis plus de 15 ans, et je n’ai toujours pas de cancer.”
    => Et ? Il y a des gens qui fument depuis plus de 50 ans sans avoir de cancer. Dois-je en conclure que fumer ne provoque pas le cancer ? On ne démontre pas la toxicité d’un produit avec des anecdotes.

    “Il a fallu plusieurs siècles pour se rendre compte que le tabac était nocif.”
    => Nuance, il a fallu plusieurs siècles avant de se lancer dans des études épidémiologiques qui ont démontré que le tabac est nocif. Si vous comparez une population de gens de qui fument depuis 15 ans avec une population non-fumeur vous aurez déjà une hausse de la probabilité de choper un cancer dans la population de fumeurs.
    Mais c’est hors-sujet, ici on ne parle pas de fumer mais d’OGM.

    “Autrefois, il est vrai que la population humaine était bien moins importante, et c’est à mon avis le fonds du problème, on alternait les cultures avec les pâtures et la jachère. Celà favorisait la fertilité des sols et ils pouvaient se reposer entre 2 moissons.”
    => Ja parie que vous ne connaissez rien à l’agriculture. Intercaler une jachère ne change en rien la fertilité des sols. Avant l’arrivée des engrais chimiques les sols ne faisaient au contraire que s’appauvrir d’années en années.

    “Cette solution est possible, mais oblige à revenir à de petite exploitations. ”
    => je ne vois toujours pas de lien avec les OGM. 90% des cultivateurs de PGM (un peu plus d’une dizaine de millions) sont des petits paysans ne disposant que de quelques ha.

    “au fait, GFP, aimez-vous les poulets Monsanto?”
    => Monsanto fait des poulets ? Bizarre pour un semencier, non ?

    “Mais heureusement, Monsanto et Areva veillent au grain! Ils nous entourent de radiations nucléaires mutagènes! Ils nous mourrissent d’une gastronomie incomparable! C’est notre salut! En nous faisant muter, peut-être que seulement 1% de la population survivra, mais engendrera des hommes résistants aux toxines du maïs.”
    => Vous devriez consulter. Il y a des petites pilules pour soigner ce genre de problèmes. Elles vous feront le plus grand bien.

    @ Jonathan Palais,
    “Mort de rire, effectivement, c’est même pas ma phrase. Et en plus ça n’a rien à voir, encore une fois.”
    => ha oui, tiens, autant pour moi. En tout cas je trouve qu’elle s’applique bien à votre logique du “faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais”.

    ” (…) cette technologie mortifère (…)”
    => Une technologie mortifère qui n’a aucun mort à son actif… au contraire.

    “(…) ils continuent de croire que leur arguments scientifiques super compliqués (…)”
    => Il n’y a vraiment rien de “super compliqué” dans ce qui a été dit plus haut. Et s’il y a un point que vous n’avez pas compris je veux bien le discuter avec vous.

    “ils continuent de croire que leur arguments scientifiques super compliqués et leur manière de manipuler les mots et les idées ont quelque chance de convaincre les gens d’approuver le développement des OGM.”
    => Mais je n’ai jamais demandé que vous approuviez quoi que ce soit. Par exemple, je n’approuve pas l’agriculture bio mais pourtant je ne vais pas saccagé des champs bio sous prétexte que ça ne me plait pas. Pourtant contrairement aux OGM il y a des raisons tout à fait rationnelle pour être opposé au bio:
    http://www.theaustralian.com.au/news/health-science/intensive-farming-is-found-to-be-better-than-organic-methods-for-protecting-the-environment/story-e6frg8y6-1226127941483

    “L’évolution super lente, la selection de grains par l’homme qu au bout de 10 000 générations de blé arrivent à des cultivars ou envoyer un gène dans le noyau d’une cellule, pour moi c’est pas pareil.”
    => A chaque croisement pour créer une nouvelle variété de blé vous engendrez des recombinaisons génétiques qui sont bien plus importantes que les conséquences que peuvent avoir l’ajout d’un fragment d’ADN de fonction connue. A chaque fois qu’une nouvelle variété (de blé ou autre) est mise sur le marché c’est une combinaison génétique nouvelle et inédite qui n’a jamais été expérimentée auparavant. Le blé que l’on consomme aujourd’hui est très différent de celui que consommait votre grand-père il y a 60 ans. Les génomes ne sont pas des entités figées, ça c’est un fantasme des anti-OGM qui ont peur de l’avenir.

  53. Claire dit :

    au fait, GFP, aimez-vous les poulets Monsanto? »
    => Monsanto fait des poulets ? Bizarre pour un semencier, non ?

    >GFP a zappé l’état des poulets Monsanto. Ca, c’est pas bizarre.

    *
    Sans être une spécialiste, je dirai que le danger est cette tendance aux monocultures, à l’introduction extérieure de nouvelles espèces de façon massive, et à la monopolisation commerciale de ce qui -jusqu’à présent- s’est co-développé peu à peu avec la nature, comme quelqu’un l’a dit.

    *
    Il me semble aussi que quelqu’un pourra dire que l’agriculture bio, d’une part respecte les sols, l’évolution lente et co-adaptée des paramètres naturels, et les besoins usuels des animaux et plantes liés à tel ou tel paysage; d’autre part est bien meilleure au niveau de la qualité des produits (goût et nutrition).
    *
    Les marchands de peur sont ceux qui refusent l’argent issu de la monopolisation criminelle du vivant par un commerce ne respectant que les résultats financiers à court terme; ceux qui n’aiment pas qu’on balance des milliers de tonnes d’eau polluée au nucléaire dans l’océan, qu’on réduise la campagne à des autoroutes morbides de monocultures, et qu’on vende des animaux et plantes produits dans des conditions de fous, pour permettre à des fous d’augmenter les résultats financiers, quitte à stimuler la fin du monde.

  54. Claire dit :

    En anecdote, il parait que Monsanto, ça voudrait dire quelque chose comme “mon saint”, du genre qu’il n’y en aurait qu’un… C’est un habitant du Cap Vert qui me l’a dit.

  55. Cynik dit :

    A aatea

    Sur Wikipedia, histoire de la culture des céréales : “la preuve la plus ancienne [d'agriculture connue] (blé et orge) datait de seulement 23 000 ans (dans l’actuel Israël)[1].”(http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_culture_des_c%C3%A9r%C3%A9ales)

    Preuve que si l’egilope est bien l’ancêtre du blé (ce qui reste à confirmer), leur parenté est bien plus ancienne que les 10000 dernières années, puisque le blé était déjà cultivé en Israël il y a 23000 ans.

    A confirmer également l’hybridation spontannée entre certaine espèces d’egilope et de blé en situation de culture. http://fr.wikipedia.org/wiki/Engrain
    Mais à mon sens, selection de grains (même si la carotte est passée du vert à l’orange), l’hybridation en pleine nature ou la modification génétique humaine, qui consiste à modifier le génotype d’une espèce artificiellement en y injectant un nouveau gène n’ont rien à voir!

    Et je persiste et signe : comment avoir du recul au bout de 15 ans sur le risque sanitaire et s’entêter à vouloir modifier encore et encore le maïs, en l’occurence, en le faisant produire toujours plus de toxines? Les insectes continueront de s’adapter et au bout du compte, le remède ne sera-t-il pas pire que le mal?

  56. Cynik dit :

    a GFP

    J’ai grandi à la campagne et, sans être agriculteur, je sais comment les choses se passent.
    Jje vous le rappelle, la pâture est un champ où on fait paître des vaches ou des moutons ou autres mammifères. C’est à dire qu’ils broutent de l’herbe. Et s’ils bouffent, ils chient aussi, contribuant à fumer les sols en apportant de l’engrais. Pouèrquoi n’avez-vos pas relever ce point?
    La jachère, je vous le rappelle aussi – décidément, vous devriez abandonner pour un temps vos recherches scientifiques et revenir aux fondamentaux – permet au sol de se reposer et ainsi d’éviter de s’apauvrir en lui faisant dégorger 2 ou 3 moissons dans l’année.

    On a donc dans cette façon de procéder un excellent compromis entre refertiisation du sol sans trop lui en demander. On évite -sans l’empêcher complètement, mais pour celà il n’y a pas de solution miracle – les épidémies de nuisibles et le non-respe”ct du sol qui – je vous le rappelle aussi – est vivant.

    En dernier lieu, je vous rappelle – ça vous fait beaucoup de choses à revoir avant de balancer des diatribes haineuses et mensongères – que Monsanto est avant tout un chimiste, qui produit des médicaments – vous n’avez qu’à regarder quel la bo fabrique les médocs de votre pharmacie pour vous en rendre compte – qui a produit l’agent orange (inoffensif à l’époque…) durant la guerre du Vietnam (je ne vous expliquerai pas ce que c’est, mais voici 3 liens pour vous en informer :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Agent_orange
    http://www.monde-diplomatique.fr/2006/01/GENDREAU/13085
    http://www.dailymotion.com/video/x7hit9_consequences-de-l-agent-orange-en-v_news
    et qui, du haut de sa philanthropie s’est reconverti, entre autres, dans l’agro-alimentaire, que ce soit végétal (en très grande majorité) mais aussi animale, notamment en produisant des hormones de croissance artificielle (arrêtée en 2008).
    Pour vous donner une idée de leur humanisme : http://video.google.com/videoplay?docid=-8723985684378254371

  57. aatea dit :

    alors un quel est le plus dangereux
    une modification total du génome d’une plante
    un ajout d’un gène

    le plus logique, sans répéter le cathéchisme des marchans de peurs

  58. aatea dit :

    ce qui m’amuse, c’est la “surprise” des antis sur cette découverte d’une résistance, cette résistance était prévu, elle n’est pas une surprise.

    seul les antis font semblant d’être surpris.
    pourquoi cette hyprocrisie?

  59. ecoloverdatre dit :

    hahahahha

    mais ma petite taupe adorée, il n’y que toi pour voir de la surprise lorsque l’on voit les premiers mots de l’article de GP

    Ce que Greenpeace craignait est malheureusement en train de se produire

  60. Lé”o dit :

    Non mais c’est vraiment grave ! Nous sommes capables de modifier le climat de notre planète, d’exterminer des forets, des bancs de poissons entiers ! et en plus, on sait modifier les gènes des espèces vivantes ! Non mais on fonce droit dans le mur ! Les pesticides détruisent les butineurs, les papillons, les animaux et fleurs sauvages… et les OGM, qui demandent autant d’eau d’engrais de pesticides et d’espace se disséminent par ci par là et ainsi la nature est modifiée !

    GREENPEACE A RAISON LA TERRE N’EST PAS UN LABORATOIRE !!!
    IL FAUT FAIRE ENTENDRE RAISON AUX PAYS QUI TOLERENT CES PRATIQUENT INACCEPTABLES, PEUT ETRE AUSSI DANGEUREUSES QUE LE NUCLEAIRE OU LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE !!!

  61. Joceline dit :

    Oups! Que de littérature depuis mon com d’hier ! J’avoue que j’ai lu en diagonale.
    Et bien non, l’apparition de résistance chez le prédateur du maïs BP ne me chagrine pas. D’abord parce que je suis infirmière et que l’apparition de résistance aux antibiotiques, je sais que ça ne fait pas des super bactéries mais juste des antibiotiques inefficaces contre cette bactérie. Pareil pour les insectes qui s’attaquent aux cultures : le fait qu’ils deviennent résistants aux pesticides ou aux toxines OGM de Monsanto n’en fait pas des insectes plus dangereux que les autres. Seulement que, dans les champs traités ou ensemencés par Monsanto et alentours, ils boufferont toute la récolte. Dommage ! On a le choix entre attendre la riposte de Monsanto ou revenir à d’autres méthodes plus écologiques. Fuite en avant ou réflexion sur le vivant. De la même façon que les bactéries résistantes ou non aux antibiotiques ne sont véritablement dangereuses que pour les organismes fragilisés, les nuisibles en agronomie ne sont véritablement nuisibles que pour les terrains fragilisés par des années de monoculture et de mécanisation. Quand on est opposé aux OGM et à l’agro-économie, les résistances aux OGM ne doivent pas nous effrayer mais nous conforter dans notre démarche.

    @aatea “Il y a 10 000 ans, au début du réchauffement climatique de l’Holocène, des blés proches de ceux que nous cultivons aujourd’hui poussaient sur de vastes surfaces au Moyen-Orient et bientôt en Égypte (environ 5000 ans avant J.-C.). Son ancêtre est l’égilope, grande céréale à un rang de grains, diploïde à 14 chromosomes, particulièrement rustique mais peu productive ; elle se rencontre encore au Moyen-Orient. Le blé est quant à lui une plante hexaploïde à 42 chromosomes, caractéristique génétique extraordinaire qui indique un long travail de sélection de la part des agriculteurs[réf. nécessaire].

    une modification de 14 à 42 chromosomes sans controle et cela ne vous aurez pas fait peur?
    cette modification n’est pas une modification génique?
    Rien à voir avec les OGM actuels ! Les 42 chromosomes sont les chromosomes de la plante de base. Ils ont été dupliqués, c’est tout. Les OGM actuels franchissent allègrement la barrière des espèces (qui est l’hybridation, naturelle également) mais également des genres, et, pire encore ! des règnes ! On mélange l’animal avec le végétal : là est le grand danger. Que sait-on d’éventuelles protéines qui pourraient être produites par telle ou telle plante OGM par l’introduction d’un gène animal ? Allez ! sans même aller jusqu’à une protéine, juste un petit protide ou une modification de protéine… qui pourrait avoir beaucoup de conséquences… mais à long, voir très long terme.
    Certes, depuis 15 ans, les retours sont suffisants pour connaître les retours des OGM déjà sur le marché à court terme mais que savons-nous sur les risques de cancer ou de dégénérescence ou de maladies auto-immunes qui peuvent prendre plusieurs dizaines d’années avant d’apparaître ?

  62. GFP dit :

    @ Joceline,
    “Et bien non, l’apparition de résistance chez le prédateur du maïs BP ne me chagrine pas.”
    => Vous disiez vous en réjouir, c’est différent.

    “D’abord parce que je suis infirmière et que l’apparition de résistance aux antibiotiques, je sais que ça ne fait pas des super bactéries mais juste des antibiotiques inefficaces contre cette bactérie.”
    => D’accord avec vous là-dessus. Raison pour laquelle lire “super insecte” comme l’écrit greenpeace me fait bien rigoler.

    “Seulement que, dans les champs traités ou ensemencés par Monsanto et alentours, ils boufferont toute la récolte. Dommage ! On a le choix entre attendre la riposte de Monsanto ou revenir à d’autres méthodes plus écologiques.”
    => Le problème étant que le maïs Bt est une méthode écologique et que les autres méthodes disponibles sont soit relativement inefficace soit chère ou difficile à mettre en œuvre. C’est comme pour les antibios qui sont les plus efficaces dans la lutte contre les infections bactériennes et pour lesquels il n’existe pas vraiment d’alternatives.

    “On mélange l’animal avec le végétal : là est le grand danger.”
    => De quel danger parlez-vous ?

    “Que sait-on d’éventuelles protéines qui pourraient être produites par telle ou telle plante OGM par l’introduction d’un gène animal ?”
    => On sait quel est le gène introduit et on connait la protéine qu’il code.

    “Certes, depuis 15 ans, les retours sont suffisants pour connaître les retours des OGM déjà sur le marché à court terme mais que savons-nous sur les risques de cancer ou de dégénérescence ou de maladies auto-immunes qui peuvent prendre plusieurs dizaines d’années avant d’apparaître ?”
    => Pourquoi voudriez-vous que les OGM actuels soient plus cancérigènes que les plantes conventionnelles ? Sur quelle base scientifique vous appuyez-vous pour étayer une telle hypothèse ? Les OGM actuels sont des plantes exprimant un ou plusieurs gènes supplémentaires sur un génome qui en contient quelques dizaines de milliers. Les protéines exprimées ne présentent pas plus de risques que les protéines déjà exprimées par les autres gènes de la plante et il n’y a pas la moindre donnée permettant d’imaginer que des OGM induisent des cancers ou des maladies auto-immunes. Quand on aura 50 ans de recul sur cette technologie continuerez-vous encore à sortir les mêmes arguments ? Les risques inhérents à la sélection classique et à la transgénèse sont fondamentalement les mêmes.

  63. Cynik dit :

    Ben dis donc, il y en a qui n’ont vraiment rien d’autre à faire que de passer leur jour née sur ce forum!

    Je voudrais juste vous signaler qui est Monsanto, ce super écolo qui recherche avant tout le profit immédiat et le monopole sur l’agro-alimentaire:

    Un chimiste qui produit des médicaments -un simple coup d’oeil dans sa pharmacie nous en convainct – fabriquant entre autres de l’agent orange et d’hormones de croissances (je vous l’accorde, arrêtées depuis 2008).

    Je voudrais signaler aussi qu’un agriculteur bio perd son label si sa récolte est contaminée par des OGM poussant à proximité (jusqu’à 20km voir au delà) alors qu’un agriculteur utilisant des OGM n’a rien à craindre de son voisin bio.

    Quant à une soit-disant surprise sur l’apparition d’une résistance chez les chrysomelles ellevient surtout du fait qu’on veut nous faire croire aujourd’hui que seuls les antis sont surpris et que les fabriquants l’avaient prévu depuis belle lurette.
    Si ça, c’est pas de la mauvaise foi…

    En Inde, les cotons GM et le riz GM ont subi les attaques d’insectes nuisibles dès la première année. Il est surprenant que ces insectes aient mis 15 ans pour muter!

    Mais bon, continuez à jouer les apprentis sorcier, en 15 ans personne n’est mort d’avoir bouffé des OGM. Maintenant, on est calés, on sait tout!

    Tant que les OGM sont mentionnés sur les boîtes (ou l’inverse) – et c’est ce qui est choquant, qu’aucune loi pour informer de manière visible le consommateur au bout de la chaine – on verra si les gens préfèrent bouffer de l’OGM (ce qui ne serait pas si surprenant) ou des produits issus d’une agriculture raisonnée.

    Pour info : ma mère utilise du purin d’orties dans son jardin contre les insectes nuisibles : c’est bio et super efficace.

    Sans revenir au moyen-age, je pense que revenir à une agriculture raisonnée prenant en compte les avis de la population, de même que l’économie d’énergie et d’eau potable est le défi du 21ème siècle.

  64. Jonathan Palais dit :

    Des OGM cachés en Haute-Garonne ?
    http://www.ladepeche.fr/article/2011/09/06/1160684-des-ogm-caches-en-haute-garonne.html

    Pierre Jouffret, le responsable du Cetiom pour le sud de la France, ne se débrouille pas aussi bien que GFP pour faire croire que les OGM ne sont pas moins naturels que les autres plantes : « La mutagénèse n’a rien à voir avec un OGM, il s’agit juste d’une petite modification d’un gène. » Ah bin non, rien à voir avec un OGM, c’est juste modifié génétiquement !

  65. Zeppe dit :

    @ LCEP

    “Pas le temps de lire ?
    C’est bien là le fond de commerce de GreenPeace (et bien d’autres marchands de peur) :

    - Pauvre idiot de LCEP¨

    Tu sais très bien que le manque de temps de lire c’est bien justement le vrai et seul fond de commerce de ces saloperie de boites comme Monsanto !

    Est ce que tu penses que TOUS les agriculteurs Indien qui cultivent (certainement sans le savoir) du coton BT on lu de long en large et étudiés à fond les OGM et ce que représente leur semence BT ?? NON LCEP TOUS les paysans Indiens qui selon toi se ruent sur les semences OGM sont TOUS des ignorants , crèves la faim, qui ont d’autres préoccupations que de savoir si leur semences sont BT ou non , ou si leur impact sur l’environnement est bon ou mauvais.
    Le manque de temps, de culture, d’information c’est bien le dfond de commerce des lobbies de l’agro.
    Greeenpeace ne peu pas faire xde fond de commercre puisque greenpeace n’a RIEN à vendre pauvre idiot de LCEP !

    tu sais très bien que c’est bien le manque de culture (la plupars des pays qui font le “succès des OGM ont un taux de scolarisation de moins de 15% ou sont des pays ultralibéraux qui permettent aux lobbies de ne pas informer les populations)

  66. Stanislas dit :

    Les Verts au PE saluent la décision de la Cour de justice européenne sur le miel comportant des traces d’OGM
    http://europeecologie.eu/Les-Verts-au-PE-saluent-la
    “José Bové,Vice président de la commission de l’agriculture du Parlement européen, a estimé que : “Ce cas montre bien que la coexistence est une escroquerie et que la culture des OGM empêche le choix pour des produits sans OGM. Autoriser la culture des OGM conduit nécessairement à la contamination des autres cultures et des produits alimentaires, comme le miel. Les apiculteurs sont impuissants face à la contamination de leur miel par du pollen OGM, comme les agriculteurs avec leurs cultures, et donc de préserver l’intégrité de leurs produits. La seule façon d’éviter la contamination est d’interdire la culture de ces OGM.”

    “Sandrine Bélier, membre de la commission de l’environnement a pour sa part précisé que : “Le lobby des biotecs parle tout le temps de la liberté de choix, mais la question est : le choix pour qui ?

  67. Zeppe dit :

    @ GFP

    “Mais je n’ai jamais demandé que vous approuviez quoi que ce soit. Par exemple, je n’approuve pas l’agriculture bio mais pourtant je ne vais pas saccagé des champs bio sous prétexte que ça ne me plait pas.”

    - Mais tu n’as pas à saccager une culture qui n’emmerde personne, qui ne détruit pas l’environnement et qui n’est pas le monopole d’une dizaine de multinationales !
    NOUS avons le DEVOIR de saccager les champs d’OGM partout dans le monde car ils détruisent l’environnement.
    Le simple fait que certains insectes-nuisibles soient devenus résistants aux plantes OGM pesticides et en particulier au maïs OGM est la preuve que les OGM ont un pouvoir de transformation génétique sur des plantes ou des animaux.
    Là, il s’agit en l’occurrence d’insectes qui se sont transformer pour devenir résistants au Mon810. C’est ce qu’on constate. d’autres vont se transformer autrement. Dans quel sens ??? Tu n’en sais rien.
    `Les OGM ne servent absolument à rien d’autre qu’à (soi-disant car ce n’est pas prouvé) gagner 3% de rentabilité à court terme (car à long terme la monoculture appauvri tellement les sols qu’un de ces jour , avec ou sans OGM on ne pourra plus rien cultiver sur ces sols pendant des dizaines d’années pour les laisser souffler)
    Les OGM ne sont donc (et tu l’as prouvé toi-même ) pas du tout rentables. Tu n’as pas à les défendre sous prétexte que Monsanto te donne un confortable salaire pour faire ce type d’intox.

    Arrêtes aussi de nous gonfler avec ton excuses bidons (tu es pro-OGM pour combattre l’obscurantisme, parce que tu es pour les libertés individuelles ou autres âneries). Scientifiques ne rime pas avec vérité suprême.

    Les 2 personnes de chez Servier qui ont menti pour faire passer leur vrai coupe-faim (le Médiator) pour un anti diabète, étaient de véritable scientifiques.
    C’est une des milliers de preuve que science et humanisme ne font pas toujours bon ménage.
    TOUS les scientifiques du monde qui défendent les OGM , mentent TOUS.
    Ils soçnt tous , comme toi, des salariés ou des actionnaires des boites qui les produisnet.http://ogm.greenpeace.fr/mais-ogm-des-super-insectes-nuisibles-resistants-aux-pesticides#comment-667945
    Ce que tu raconte, ce que ces “scientifiques disent sur les OGM est aussi faux que ce qu’ont fait croire les “scientifiques de chez Servier en faisant passer un coupe -faim dangereux et mortel pour un antyi diabète.

    Il faut supprimer les OGM PARTOUT dans le monde.

    C’est en tout cas ce qui se passe en France, et tant mieux.

    http://www.infogm.org/spip.php?article4869

    Il faut le faire partout. En argentine, au Brésil, au Canada, au USA…etc

    Ce système est corrompu.

  68. aatea dit :

    Jonathan Palais dit : Mardi 6 septembre 2011 à 23:18
    Des OGM cachés en Haute-Garonne ?

    http://alpes.france3.fr/info/fauchage-anti-ogm–remiller-reagit-70177607.html
    “Détruire des tournesols qui constituent une avancée dans la lutte contre l’ambroisie est scandaleux”, insiste le comité selon lequel “12% de la population est affectée par cette plante extrêmement allergisante”.

    “Les Faucheurs Volontaires doivent maintenant s’expliquer auprès des personnes
    allergiques !”, s’exclame le comité.

    Les Faucheurs volontaires avaient justifié leur action contre cette parcelle de
    tournesols “mutés”, notamment par leur volonté de “dénoncer” des “OGM cachés”.

  69. Zeppe dit :

    @ cynik , Bioman ou autres nouveau sur ce forum.

    j’ai demandé un jour à aatea pourquoi il était un défenseur des OGM ?
    Quel intérêt y trouvait-il ?
    Il m’a répondu qu’il était pro-OGM uniquement pour “énerver” les anti-OGM.
    C’est évidemment une réponse de faux-cul. Ne perdez pas votre temps avec lui.
    Vous discutez avec un type qui est pro-OGM, pax pour son business perso mais uniquement pour “énerver les anti-OGM.
    Vous discutez donc : soit avec le dernier de abrutis , soit avec un gros menteur. Ne perdez pas votre temps à débattre avec lui.

  70. ecoloverdatre dit :

    agronome de pacotille

    GFP dit : Mardi 6 septembre 2011 à 22:02

    @ Joceline,
    « Et bien non, l’apparition de résistance chez le prédateur du maïs BP ne me chagrine pas. »
    => Vous disiez vous en réjouir, c’est différent.
    ===>il n’y a que toi pour ne pas comprendre la différence, sort, respire, change l’air de ton bureau, fais quelque chose t’es trop lobotomisé par les doctrines pro-OGM

    « D’abord parce que je suis infirmière et que l’apparition de résistance aux antibiotiques, je sais que ça ne fait pas des super bactéries mais juste des antibiotiques inefficaces contre cette bactérie. »
    => D’accord avec vous là-dessus. Raison pour laquelle lire « super insecte » comme l’écrit greenpeace me fait bien rigoler.
    ===> comme ça fait superbement rigoler les gens qui sont attaqués par ces “super” bactéries, tous comme les agriculteurs bio qui vont bientôt ne plus pouvoir se débarrasser de ces bestiasses.

  71. aatea dit :

    Zeppe dit : Mercredi 7 septembre 2011 à 8:37

    j’ai demandé un jour à aatea pourquoi il était un défenseur des OGM ?
    Quel intérêt y trouvait-il ?
    Il m’a répondu qu’il était pro-OGM uniquement pour « énerver » les anti-OGM.
    C’est évidemment une réponse de faux-cul. Ne perdez pas votre temps avec lui.
    Vous discutez avec un type qui est pro-OGM, pax pour son business perso mais uniquement pour « énerver les anti-OGM.
    Vous discutez donc : soit avec le dernier de abrutis , soit avec un gros menteur. Ne perdez pas votre temps à débattre avec lui.

    => Vous avez toujours autant de mal à comprendre, mon cher diffamateur.

  72. aatea dit :

    http://levif.rnews.be/fr/news/belga-politique/le-prix-du-miel-en-europe-devrait-augmenter/article-1195098169185.htm
    Le prix du miel en Europe devrait augmenter
    (Belga) Le prix du miel en Europe devrait sensiblement augmenter après l’arrêt rendu mardi par la Cour européenne de Justice (CEJ) sur la présence éventuelle de pollen génétiquement modifié dans le miel, selon Etienne Bruneau, président du groupe miel au sein de la fédération agricole Copa-Cogeca.

  73. GFP dit :

    @ Jonathan Palais,
    “« La mutagénèse n’a rien à voir avec un OGM, il s’agit juste d’une petite modification d’un gène. » Ah bin non, rien à voir avec un OGM, c’est juste modifié génétiquement !”
    => Vous devriez chercher la définition de ce qu’est un “allèle”. Vous apprendrez ainsi que nous sommes tous “génétiquement modifiés” les uns par rapport aux autres. Par exemple si votre voisin a les yeux bleus et vous les yeux marrons c’est parce qu’il possède des gènes “légèrement modifiés” par rapport aux vôtres…. et ce n’est pas une raison pour lui faire la peau ou lui mettre votre poing dans la figure.

  74. zeppe dit :

    @ GFP

    N’importe quoi GFP !!!

    ” Par exemple si votre voisin a les yeux bleus et vous les yeux marrons c’est parce qu’il possède des gènes « légèrement modifiés » par rapport aux vôtres…. et ce n’est pas une raison pour lui faire la peau ou lui mettre votre poing dans la figure.”

    - Si mon voisin a les yeux bleus et moi les yeux marrons c’est parce que nous avons des gènes DIFFERENTS, mais certainement pas MODIFIES.

    Ma parole : il vendrait sa mère ce GFP !!!!!

  75. Joceline dit :

    @GFP :
    ” Le problème étant que le maïs Bt est une méthode écologique”
    Je constate que nous n’avons pas la même notion de l’écologie.

    “C’est comme pour les antibios qui sont les plus efficaces dans la lutte contre les infections bactériennes et pour lesquels il n’existe pas vraiment d’alternatives.” A votre connaissance. Quant à moi, je me soigne depuis plusieurs décennies avec de l’homéopathie ou de l’aromathérapie. Voici plus de 20 ans que je n’ai pas avalé un antibiotique. Je suis persuadée que l’aromathérapie est une alternative de choix aux traitements antibiotiques, antifongiques et antiviraux.

    « On mélange l’animal avec le végétal : là est le grand danger. »
    => De quel danger parlez-vous ?

    Je pense que nous disposons de trop peu de recul pour savoir comment les gènes animaux vont se comporter dans un organisme végétal. Vont-ils s’exprimer de la même façon en tout temps ? Comment vont-ils muter, notamment, et à quel rythme ? Le risque de mutation est-il le même ou moindre ou supérieur pour un gène étranger que pour un gène provenant de l’espèce concernée ? Quel va être l’effet de la toxine (protéine) détruisant les insectes ou autres nuisibles sur les animaux à sang chaud et, in fine, sur l’homme ? Autant de questions qui ne trouvent pas de réponses à l’heure actuelle. Raison pour laquelle il est dangereux de disséminer ces plantes dans la nature.

  76. Joceline dit :

    @ecoloverdatre : ” comme ça fait superbement rigoler les gens qui sont attaqués par ces « super » bactéries, tous comme les agriculteurs bio qui vont bientôt ne plus pouvoir se débarrasser de ces bestiasses. ”

    Et bien non! je persiste et je signe : ces bestiasses ne sont pas plus virulentes qu’avant. Avant l’ère des antibiotiques, le staphylocoque doré tuait. On l’avait un peu oublié depuis qu’on disposait d’armes puissantes qu’on utilisait à tire-larigot. Puis ils ont “appris” (mutation génétique, c’est vrai mais les mutations sont le propre du vivant, ça s’appelle l’évolution.) à se protéger des différents antibiotiques qu’on mettait sur le marché, finissant par prendre la recherche scientifique de vitesse.

    Comme ils attaquent de préférence des organismes affaiblis par les traitements actuels (opérations, traitements anticancéreux…), ils semblent faire des dégâts terribles mais la plupart d’entre nous, personnel soignant, visiteurs des hôpitaux, sommes en contact quotidiennement avec eux sans en être affectés.

    Dans certain cas, ces bactéries perdent leur résistance à d’anciens antibiotiques que l’on peut alors réemployer avec succès, comme la pénicilline G que l’on avait pourtant abandonnée depuis bien longtemps.

    Et, de toute façon, ces bactéries peuvent être combattues par l’immunité d’un organisme en bonne santé comme le prouve le fait qu’il y ait encore des infirmières et des médecins en état de marche.

    Par contre, jamais encore on n’avait assisté au transfert de gènes d’un genre à un autre ou d’un animal à un végétal et inversément. C’est là que l’homme transgresse les lois de la nature et que les résultats sont inconnus et minimisés par les pro OGM.

  77. aatea dit :

    Cynik dit : Mardi 6 septembre 2011 à 23:12

    Quant à une soit-disant surprise sur l’apparition d’une résistance chez les chrysomelles elle vient surtout du fait qu’on veut nous faire croire aujourd’hui que seuls les antis sont surpris et que les fabriquants l’avaient prévu depuis belle lurette.
    Si ça, c’est pas de la mauvaise foi…

    => que dit greenpeace
    Greenpeace craignait est malheureusement en train de se produire
    Ces études confirment donc les craintes de nombreux experts

    ce ne sont pas des craintes, tout agronomes sait qu’il va y avoir des résistances, l’apparititon de cette résistance avait même été estimée.
    http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/botanique-1/d/mais-ogm-monsanto-premiers-signes-dune-resistance-de-la-chrysomele_33179/

    le développement de résistance est inévitable en quinze à vingt-cinq ans
    —————————————–
    Si ça, c’est pas de la mauvaise foi de la part de Greenpeace…
    —————————————–

  78. aatea dit :

    Joceline dit : Mercredi 7 septembre 2011 à 11:32

    Par contre, jamais encore on n’avait assisté au transfert de gènes d’un genre à un autre ou d’un animal à un végétal et inversément. C’est là que l’homme transgresse les lois de la nature et que les résultats sont inconnus et minimisés par les pro OGM.

    => vous aimez le ketchup?

  79. Joceline dit :

    @zeppe : “@ GFP
    N’importe quoi GFP !!!

    » Par exemple si votre voisin a les yeux bleus et vous les yeux marrons c’est parce qu’il possède des gènes « légèrement modifiés » par rapport aux vôtres…. et ce n’est pas une raison pour lui faire la peau ou lui mettre votre poing dans la figure. »

    - Si mon voisin a les yeux bleus et moi les yeux marrons c’est parce que nous avons des gènes DIFFERENTS, mais certainement pas MODIFIES.

    Ma parole : il vendrait sa mère ce GFP !!!!!”

    Pourtant, GPF a raison aussi ! A moins que vous ne remettiez en cause les théories évolutionnistes… Sinon, les lois du darwinisme sont claires : au départ, tout les hommes, provenant d’un même singe mutant, avaient les yeux bruns. Est apparue un jour une mutation qui a modifié le gène “couleur des yeux” sur un spermatozoïde ou un ovule et l’ individu au gène “yeux bleus” (ou verts) qui est né a transmis sa mutation à sa descendance. Comme c’est un gène récessif, il a fallu au moins deux générations et une union consanguine pour qu’apparaisse le premier individu aux yeux bleus.

  80. Joceline dit :

    @aatea :

    Quel rapport entre le ketchup et les transferts de gènes inter règnes ?

  81. aatea dit :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Tomate

    Recherche d’une tomate plus sucrée
    [modifier]La tomate Solanum pennellii (ex-Lycopersicon pennellii) produit un fruit naturellement sucré. Elle est à la base du véritable ketchup.
    ————————————-
    Cette particularité est due à une enzyme spécifique — une invertase — présente chez beaucoup de fruits et de fleurs, mais particulièrement efficace chez cette tomate.
    ——————————————-

    Cette découverte, rendue publique par l’équipe israélo-américano-allemande dirigée par Dani Zamir de l’université de Jérusalem à Rehovot, découle de leurs recherches à partir de lignées isogéniques

    enzyme qui vient d’où?
    il n’y a pas une modification génique “naturelle”?

  82. Joceline dit :

    @aatea : Que voulez-vous me prouver ? Il est clairement dit que cette invertase est présente dans beaucoup de fruits et de fleurs, pas qu’elle est passée de l’un à l’autre par transfert génétique.

    Le fait qu’elle soit particulièrement active chez cette tomate n’a aucun rapport avec les OGM. Il n’y a pas là de “manipulation génétique”. D’ailleurs, d’après Wiki, cette tomate date de 1958 date non suspecte de manipulation génétique (à différencier de la “sélection génétique”)

    Par ailleurs, d’où vous vient l’idée que je nie les modifications géniques naturelles alors que j’explique tout à fait le contraire ?

  83. ecoloverdatre dit :

    Jocelyne

    Et bien non! je persiste et je signe : ces bestiasses ne sont pas plus virulentes qu’avant
    ===> j’ai dit le contraire ?
    alors puisqu’il ne faut pas oublier les virgules, je dis simplement, que ce genre de réflexion : faire rigoler, n’est pas adaptée pour les personnes qui sont attaquées par ces bactéries. Et les personnes qui sont hospitalisées ne le sont pas parce qu’elles sont en bonne santé, du moins à ma connaissance.
    Et d’autre part ces fameuses bestiasses résistantes elle n’attaquent que les champs OGM et jamais les champs conventionnels ou bio ?

  84. Jonathan Palais dit :

    GFP nous explique les OGM de manière scientifique : “nous sommes tous « génétiquement modifiés » les uns par rapport aux autres. Par exemple si votre voisin a les yeux bleus et vous les yeux marrons c’est parce qu’il possède des gènes « légèrement modifiés » par rapport aux vôtres”

    Vous comprenez ? Vous pouvez manger autant d’OGM que vous voulez, ce n’est pas plus dangereux que d’avoir des yeux bleus ou marrons !
    Après tout, tous les génomes sont modifiés. Donc qu’ils le soient par une manipulation artificielle, ou qu’ils le soient par une évolution naturelle…

    Merci GFP pour ton combat contre l’obscurantisme, c’est limpide.

  85. zeppe dit :

    Les OGM , çà n’est vraiment pas rentable en Europe.
    Ils sont toujours fauchés avant même d’arriver à maturité.On se demande donc où se trouve la rentabilité d’une plante destinée à être fauchée avant qu’elle n’ai donnée quoi que ce soit ?

    http://www.infogm.org/spip.php?article4869

    Il faut être stupide pour s’imaginer 2 secondes faire des affaires avec les OGM en Europe !!!!
    Même l’Espagne vois sa production diminuer d’année en année !
    Et ce n’est que le début.
    Plusieurs pays Européen en sont revenu des OGM , ou tiennent absolument à ne pas en voir sur leur sol :

    http://www.infogm.org/spip.php?article4873

  86. Joceline dit :

    @ecoloverdatre : Le grand danger des bestiasses, c’est leur prolifération et ça, ce n’est pas dû spécifiquement aux OGM mais à la monoculture extensive avec apparition de résistance aux pesticides quels qu’il soient, aux modifications climatiques ou à l’introduction d’espèces étrangères au biotope.

    En quoi le fait que ces bestiasses deviennent résistantes aux pesticides et aux OGM de Monsanto doit-il inquiéter l’agriculteur bio ? Il ne compte de toute façon pas utiliser ces armes-là !

    Les armes naturelles, elles, ne provoquent pas de résistance. La preuve, on les utilise avec succès depuis des millénaires !

    Donc, pour moi, le danger des OGM n’est pas la mutation des nuisibles.

  87. aatea dit :

    Joceline dit : Mercredi 7 septembre 2011 à 12:24
    @aatea : Que voulez-vous me prouver ?Il est clairement dit que cette invertase est présente dans beaucoup de fruits et de fleurs, pas qu’elle est passée de l’un à l’autre par transfert génétique.

    =>Ces résultats soulignent le pouvoir d’insérer divers segments génétiques,
    http://www.informationhospitaliere.com/actualite-10335-gene-sucre-ketchup.html
    je n’ai pas retrouvé le site qui expliquer qu’il y avait un transfert de gène, mais j’ai cette exemple en tête pour démontrer la possiblité de transferer du “matériel génétique” “naturellement”

  88. zeppe dit :

    @ Joceline

    “Pourtant, GPF a raison aussi ! A moins que vous ne remettiez en cause les théories évolutionnistes… Sinon, les lois du darwinisme sont claires : au départ, tout les hommes, provenant d’un même singe mutant, avaient les yeux bruns. Est apparue un jour une mutation…..”

    - GFP a tort.
    Tu dis ” est apparue un jour une mutation”…, ce qui ne signifie pas “l’homme a procédé a une mutation”…

    Ce que cherche à te faire gober GFP c’est que les mutations, qu’elles se fassent de façon naturelles ou calculée par l’homme c’est exactement la même chose.
    Je fais , pour ma part une grosse différence entre les mutations naturelles qui sont intervenues depuis l’origine du monde et celles voulues par l’homme dans un but de profit et de recherche de monopole dans ce qui est vitale : l’alimentation.
    Lorsque la nature opère à des mutations, elle le fait sur des millions d’années et très très progressivement ce qui a un impact non décelable et acceptable.
    Lorsque les humains se mêlent de mutation génétiques, ils le font sur quelques mois, voire quelques années. aujourd’hui les surfaces de maïs et soja OGM se calculent en millions d’hectares. Il y a même pas 20 ans , cela n’existait pas. Rien de comparable donc, avec les mutation naturelles qui se font sur une durée de plusieurs millions d’années.

  89. Joceline dit :

    @zeppe : nous sommes bien d’accord !

  90. aatea dit :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Transfert_horizontal_de_g%C3%A8nes#cite_note-gogarten-7

    Il existe des preuves que les plantes supérieures et les animaux ont également acquis des gènes par transferts horizontaux. Toutefois, Richardson et Palmer (2007) indiquent : « Le transfert horizontal de gènes a joué un rôle majeur dans l’évolution bactérienne et est assez courante dans certains eucaryotes unicellulaires. Toutefois, la prévalence et son importance dans l’évolution des eucaryotes pluricellulaires demeurent obscures. »[7]

    En raison de l’augmentation d’éléments de preuve suggérant l’importance de ces phénomènes dans l’évolution, des biologistes moléculaires, tels que Peter Gogarten ont décrit le transfert horizontal de gènes comme « Un nouveau paradigme pour la biologie » [8] .
    c’est mieux comme référence

  91. GFP dit :

    @ zeppe,
    “Si mon voisin a les yeux bleus et moi les yeux marrons c’est parce que nous avons des gènes DIFFERENTS, mais certainement pas MODIFIES.”
    => Les gènes sont les mêmes, ce sont des allèles différents. Et s’ils sont différents c’est parce qu’ils ont été modifiés au cours de l’évolution.

    @ Joceline,
    “Je constate que nous n’avons pas la même notion de l’écologie.”
    => C’est pourtant la méthode de lutte contre les ravageurs qui a le meilleur impact environnemental.

    “Je pense que nous disposons de trop peu de recul pour savoir comment les gènes animaux vont se comporter dans un organisme végétal.”
    => Je ne vois pas pourquoi. Nous partageons de nombreux gènes avec d’autres organismes. L’homme a par exemple dans les 30% de son génome qui sont très similaires à ceux de la levure. L’origine du gène n’a pas d’influence sur la façon dont il sera exprimé ou interagira avec le reste du génome, seule sa fonction compte.

    “Vont-ils s’exprimer de la même façon en tout temps ? ”
    => Cela dépendra du promoteur utilisé, de la localisation du gène dans le génome ou encore des facteurs extérieurs qui peuvent éventuellement influencer le niveau d’expression. Mais ces paramètres n’ont rien de spécifiques aux transgènes.

    “Comment vont-ils muter, notamment, et à quel rythme ? ”
    => Ils muteront avec la même fréquence que le reste du génome.

    “Le risque de mutation est-il le même ou moindre ou supérieur pour un gène étranger que pour un gène provenant de l’espèce concernée ? ”
    => Pourquoi serait-il différent ? Les mécanisme de réparations de l’ADN sont les mêmes quelle que soit la séquence d’ADN concernée.

    “Quel va être l’effet de la toxine (protéine) détruisant les insectes ou autres nuisibles sur les animaux à sang chaud et, in fine, sur l’homme ? ”
    => Il y a des dizaines de publications à ce sujet. Les protéines Bt ne présentent pas de risques particuliers pour la santé humaine.

    “Autant de questions qui ne trouvent pas de réponses à l’heure actuelle. ”
    => Il y a énormément de réponses dans la littérature scientifique. Encore fautil prendre le temps de la parcourir.

    “Et bien non! je persiste et je signe : ces bestiasses ne sont pas plus virulentes qu’avant.”
    => Je suis d’accord avec vous. Cerci dit je vous trouve bien courageuse de répondre à ecoloverdatre. Il faut beaucoup de patience parce qu’il est malcomprenant.

    “Par contre, jamais encore on n’avait assisté au transfert de gènes d’un genre à un autre ou d’un animal à un végétal et inversément. C’est là que l’homme transgresse les lois de la nature et que les résultats sont inconnus et minimisés par les pro OGM.”
    => les “lois de la nature” ? La nature a écrit des lois ? Visiblement la “police de la nature” ne fait pas son travail car on arrive sans trop de problème à exprimer des gènes de bactéries dans des plantes ou des gènes humains dans des bactéries. Et encore, “gène humain” ne veut pas dire grand chose. Une fois sorti de l’organisme donneur ce n’est qu’un fragment d’ADN, une molécule qui n’a rien d’humain.

    @ Jonathan Palais,
    “Merci GFP pour ton combat contre l’obscurantisme, c’est limpide.”
    => De rien.

    @ zeppe,
    “Ce que cherche à te faire gober GFP c’est que les mutations, qu’elles se fassent de façon naturelles ou calculée par l’homme c’est exactement la même chose.”
    => Et oui, zeppe, c’est exactement la même chose.

    “Lorsque la nature opère à des mutations, elle le fait sur des millions d’années et très très progressivement ce qui a un impact non décelable et acceptable.”
    => Ben non zeppe, changer un “T” par un “G” dans une séquence d’ADN ne prend pas des millions d’années. Il suffit d’une erreur lors de la réplication de l’ADN et que cette erreur ne soit pas corrigée par les mécanismes de réparation de l’ADN. Si cette mutation apporte un avantage à l’organisme elle sera conservée et propagée au cours des générations grâce à la sélection naturelle. Les plantes de cultures et les animaux d’élevage ne sont pas ou peu concernés par la sélection naturelle donc c’est l’homme qui sélectionnera les plantes possédant les mutations intéressantes et répondant le mieux à ses besoins. Maintenant que ce soit l’homme ou “la nature” qui induise des mutations ne change rien à l’affaire.

  92. ecoloverdatre dit :

    jocelyne

    “En quoi le fait que ces bestiasses deviennent résistantes aux pesticides et aux OGM de Monsanto doit-il inquiéter l’agriculteur bio ? Il ne compte de toute façon pas utiliser ces armes-là !”

    ===> demande à notre agronome de pacotille avec quelle protéine l’agriculteur bio combat ces bestiasses et depuis combien de temps. il va être fier de te dire que c’est la même protéine et que donc il n’y a pas de problème. et toi tu en vois un?

  93. Joceline dit :

    @ aatea : “=>Ces résultats soulignent le pouvoir d’insérer divers segments génétiques,
    http://www.informationhospitaliere.com/actualite-10335-gene-sucre-ketchup.html
    je n’ai pas retrouvé le site qui expliquer qu’il y avait un transfert de gène, mais j’ai cette exemple en tête pour démontrer la possiblité de transferer du « matériel génétique » « naturellement »”

    Je ne vois pas ce qu’il y a de “naturel” dans ce qui est manifestement une manipulation humaine, au vu de l’article que vous mentionnez. Est naturel ce qui se fait sans intervention de l’homme.

    Et ça ne prouve en tout cas pas l’innocuité d’un transfert de gène du règne animal dans le règne végétal et réciproquement.

  94. aatea dit :

    Joceline dit : Mercredi 7 septembre 2011 à 13:54

    Je ne vois pas ce qu’il y a de « naturel » dans ce qui est manifestement une manipulation humaine, au vu de l’article que vous mentionnez. Est naturel ce qui se fait sans intervention de l’homme.

    désolé, mais je n’ai pas trouvé un site qui a l’époque expliqué que c’était un gène “étranger” qui c’est “retrouvé” dans l’ADN de la tomate.
    le deuxième lien est mieux, il explique qu’il y a de plus en plus de preuve qu’il y a des transfert de gènes entre organismes.

  95. GFP dit :

    @ Joceline,
    “Je ne vois pas ce qu’il y a de « naturel » dans ce qui est manifestement une manipulation humaine, au vu de l’article que vous mentionnez. Est naturel ce qui se fait sans intervention de l’homme. ”
    => Êtes-vous en quête de “naturel” ? Parce que si je m’en tiens à votre définition de “naturel” (et que je partage) l’agriculture n’est pas “naturelle” et aucune des plantes cultivée par l’homme tout comme aucun des animaux d’élevage n’est “naturel” . Ceux sont tous les produits d’une sélection faite par la main de l’homme. La transgénèse fait appel à un processus à la base “naturel” puisque l’homme utilise les mécanismes développés par une bactérie, Agrobacterium tumefaciens, pour transférer le transgène dans le génome de la plante. La technique du bombardement, moins utilisée actuellement, est beaucoup moins “naturelle”.

    “Et ça ne prouve en tout cas pas l’innocuité d’un transfert de gène du règne animal dans le règne végétal et réciproquement.”
    => Personne ne pourra vous prouver l’innocuité d’un tel processus puisque par définition l’innocuité ne peut se démontrer.

  96. GFP dit :

    @ Joceline,
    J’ai un petit article intéressant pour vous. Il vous permettra de relativiser la notion de “naturel” par rapport aux aliments que vous mangez.
    http://www.youngausskeptics.com/2009/06/genetically-modified-noms/

  97. Joceline dit :

    @GFP : @ Joceline,
    « Je constate que nous n’avons pas la même notion de l’écologie. »
    => C’est pourtant la méthode de lutte contre les ravageurs qui a le meilleur impact environnemental.

    ==> Ca confirme mon constat ! pour moi, écologie = travailler avec la nature, vous parlez d’impact environnemental…

    Par ailleurs, Si le meilleur impact environnemental c’est les OGM qui vont répandre leur génome modifié dans l’environnement… je frémis ! Quelles sont les pires solutions, alors ?

    ” Je ne vois pas pourquoi. Nous partageons de nombreux gènes avec d’autres organismes. L’homme a par exemple dans les 30% de son génome qui sont très similaires à ceux de la levure. L’origine du gène n’a pas d’influence sur la façon dont il sera exprimé ou interagira avec le reste du génome, seule sa fonction compte.”
    Comment se fait-il, alors, que l’insuline secrétée par un boeuf n’est pas la même que celle secrétée par un porc ou par l’homme ? Peut-être bien parce que ce ne sont pas tout à fait les mêmes gènes… C’est aussi ce qui explique que nous pouvons développer des allergies à certaines protéines. Le génome est une chose, l’expression du génome en est une autre ! Que je sache, si nous partageons 30% de notre génome avec la levure, notre organisme est autrement plus complexe, ce qui est largement explicable par les 70% que nous ne partageons pas avec Saccharomyces cerevisiae.

    Je n’ai pas le temps de discuter tous les points que vous soulignez je note quand même que vous êtes bien sûr de vous et de la technologie que vous défendez! J’imagine que les délégués médicaux qui proposaient le médiator aux médecins étaient tout aussi convaincants que vous !

    On fait dire ce qu’on veut aux études scientifiques. Seule compte l’expérience, quand on fait le constat de ce qui n’a pas marché et qu’on constate les manipulations… des résultats d’expérimentation.

    Les exemples de ces manipulations sont trop nombreux pour que je puisse accepter vos arguments sans méfiance.

    Le problème avec les OGM cultivés en plein champs c’est que, quand on s’apercevra qu’il n’étaient pas si inoffensifs que cela, il sera définitivement trop tard !

    C’est pourquoi je suis d’accord avec ceux qui disent qu’il faut faucher !

    Fauchons, Fauchons !!!!!

  98. Joceline dit :

    @ecoloverdatre : demande à notre agronome de pacotille avec quelle protéine l’agriculteur bio combat ces bestiasses et depuis combien de temps. il va être fier de te dire que c’est la même protéine et que donc il n’y a pas de problème. et toi tu en vois un?

    => oui, j’en vois un : je ne vois pas de quelle protéine tu parles

  99. zeppe dit :

    @ GFP

    “Et s’ils sont différents c’est parce qu’ils ont été modifiés au cours de l’évolution.”

    - Modifié naturellement. Pas par l’homme. Cela rejoint ce que je te disais plus haut.

    ” Et oui, zeppe, c’est exactement la même chose.”

    - Ce n’est absolument pas du tout la même chose. Les mutations naturelles s’échelonne sur plusieurs millions d’année et se font de façon très progressives. Celle opérés par l’homme se font en un délais trop court et n’ont qu’un but : le profit.
    Elles ne prennent pas en compte sur la durée les conséquence sur l’environnement ou les autres espèces sur le long terme.

    “Ben non zeppe, changer un « T » par un « G » dans une séquence d’ADN ne prend pas des millions d’années.”

    - La nature n’as jamais changé un “T” par un “G” en 2 secondes.

  100. aatea dit :

    Joceline dit : Mercredi 7 septembre 2011 à 14:48
    …. Si le meilleur impact environnemental c’est les OGM qui vont répandre leur génome modifié dans l’environnement…

    => c’est qui ce charabia, leur génome modifié?
    pourquoi ils répandraient?
    quel serait le mécanisme qui permettrait d’avoir une différence entre le génome “artificel” de nos plantes “conventionnelles” et le génome “artificel” de nos plantes gm?

  101. aatea dit :

    Joceline dit : Mercredi 7 septembre 2011 à 14:48

    Le problème avec les OGM cultivés en plein champs c’est que, quand on s’apercevra qu’il n’étaient pas si inoffensifs que cela, il sera définitivement trop tard !

    => pourquoi êtes ous certain qu’ils ne sont pas inoffensifs?
    15 ans d’utilisation et toujours pas la moindre preuve, (les plantes conventionnelles ont elles déjà tuées)

    Il y a eu plusieurs exemples de retour aux plantes “artificel” conventionnel
    en france par exemple sont la contrainte des vandales volontaires (après une négociations avec notre cher gouvernement, interdiction des plantes gm contre nucléaire)

    le retour à des gènes “”purs” tel qu’il est exigé par les intégristes verts est parfaitement possible.

  102. GFP dit :

    @ Joceline,
    “Ca confirme mon constat ! pour moi, écologie = travailler avec la nature, vous parlez d’impact environnemental…”
    => Quelle que soit la méthode culturale utilsée vous aurez un impact environnemental. Je vous ai même donné un article plus ahut qui montre que le bio a un impact environnemental pire que le conventionnel (article qui fait référence à des travaux publiés dans la revue Science du 2 septembre).

    “Par ailleurs, Si le meilleur impact environnemental c’est les OGM qui vont répandre leur génome modifié dans l’environnement… je frémis !”
    => Ce n’est pas vous qui parliez de “barrière des espèces” ? Un maïs ne pollinisera qu’un autre maïs et ce processus est le même que ce maïs soit GM ou non.

    “Quelles sont les pires solutions, alors ? ”
    => Les pires solutions ce sont celles qui consistent à incorporer des insecticides dans le sol ou dans la pulvérisation. Méthodes utilisées actuellement contre la chrysomèle en France puisque ces OGM y sont interdits.

    “Comment se fait-il, alors, que l’insuline secrétée par un boeuf n’est pas la même que celle secrétée par un porc ou par l’homme ?”
    => Les distances évolutives font qu’il y a eu des légères mutations entre ces espèces au cours de l’évolution. En terme technique c’est ce qu’on appelle des gène orthologues.

    “C’est aussi ce qui explique que nous pouvons développer des allergies à certaines protéines.”
    => Ça n’a rien à voir.

    “Que je sache, si nous partageons 30% de notre génome avec la levure, notre organisme est autrement plus complexe, ce qui est largement explicable par les 70% que nous ne partageons pas avec Saccharomyces cerevisiae. ”
    => nous somme fort heureusement plus complexes qu’une levure mais je ne vois pas où vous voulez en venir.

    “Je n’ai pas le temps de discuter tous les points que vous soulignez je note quand même que vous êtes bien sûr de vous et de la technologie que vous défendez!”
    => Il n’y a pas d’éléments qui me permettent de remettre en cause les connaissances acquises sur cette technologie.

    “J’imagine que les délégués médicaux qui proposaient le médiator aux médecins étaient tout aussi convaincants que vous ! ”
    => Je ne vois pas le rapport. Les OGM actuels ne sont pas des médicaments possédant un principe actif. Vous tombez dans l’amalgame…

    “On fait dire ce qu’on veut aux études scientifiques. ”
    => Quand elles sont mal faites, oui.

    “Seule compte l’expérience, quand on fait le constat de ce qui n’a pas marché et qu’on constate les manipulations… des résultats d’expérimentation. ”
    => Il y a des centaines de publications scientifiques sur les OGM. Et la quasi-totalité fait appelle à l’expérimentation.

    “Les exemples de ces manipulations sont trop nombreux pour que je puisse accepter vos arguments sans méfiance.”
    => Je ne vous en demande pas tant. Ce que je dis est vérifiable dans la littérature scientifique.

    “Le problème avec les OGM cultivés en plein champs c’est que, quand on s’apercevra qu’il n’étaient pas si inoffensifs que cela, il sera définitivement trop tard ! ”
    => Et pourquoi serait-il trop tard ? Il y a déjà eu des variétés conventionnelles qui présentaient des risques sanitaires (des pommes de terre trop chargées en alcaloïdes par exemple). Si un OGM s’avérait toxique (ce qui est improbable vu les tests demandés avant l’autorisation de mise sur le marché) il suffirait d’arrêter de le cultiver.

    “C’est pourquoi je suis d’accord avec ceux qui disent qu’il faut faucher !”
    => Réflexe primitf de celui qui saccage ce qu’il ne comprend pas. Au moyen-âge on brûlait les sorcières… L’homme n’a pas beaucoup changé en fait.

    “oui, j’en vois un : je ne vois pas de quelle protéine tu parles”
    => Il parle du Bt. Mais ce qu’il ne dit pas c’est que le Bt n’est pas utilisé contre la chrysomèle.

    @ zeppe,
    “La nature n’as jamais changé un « T » par un « G » en 2 secondes.”
    => C’est vrai, cela va beaucoup plus vite.

  103. zeppe dit :

    @ Joceline

    “C’est pourquoi je suis d’accord avec ceux qui disent qu’il faut faucher !

    Fauchons, Fauchons !!!!!”

    - Tu as raison Joceline. Il faut faucher, faucher et PARTOUT dans le monde. La terre n’appartient à personne. Les Brésiliens, canadiens, Argentin? Indiens n’ont pas à saloper la planète avec leurs OGM et leur RoundUp de merde.

    Acheter de produits laitiers ou oeufs bio (à défaut de pouvoir pour cause de budget se payer tout en bio), beurre, yogourts, lait, fromages…ne plombe pas votre budget alimentation et peu s’avérer très efficace pour lutter contre les OGM/Pesticides/RoundUp et autres merdes de l’intensif. Pensons-y !
    Lorsqu’on achète par ex une boite d’oeufs bio, on contribue à faire de l’élevage bio avec des volailles nourris sans OGM. Ce qui n’est pas le cas toujours avec les oeufs ou les volailles dites “fermières” dont la loi ne contraint l’éleveur qu’à un élevage ne plein air est un abattage au bout de 90 jour minimum. Rien n’empêche un éleveur de poulets “fermiers” de les nourrir aux OGM.

  104. ecoloverdatre dit :

    « C’est pourquoi je suis d’accord avec ceux qui disent qu’il faut faucher ! »

    => Réflexe primitf de celui qui saccage ce qu’il ne comprend pas. Au moyen-âge on brûlait les sorcières… L’homme n’a pas beaucoup changé en fait.
    => Je ne vois pas le rapport. Les OGM actuels ne sont pas des médicaments possédant un principe actif. Vous tombez dans l’amalgame…

    ===> et moi je ne vois pas le rapport les sorcières n’ont rien à voir avec les OGM; il tombe dans l’amalgame le notre agronome de pacotille?

  105. ecoloverdatre dit :

    agronome de pacotille

    « oui, j’en vois un : je ne vois pas de quelle protéine tu parles »
    => Il parle du Bt. Mais ce qu’il ne dit pas c’est que le Bt n’est pas utilisé contre la chrysomèle.
    ===> oui je parle du Bt, non je ne parle pas de chrysomèle, mais de bestiasse. il y a juste quelques gènes de différence.mdr

  106. Joceline dit :

    Zeppe : Je suis végétarienne et je ne mange aucun laitage, même bio : les vaches, même bio, sont nourries avec des aliments qui ne leur conviennent pas (une vraie vache, ça mange de l’herbe, un point c’est tout!).
    Je mange des oeufs bio, en petite quantité et des poissons gras (principalement sardines et maquereaux qui sont dans le bas de la chaîne alimentaire et dont la population n’est pas encore menacée).
    Cet été, je me suis nourrie des légumes de mon potager, de céréales et légumineuses bio et de fruits glanés dans la nature. Je vais rejoindre un groupe d’achat commun pour privilégier encore plus la production bio et locale et court-circuiter les supermarchés dans lesquels je n’achète de toute façon plus aucun produit transformé.

    Bref ! Je crois que je suis assez active dans la lutte contre l’agriculture capitaliste, OGM ou pas !

    Au passage, encore un scandale pharmaceutique… des études truquées…

  107. Claire dit :

    En résumé, les dangers :
    - Monopolisation de l’agriculture par certains
    - Tendance aux monocultures, système plus fragile vis à vis de n’importe quelle modification ultérieure du système (mutations etc)
    - Parcellisation des questions environnementales
    - Objectif financier, plus qu’objectifs de bonnes récoltes
    - Impact global des décisions commerciales agricoles (disséminations)
    - Sale mentalité des producteurs (lorsqu’ils mélangent comme l’ont dit certains l’agriculture et la mort – cf agent orange)

    Quand à la notion de “cathéchisme”, utilisée quelque part ci-dessus pour essayer (vainement) de dévaloriser la tendance Bio, si le cathéchisme signifie hypocrisie ou niaiserie, ce n’est pas le bio qui catéchise, mais bien la publicité commerciale.

    Essayez-donc de vendre vos poulets kfc et autres produits ogm avec, au lieu d’une pub commerciale, un petit reportage sur les conditions de production de ces “choses”.

  108. aatea dit :

    ecoloverdatre dit : Mercredi 7 septembre 2011 à 15:56

    et moi je ne vois pas le rapport les sorcières n’ont rien à voir avec les OGM; il tombe dans l’amalgame le notre agronome de pacotille?

    => amusant
    http://alerte-environnement.fr/?p=4477
    Mais cette agriculture « naturelle », à laquelle ils veulent revenir, est-ce celle qui, entre le Xe et XVIIIe siècle, causa la mort de centaines de milliers de personnes avec les multiples épidémies d’ergotisme en France, sans parler des nombreuses autres victimes brûlées ou exécutées sur la place publique car considérées « possédées » par le diable ?

  109. aatea dit :

    Claire dit : Mercredi 7 septembre 2011 à 16:21
    En résumé, les dangers :
    - Monopolisation de l’agriculture par certains
    => pas plus qu’avant, surtout que les premiers brevets “tomblent” dans le domaines publics.

    - Tendance aux monocultures, système plus fragile vis à vis de n’importe quelle modification ultérieure du système (mutations etc)

    => pas de différences entre l’agriculture “conventionnelles” et l’argiculture utilisant des plantes gm
    - Parcellisation des questions environnementales
    =>http://www.europabio.org/positions/GBE/EuropaBio%20SocioEconomics%20May%202011.pdf
    Les avantages économiques correspondent souvent à des augmentations de production par hectare cultivé, mais les bénéfices pour les agriculteurs peuvent aussi porter sur une gestion plus simple des cultures OGM et un coût de travail diminué.

    Les experts ont également évalué que les pertes économiques des agriculteurs ne pouvant utiliser les OGM en Europe sont comprises entre entre 443 et 929 millions d’euros chaque année.

    - Objectif financier, plus qu’objectifs de bonnes récoltes

    => il est scandaleux de vouloir avoir des bonnes récoltess
    - Impact global des décisions commerciales agricoles (disséminations)

    => pas plus de pollinisation qu’avec une plante conventionnelle
    - Sale mentalité des producteurs (lorsqu’ils mélangent comme l’ont dit certains l’agriculture et la mort – cf agent orange)

    => ?
    ils sont plus haïssable que les marchands d’armes???
    alors qu’ils produisent des semences que les agriculteurs réclament?

  110. Joceline dit :

    aatea dit : Mercredi 7 septembre 2011 à 15:02
    Joceline dit : Mercredi 7 septembre 2011 à 14:48
    …. Si le meilleur impact environnemental c’est les OGM qui vont répandre leur génome modifié dans l’environnement…

    => c’est qui ce charabia, leur génome modifié?
    pourquoi ils répandraient?
    quel serait le mécanisme qui permettrait d’avoir une différence entre le génome « artificel » de nos plantes « conventionnelles » et le génome « artificel » de nos plantes gm?

    ==> Mais simplement par l’introduction de gène(s) appartenant à une autre espèce dans le génome de la plante GM ! Vous ne saviez pas que c’était CA la différence entre une plante GM et une autre ?

    @GSP :« Par ailleurs, Si le meilleur impact environnemental c’est les OGM qui vont répandre leur génome modifié dans l’environnement… je frémis ! »
    => Ce n’est pas vous qui parliez de « barrière des espèces » ? Un maïs ne pollinisera qu’un autre maïs et ce processus est le même que ce maïs soit GM ou non.
    ==> Tout à fait ! D’ailleurs, au Mexique, pays du maïs, il n’existe quasiment plus de maïs sauvage non gm !
    Par ailleurs, il existe des hybridations possibles entre certaines plantes sauvages ou cultivées et des plantes gm comme le colza, par exemple, qui s’hybride facilement avec les moutardes sauvages ou cultivées, leur transmettant le gène “étranger”. Les moutardes elles-même peuvent s’hybrider avec d’autres crucifères…

    “« Le problème avec les OGM cultivés en plein champs c’est que, quand on s’apercevra qu’il n’étaient pas si inoffensifs que cela, il sera définitivement trop tard ! »
    => Et pourquoi serait-il trop tard ? Il y a déjà eu des variétés conventionnelles qui présentaient des risques sanitaires (des pommes de terre trop chargées en alcaloïdes par exemple). Si un OGM s’avérait toxique (ce qui est improbable vu les tests demandés avant l’autorisation de mise sur le marché) il suffirait d’arrêter de le cultiver.”
    => Ca n’a rien à voir !

    « C’est aussi ce qui explique que nous pouvons développer des allergies à certaines protéines. »
    => Ça n’a rien à voir.
    ==> C’est vous qui le dites !

    “« C’est pourquoi je suis d’accord avec ceux qui disent qu’il faut faucher ! »
    => Réflexe primitf de celui qui saccage ce qu’il ne comprend pas. Au moyen-âge on brûlait les sorcières… L’homme n’a pas beaucoup changé en fait.”

    ==> justement pas ! C’est parce que j’ai une certaine connaissance des problèmes et des conséquences qu’ils pourraient avoir que je demande un principe de précaution.
    « La seule finalité des multinationales est le bénéfice », a déclaré Albert Jacquard, chercheur en génétique, « les pouvoirs publics n’ont pas l’air inquiet, il faut donc que certains attirent l’attention, quitte à se mettre dans l’illégalité ». (à propos de la condamnation de faucheurs de PGM à Colmar.)

    Ignorant Jacquard le généticien ? MDR !

  111. aatea dit :

    Joceline dit : Mercredi 7 septembre 2011 à 16:42

    Mais simplement par l’introduction de gène(s) appartenant à une autre espèce dans le génome de la plante GM ! Vous ne saviez pas que c’était CA la différence entre une plante GM et une autre ?

    => donc, on reprends
    il y a déjà naturellement des transferts de gènes, cela ne vous pose pas de problèmes
    mais lorsqu’il y a (par les mêmes mécanismes) un transfert de gènes par l’homme, cela vous pose un problème.

    Il n’y a pas incohérence de votre part?

  112. aatea dit :

    Joceline dit : Mercredi 7 septembre 2011 à 16:42

    « La seule finalité des multinationales est le bénéfice », a déclaré Albert Jacquard,

    => ce en quoi il se trompe, la seule finalité de toutes entreprises est de gagner de l’argent.

  113. Claire dit :

    @Aatea

    Désolée pour vous, mais je trouve vos remarques très confuses et non valides, surtout que, dès la première question : “monopolisation de l’agriculture par certains”, vous répondez “pas plus qu’avant”, ce qui est d’une mauvaise foi évidente.

    Donc bye, mon but n’est pas d’ergoter à l’infini, sur des a-peu près, ou des bouts de sciences collés dans tous les sens… J’ai simplement donné mon point de vue.

    S’agissant des questions agricoles, merci à ceux qui ont le sens des responsabilités.

  114. aatea dit :

    Joceline dit : Mercredi 7 septembre 2011 à 16:42

    Tout à fait ! D’ailleurs, au Mexique, pays du maïs, il n’existe quasiment plus de maïs sauvage non gm !

    => ce qui est normal, il n’y a pas de maïs sauvage, même avant les plantes gm …
    les chercheurs ont eu du mal à découvrir quelle est la plante sauvage à l’origine du maïs tellement il y a de différences entre celle-ci et le maïs

  115. aatea dit :

    Claire dit : Mercredi 7 septembre 2011 à 17:02
    @Aatea

    Désolée pour vous, mais je trouve vos remarques très confuses et non valides, surtout que, dès la première question : « monopolisation de l’agriculture par certains », vous répondez « pas plus qu’avant », ce qui est d’une mauvaise foi évidente.

    => donner moi des preuves de votre dogme.
    vous croyez que les gouvernements ne vont pas empecher un monopole?
    vous vous souvenez pas des combats de l’union européenne ou du gouvernement américan contre les sociétés proche des monopoles?

  116. ecoloverdatre dit :

    claire,

    bien venue au club, t’en as mis du temps pour te rendre compte de l’inutilité de discourir avec petit taupe.
    achète un violon, au moins le son sera plus agréable.

  117. GFP dit :

    @ Joceline,

    “Mais simplement par l’introduction de gène(s) appartenant à une autre espèce dans le génome de la plante GM ! Vous ne saviez pas que c’était CA la différence entre une plante GM et une autre ? ”
    => Un gène “n’appartient” pas à une espèce, en voilà une drôle d’idée. Un gène c’est un fragment d’ADN codant une information. Pourquoi devrait-on limiter cette information à une seule espèce ? Sous quel prétexte ?

    “Tout à fait ! D’ailleurs, au Mexique, pays du maïs, il n’existe quasiment plus de maïs sauvage non gm !”
    => Mdr… Le maïs “sauvage”, ça n’existe pas. Le maïs est un bel exemple de plante domestiquée qui ne survivrait pas sans l’homme. Les plus proches cousins sauvages du maïs ce sont les téosintes et les variétés locales de maïs mexicain se portent très bien. Ce n’est pas parce que dans deux ou trois endroits au Mexique on a pu mettre en évidence des traces de transgènes (à des taux ridicules) que celui-ci est menacé. Il n’est pas plus menacé par du maïs GM que du maïs hybride.

    “Par ailleurs, il existe des hybridations possibles entre certaines plantes sauvages ou cultivées et des plantes gm comme le colza, par exemple, qui s’hybride facilement avec les moutardes sauvages ou cultivées, leur transmettant le gène « étranger ».”
    => Oui, ça a aussi été étudié et ces hybrides ne survivent pas bien longtemps.

    “Ca n’a rien à voir ! ”
    => Ha ? Et pourquoi dites-vous qu’”il sera trop tard” dans ce cas ? Trop tard pour quoi ?

    “C’est vous qui le dites !”
    => Non, c’est la littérature scientifique. Ce n’est pas l’origine d’une protéine qui fera qu’elle allergisante ou avec un potentiel allergisant. Parmi les critères les plus importants on trouve sa stabilité à la digestion et son abondance. Son origine ne rentre pas en ligne de compte.

    “Justement pas ! C’est parce que j’ai une certaine connaissance des problèmes et des conséquences qu’ils pourraient avoir que je demande un principe de précaution.”
    => En dehors de nous sortir les poncifs anti-OGM habituels (qui n’ont rien de spécifique à la transgénèse d’ailleurs) je ne vois rien dans vos propos qui justifie le saccage du travail d’autrui. Je vous rappelle au passage que l’on ne peut toujours pas attribuer le moindre bobo à un OGM, pas un ! Si tous ceux qui ont peur d’une technologie ou ne veulent pas ceci ou cela se donnait le droit de saccager ce qui ne leur plait pas on vivrait dans une drôle de société.

    “« La seule finalité des multinationales est le bénéfice », a déclaré Albert Jacquard, chercheur en génétique, « les pouvoirs publics n’ont pas l’air inquiet, il faut donc que certains attirent l’attention, quitte à se mettre dans l’illégalité »”
    => Toute compagnie veut faire du profit, est-ce une raison pour saccager tout ce qui sort des chaines de production ?

    “Ignorant Jacquard le généticien ? MDR !”
    => En matière d’OGM, oui, assez ignorant en effet, surtout quand il en parle il met sa casquette de scientifique au vestiaire et sort celle du militant altermondialiste décroissant.

  118. Joceline dit :

    Avant de faire comme Claire parce que j’ai vraiment mieux à faire que ce dialogue inutile :

    http://www.deridet.com/Au-Mexique-le-berceau-du-mais-contamine-par-des-OGM_a1524.html
    http://www.greenpeace.org/canada/fr/Blog/ogm-contamination-gntique-du-mas-au-mexique/blog/4680/
    http://www.infogm.org/spip.php?article48
    http://www.foei.org/fr/what-we-do/ogm/experiences-des-bases/corn.html
    http://www.ogmdangers.org/enjeu/agricole/contamination/index.htm

    Bonne lecture !

    Et surtout, GFP et aatea, ne changez rien ! Vous êtes marrants comme ça !

    … un peu agaçants aussi ! Devoir sans cesse tout réexpliquer … pfffff !

  119. Joceline dit :

    Allez ! Je ne peux m’empêcher de répondre encore à ça :

    GFP : “=> Non, c’est la littérature scientifique. Ce n’est pas l’origine d’une protéine qui fera qu’elle allergisante ou avec un potentiel allergisant. Parmi les critères les plus importants on trouve sa stabilité à la digestion et son abondance. Son origine ne rentre pas en ligne de compte.”

    Sa stabilité à la digestion (kesako?) et son abondance… Vraiment ! Je croyais qu’on introduisait des gènes censés coder pour des toxines contre les nuisibles ???? Ah ! J’ai rien compris ! c’est en fait une source de protéines !

    Mais on ne me dit jamais rien à moi !

  120. zeppe dit :

    @ Joceline

    “Bref ! Je crois que je suis assez active dans la lutte contre l’agriculture capitaliste, OGM ou pas !”

    - Cette partie de mon post ne s’adressait pas particulièrement à toi.
    C’est une suggestion que je fais régulièrement sur les forum afin d’inciter les gens à consommer bio.

    @ Claire

    “Désolée pour vous, mais je trouve vos remarques très confuses et non valides…”

    - Normal. aatea est pour les OGM uniquement pour (je le cite) énerver les anti-OGM.
    C’est ce qu’il ma confié il y a quelques mois.
    Ce type n’a qu’un seul but “énerver les anti-OGM et peu importe ses sources d’informations.

    Il fait régulièrement référence à des sites de lobbyistes comme “alerte environnement, pseudo-science ou Imposteurs”
    Touts ce qu’il dit est totalement faux et il le sait et s’en fout. Ce qui lui importe c’est d’énerver les anti-OGM. C’est en tout cas ce qu’il prétend (?????)

  121. aatea dit :

    Joceline dit : Mercredi 7 septembre 2011 à 18:40

    Mais on ne me dit jamais rien à moi !

    => greenpeace ne vous l’a pas dit?
    comme c’est curieux

  122. aatea dit :

    zeppe dit : Mercredi 7 septembre 2011 à 18:51

    - Normal. aatea est pour les OGM uniquement pour (je le cite) énerver les anti-OGM.
    C’est ce qu’il ma confié il y a quelques mois.
    Ce type n’a qu’un seul but « énerver les anti-OGM et peu importe ses sources d’informations.

    => amusant un cours de moral pour une personne qui insulte les morts.

  123. GFP dit :

    @ Joceline,
    “Sa stabilité à la digestion (kesako?) et son abondance… Vraiment ! ”
    => Les protéines lorsqu’elles arrivent dans votre estomac sont soumises à la digestion. Certaines d’entre elles résistent mieux que d’autres aux sucs gastriques et aux enzymes digestives. Elle arrivent ainsi dans votre intestin et peuvent dans certains cas entrer en contact avec votre système immunitaire voir même se retrouver dans la sang. Le cas de “Ara h1″ de la cacahuète est bien connu. Ceci dit une protéine qui ne serait pas dégradée et qui se retrouverait en contact avec votre système immunitaire ne représente pas forcément un risque d’allergie. D’ailleurs les protéines codées par le transgènes sont testées dans des milieux qui simulent la digestion pour mesurer leur digestibilité.

    “Je croyais qu’on introduisait des gènes censés coder pour des toxines contre les nuisibles ???? Ah ! J’ai rien compris ! c’est en fait une source de protéines ! ”
    => Je ne vois pas ce que vous voulez dire. Tous les OGM ne possèdent pas des gènes codant des toxines (qui sont des protéines) et le fait que le maïs Bt exprime une ou plusieurs protéines supplémentaire n’en fait pas “une source de protéine”. Par exemple la teneur en protéine par rapport au poids sec des grains de maïs MON810 est d’environ 0,5 µg/g soit 0.0004% des protéines. Dans le MON863 la concentration en Cry3Bb1 est d’environ 70µg/g de poids frais ce qui doit faire dans les 0,06% des protéines totales. Non, on ne peut vraiment pas parler de “source de protéines”.

  124. Joceline dit :

    “aatea dit : Mercredi 7 septembre 2011 à 16:57
    Joceline dit : Mercredi 7 septembre 2011 à 16:42

    Mais simplement par l’introduction de gène(s) appartenant à une autre espèce dans le génome de la plante GM ! Vous ne saviez pas que c’était CA la différence entre une plante GM et une autre ?

    => donc, on reprends
    il y a déjà naturellement des transferts de gènes, cela ne vous pose pas de problèmes
    mais lorsqu’il y a (par les mêmes mécanismes) un transfert de gènes par l’homme, cela vous pose un problème.

    Il n’y a pas incohérence de votre part?”

    “aatea dit : Mercredi 7 septembre 2011 à 19:22
    Joceline dit : Mercredi 7 septembre 2011 à 18:40

    Mais on ne me dit jamais rien à moi !

    => greenpeace ne vous l’a pas dit?
    comme c’est curieux”

    Mon cher M. aatea, je n’aime pas qu’on me prenne pour une imbécile.

    Alors, je vous rappelle que j’ai réfuté le caractère “naturel” du transfert de gène, l’interkinase, auquel vous avez fait mention cet après-midi.

    C’est plutôt vous qui semblez dur de la comprenette quand vous semblez ne pas comprendre mes explications sur les transferts de gènes inter genre et inter règne. Un petit cours sur la taxonomie du vivant ne me semble pas superflu dans votre cas.

    Quant à la seconde réflexion, j’espère que vous en avez saisi toute la portée ironique. Que le maïs GM Bt se transforme en un pourvoyeur de protéines est du plus haut comique et signe l’incohérence de vos propos et de ceux de M. GFP.

    M. GFP : je reprends cette phrase : GFP : « => Non, c’est la littérature scientifique. Ce n’est pas l’origine d’une protéine qui fera qu’elle allergisante ou avec un potentiel allergisant.”

    Vous semblez avoir oublié que je suis infirmière. Et, manifestement, vous n’avez aucune connaissance en matière médicale. Sinon, vous sauriez que OUI, l’origine d’une protéine fait qu’elle sera ou non allergisante. C’est même la base des allergies.
    Ceci dit, pour paraphraser Madame de Beauvoir, “on ne naît pas allergique, on le devient”, notamment en étant particulièrement exposé à des protéines plus allergisantes que les autres. Raison pour laquelle on déconseille l’introduction du blanc d’oeuf dans l’alimentation des nourrissons, par exemple. Une allergie peut mettre des années voire des décennies à apparaître et il peut être difficile d’isoler le facteur causal. Ce qui fait de votre protéine Bt introduite à l’intérieur même de la cellule de maïs une bombe à retardement potentielle.

    A tous les deux : aatea dit : Mercredi 7 septembre 2011 à 17:02
    Joceline dit : Mercredi 7 septembre 2011 à 16:42

    Tout à fait ! D’ailleurs, au Mexique, pays du maïs, il n’existe quasiment plus de maïs sauvage non gm !

    => ce qui est normal, il n’y a pas de maïs sauvage, même avant les plantes gm …
    les chercheurs ont eu du mal à découvrir quelle est la plante sauvage à l’origine du maïs tellement il y a de différences entre celle-ci et le maïs
    Mdr… Le maïs « sauvage », ça n’existe pas. Le maïs est un bel exemple de plante domestiquée qui ne survivrait pas sans l’homme. Les plus proches cousins sauvages du maïs ce sont les téosintes et les variétés locales de maïs mexicain se portent très bien. Ce n’est pas parce que dans deux ou trois endroits au Mexique on a pu mettre en évidence des traces de transgènes (à des taux ridicules) que celui-ci est menacé. Il n’est pas plus menacé par du maïs GM que du maïs hybride.

    Je vous avais mis plein de liens vers des sites qui expliquaient mon propos et il a été bloqué par la modération alors, je vous mets celui-là qui résume les autres : http://www.deridet.com/Au-Mexique-le-berceau-du-mais-contamine-par-des-OGM_a1524.html

    Ne vous donnez pas la peine de me répondre, j’ai perdu assez de temps avec vous.

  125. zeppe dit :

    @ GFP

    “« Ignorant Jacquard le généticien ? MDR ! »
    => En matière d’OGM, oui, assez ignorant en effet, surtout quand il en parle il met sa casquette de scientifique au vestiaire et sort celle du militant altermondialiste décroissant.”

    - GFP l’inconnu qui vient polluer les sites écolos, bien planqué derrière un pseudo.
    GFP qui n’a jamais publié le moindre rapport
    GFP inconnu du grand public
    GFP le troll, le lobbyiste
    C’est qui , d’abord GFP ?

    Et bien GFP connais mieux que le Pr Jacqard . GFP c’est la sciences infuse mais PERSONNE n’a JAMAIS entendu parler de lui (à par sur les forums)
    GFP le petit prétentieux.
    GFP payé par les lobbies pour faire de l’intox ne peut pas faire autrement que de dire que le Pr Jacquard n’y connaît rien, alors que lui, GFP il connaît tout.
    Drôle d’individu ce GFP Non ?

    Et pourtant GFP n’a jamais eu le courage (pratique lorsqu’on ne sort que des âneries bien planqué derrière un pseudo) !) de nous dire ce qu’il vient faire ici et ce qui le motive.
    GFP prétend que c’est uniquement parce qu’il est pour les liberté individuelle (MDR)
    Pourquoi choisir alors le forum de GP et pas celui de Madelin ?

  126. GFP dit :

    @ Joceline,
    “Que le maïs GM Bt se transforme en un pourvoyeur de protéines est du plus haut comique et signe l’incohérence de vos propos et de ceux de M. GFP.”
    => C’est vous qui racontez ça, pas moi.

    “Vous semblez avoir oublié que je suis infirmière.”
    => trop drôle, une infirmière qui tente l’argument d’autorité… on aura tout vu.

    “Et, manifestement, vous n’avez aucune connaissance en matière médicale. Sinon, vous sauriez que OUI, l’origine d’une protéine fait qu’elle sera ou non allergisante.”
    => Mdr encore une fois. Non, ce n’est pas l’origine de la protéine qui lui confère un potentiel allergisant ou non. C’est la protéine elle-même. Certains aliments contiennent plus d’allergènes que d’autres, c’est tout. D’ailleurs ce qui est amusant est que chez les plantes parmi les allergènes on retrouve des protéines de la familles des PRs (Pathogenesis-Related Proteins) autrement dit des “protéines pesticides” secrétées naturellement par les plantes en cas d’attaques de pathogènes ou des inhibiteurs de protéases, là aussi des protéines insecticides “naturelles” sécrétées en cas d’attaques d’insectes. Mais ce sont des allergies “naturelles”, donc bonnes j’imagine. Pour l’anecdote l’intérêt de la transgénèse est que cette technique peut permettre d’éteindre des gènes impliqués dans des allergies. Il existe ainsi une cacahuète “hypollergénique” dans laquelle le gène codant la protéine “Ara h1″ a été éteint.

    “Raison pour laquelle on déconseille l’introduction du blanc d’oeuf dans l’alimentation des nourrissons, par exemple. Une allergie peut mettre des années voire des décennies à apparaître et il peut être difficile d’isoler le facteur causal. Ce qui fait de votre protéine Bt introduite à l’intérieur même de la cellule de maïs une bombe à retardement potentielle. ”
    => Je cherche le lien entre l’œuf chez le nourrisson et la protéine Bt … Mmmh, non, je ne vois pas en quoi l’œuf ferait que la protéine Bt serait une “bombe à retardement”. Un raisonnement d’infirmière peut-être ?

    “les chercheurs ont eu du mal à découvrir quelle est la plante sauvage à l’origine du maïs tellement il y a de différences entre celle-ci et le maïs”
    => C’est dommage que vous insistiez à affirmer des trucs faux alors qu’il y a de la littérature sur le sujet qui contredit vos propos:
    http://www.pnas.org/content/108/3/1088.full

    “Je vous avais mis plein de liens vers des sites qui expliquaient mon propos et il a été bloqué par la modération alors, je vous mets celui-là qui résume les autres ”
    => Mdr… que nous dit la littérature ?
    http://www3.interscience.wiley.com/cgi-bin/fulltext/121577870/PDFSTART
    Cette étude confirme ce que j’ai écrit plus haut. La présence du transgène est très faible dans les zones analysées. Je ne vais pas vous décrire l’étude en détail mais en gros dans les champs testés en 2001 seuls 3 sur 23 sites ont été testés positifs. De ces 3 champs positifs des essais sur la descendance ont identifié 21 plantes positives sur 1867 soit 1,1 pour cent. Les analyses sur les prélèvements de 2002, rien, tous négatifs. En 2004, les zones testées positives en 2001 sont réanalysés et seuls 3 sites sur 8 présentent des traces de transgènes. Je peux donc dire que le maïs mexicain ne risquent absolument rien. C’est même dommage car vu les taux de contaminations de ces maïs par les fumonisines et les problèmes sanitaires que cela entraine ces populations mexicaines auraient bien besoin d’avoir accès à du maïs Bt.

  127. Zeppe dit :

    @ GFP

    “Si tous ceux qui ont peur d’une technologie ou ne veulent pas ceci ou cela se donnait le droit de saccager ce qui ne leur plait pas on vivrait dans une drôle de société.”

    - PERSONNE n’a PEUR d’une nouvelle technologie. Cette technologie ne concerne qu’un nombre archi dérisoire de monde. Un plombier, un avocat, un comptable, un vendeur de chaussure, guitariste de jazz, un journaliste, un agent immobilier, un électricien, un photographe, jardinier,un chauffeur routier, un dentiste, un ingénieur du son …bref 98% de la planète n’est pas du tout concerné par cette technologie. Tout le monde a besoin de nourriture. Pas de nourriture OGM. A part une infime minorité d’agriculteurs (je te rappelle que 95% des agriculteurs sont farouchement contre les OGM) et une dizaine de multinationales dans le monde qui les produisent, TOUTE la planète s’en fout de cette technologie. On veut du blé , du riz, des légumes. PERSONNE au monde ne demande à ce qu’ils soit BT.

    Tu comprends GFP. Vous n’êtes qu’une infime minorité à vouloir cultiver des OGM . Vous n’avez pas à le faire si , ne serais que 5% des scientifiques du monde avait le moindre tout petit doute de rien du tout sur leur impact environnemental. La vérité est que TOUS les plus grands scientifiques du monde savent que les OGM ont un impact nuisible sur l’environnement. TOUS sauf la toute petite poignée insignifiante qui bosse pour les multinationales qui les produisent.

    Enfermé à double tours chez toi, tu peux faire ce que bon te semble. Une fois dehors, TU DOIS tenir compte des autre et de l’environnement. Celui-ci ne t’appatient pas.
    Si TU démontres par A+B que les OGM n’ont aucun impact sur l’environnement, d’autres , mille fois plus légitimes que toi (car ils s’expriment en public, eux. Pas sur des forums , plaqué derrière un pseudo comme toi) ont prouvés par A+ B le contraire.
    Tu dois donc arrêter net tes conneries. Les OGM n’ont pas a être cultiver, et nul part sur la planète.

  128. zeppe dit :

    @ aatea

    “amusant un cours de moral pour une personne qui insulte les morts.”

    - Pas n’importe quel mort. Il s’agissait de Capitaine Poltron, un lobbyiste lâche comme toi ou GFP, incapable de nous dire la vérité sur votre motivation et incapable d’avouer être des lobbyistes. Je n’ai pas à avoir de respect pour ce type de mort. C’est un peu comme si tu me demandais d’avoir du respect pour un ancien collabo.
    Capitaine Poltron est mort ? Pet à son âme !
    Je deteste la lâcheté.

  129. zeppe dit :

    FRANCE – LA LUTTE CONTRE LES « OGM CACHÉS » CONTINUE :
    Le 7 septembre 2011, dans la matinée, une soixantaine de Faucheurs volontaires ont mené une action symbolique « une personne – un pied arraché » dans un champ de tournesols mutés pour résister à un herbicide, d’une superficie totale de sept hectares. Il s’agit de la troisième action sur les tournesols mutés depuis un mois.

    http://www.infogm.org/spip.php?article4891

  130. La coupe est pleine dit :

    “Je deteste la lâcheté.”
    A osé dire l’exécrable Zeppe (le Stalinien) !
    Soit le bel andouille qui ne manque jamais une occasion de faire étalage de son ignorance crasseuse et de s’en satisfaire !

    Mais en plus sa rhétorique à deux balles, basée uniquement sur : “dis-moi que tu es lobbyiste”. Dont il arrive a s’étonner que l’on ne peut répondre autre chose que l’unique réponse qu’il nous “autorise” soit : oui.

    De plus en matière de “courage” Zeppe (le Stalinien qui tient plus de Pol Pot que du petit Russe) nous a fait une belle démonstration de sa LÂCHETÉ, avec un certain PAT ….
    Bin oui sur ce même blog, notre beau guignol sans cervelle de Zeppe (alias Staline Bis et Pol Pot en devenir) avait prit l’habitude d’insulter ce Mr PAT. Un jour ce dernier a donc proposé à l’ignoble Zeppe de le RENCONTRER personnellement, afin qu’il puisse juger sur pièce s’il est vraiment un “sale lobbyiste de merde” ….

    Et le petit Zeppe a fuit !

    Cette belle “outre à injure” qu’est Zeppe, s’est débinée tel, les petits chiens ratiers si hardis à aboyer derrière un portail et à japper derrière les jupes de la patronne lorsque l’on se saisi de la poignée ….

    Allez petit roquet à la niche !
    Va jouer avec ton os !
    Sache que je t’ignore !
    Même si dans ton cas la maxime de Mr Audiard n’a pas lieu (Je ne parle aux cons ça les instruit), puisque même quand on le prend au sérieux et qu’on donne des réponses à ses “questions” …. Il se fout des réponses !

    Pitoyable animal que ce dictateur en puissance, pour qui le sort a heureusement émasculé de toute expression de “pouvoir” ….

  131. zeppe dit :

    @ LCEP

    “Dont il arrive a s’étonner que l’on ne peut répondre autre chose que l’unique réponse qu’il nous « autorise » soit : oui.

    - Non. Pas du tout. Mais vous ne m’avez jamais donné une réponse crédible.
    Est ce que tu penses sincèrement qu’on peu être pro-OGM uniquement pour énerver les anti-OGM ?
    Et bien voilà. Ceci est bien une autre réponse que le “OUI” . Elle est donnée par aatea.
    je te demande simplement de me dire est-ce que cet type d’argument peu être crédible ?
    Est ce que je dois gober qu’un type soit pro-OGM uniquement pour “énerver” (je cite aatea) les anti-OGM ?
    Est ce que pour toi, c’est une explication crédible ?
    Ce n’est pas moi qui vous oblige à répondre OUI. C’est vous qui êts incapable de me donner une explication crédible.
    Si tu penses le contraire, trouve-moi UNE EXPLICATION qu’un ce ceux que j’appelle les “lobbyistes” m’auraient donné pour justifier leur comporetement ?
    Tu n’en as pas LCEP.
    Tu es donc bien obligé d’admettre qu’il ni a aucune autre explication à venir dénigrer GP sur les OGM toute l’année. Aucune explication à défendre toute l’année les OGM autre que celle de faire parti des lobbies de l’agro.

    Aller LCEP le petit malin . Trouves m’en une. Cela fait 1000 fois que je te demande de m’en fournir une et tu n’as JAMAIS été capable de me la fournir.

    Tu m’a dis un jour que la réponse d’aatea n’était qu’une boutade. OK mais alors pourquoi il n’en a pas d’autres ???
    Qu’en penses-tu ????

    “De plus en matière de « courage » Zeppe (le Stalinien qui tient plus de Pol Pot que du petit Russe) ”

    - Ouais , et alors ? (;-))

    “nous a fait une belle démonstration de sa LÂCHETÉ, avec un certain PAT ….

    - Tu es lourd. Je t’ai expliqué maintes ce qui m’a amené à ne pas rencontrer Pat.
    Avant la rencontre il ne m’a pas donnée d’explication (comme les autres sur ce qui le motivait à défendre les OGM)
    Selon lui, il n’était pas lobbyiste , son but : combattre les “Hoax” (type hoax 11 sept ou moon hoax).
    Perdre mon temps à polémiquer avec un type qui , soit ment en cachant qu’il est un lobbyiste, soit il est névrosé à perdre bêtement sont temps à polémiquer sans autre but que de “combattre les hoax. Ce type ne m’intéresse pas.
    Je mène un combat sérieux. je n’ai pas à perdre mon temps avec des amateurs de polémiques.

  132. zeppe dit :

    @ LCEP

    “Allez petit roquet à la niche !
    Va jouer avec ton os !
    Sache que je t’ignore !
    Même si dans ton cas la maxime de Mr Audiard n’a pas lieu (Je ne parle aux cons ça les instruit), puisque même quand on le prend au sérieux et qu’on donne des réponses à ses « questions » …. Il se fout des réponses !

    Pitoyable animal que ce dictateur en puissance, pour qui le sort a heureusement émasculé de toute expression de « pouvoir » ….

    - Toute cette agressivité me prouve bien que tu n’as pas de réponse . Oui LCEP il est évident que ceux qui viennent dénigrer GP, MM Robin , Séralini, le Pr jacquard, et tous les écologistes et qui font de la promo/intox sur les OGM ne peuvent pas être autre chose que des lobbyistes. Tu n’as jamais pu me prouver le contraire.
    Si çà t’amuse de me traiter de Stalinien, et bien amuse toi ! çà m’amuse beaucoup aussi !

  133. Joceline dit :

    Pas le temps de jouer aujourd’hui… je voulais juste reprendre GFP :
    “« les chercheurs ont eu du mal à découvrir quelle est la plante sauvage à l’origine du maïs tellement il y a de différences entre celle-ci et le maïs »
    => C’est dommage que vous insistiez à affirmer des trucs faux alors qu’il y a de la littérature sur le sujet qui contredit vos propos:
    http://www.pnas.org/content/108/3/1088.full
    ==> peut-être bien mais cette phrase n’est pas de moi mais de votre pote aatea.

    Si même les proOGM disent des bêtises à vos yeux, où allons-nous !

  134. GFP dit :

    @ zeppe,
    Vous êtes un ignoble individu et vos propos sont à vomir.

    @ Joceline,
    “peut-être bien mais cette phrase n’est pas de moi mais de votre pote aatea.”
    => Effectivement… et cela ne rend pas la chose plus juste.

    “Si même les proOGM disent des bêtises à vos yeux, où allons-nous !”
    => Les anti-OGM n’ont pas le privilège de raconter des bêtises, même si c’est leur marque de fabrique.

  135. zeppe dit :

    @ GFP

    “Vous êtes un ignoble individu et vos propos sont à vomir.”

    - C’est en général ce que finissent par sortir ceux qui n’ont pas d’argument.

  136. aatea dit :

    zeppe dit : Jeudi 8 septembre 2011 à 14:56
    @ GFP

    « Vous êtes un ignoble individu et vos propos sont à vomir. »

    - C’est en général ce que finissent par sortir ceux qui n’ont pas d’argument.

    => non, c’est votre descritpion, la personne qui n’hésite même pas à insulter les morts …

  137. zeppe dit :

    Dernières nouvelles :

    La France prendrait «une nouvelle clause de sauvegarde» sur le maïs génétiquement modifié de Monsanto si la suspension actuelle, remise en cause par la Cour de justice européenne, était annulée, a annoncé jeudi la ministre de l’Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet.

  138. aatea dit :

    GFP dit : Mercredi 7 septembre 2011 à 22:28

    « les chercheurs ont eu du mal à découvrir quelle est la plante sauvage à l’origine du maïs tellement il y a de différences entre celle-ci et le maïs »
    => C’est dommage que vous insistiez à affirmer des trucs faux alors qu’il y a de la littérature sur le sujet qui contredit vos propos:
    http://www.pnas.org/content/108/3/1088.full

    j’ai “affirmé” cela suite à la lecture de wikipédia

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Ma%C3%AFs
    Origine et distribution[modifier]
    Téosintes dans le jardin ethnobotanique d’OaxacaL’origine botanique du maïs, plante qui n’existe pas à l’état sauvage sous sa forme actuelle, a longtemps été sujette à controverses.

    De nombreuses théories ont été avancées pour expliquer l’origine du maïs dans la Mésoamérique, mais deux écoles[14] continuent de s’affronter :

    celle du maïs sauvage, qui existait avant l’arrivée de l’homme, qui est soutenue par Mangelsdorf ;
    celle de la téosinte ancêtre du maïs, soutenue par Beadle.
    Cependant, un très grand nombre de preuves issues de la biologie moléculaire accréditent aujourd’hui la théorie selon laquelle la téosinte est l’ancêtre du maïs cultivé. En ces temps, on transportait le maïs à l’aide de fourche.

  139. zeppe dit :

    @ aatea

    “non, c’est votre descritpion, la personne qui n’hésite même pas à insulter les morts …”

    - Pas n’importe quel mort aatea ! Il s’agissait de Capitaine Poltron, un lobbyiste lâche comme toi ou GFP, incapable de nous dire la vérité sur votre motivation et incapable d’avouer être des lobbyistes. Je n’ai pas à avoir de respect pour ce type de mort. C’est un peu comme si tu me demandais d’avoir du respect pour un ancien collabo.
    Capitaine Poltron est mort ? Pet à son âme !
    Je deteste la lâcheté.

    J’ai un énorme respect pour les morts. Je déteste les lâches et les collabos. Je n’ai pas à avoir du respect pour Capitaine Poltron, Maurice Papon, Fernand de Brinon ou Philippe Henriot.

  140. zeppe dit :

    On est pas prêt de voir les OGM se pointer :

    OGM – LA FRANCE N’ABANDONNERA PAS SON MORATOIRE CONTRE LE MAÏS MON810

    http://www.infogm.org/spip.php?article4892

  141. dagsit-bleu dit :

    oh ben çà c’est ballot pour les pro ogm.
    Rien d’étonnant à cela, les insectes sont des organismes relativement simples, ils s’adaptent très rapidemment. Pas besoin fait les grandes écoles pour savoir çà, juste s’intéresser à la nature.
    Les empoisonneurs pourront toujours sortir de nouveaux ogm, la nature aura toujours le dessus

  142. cynik dit :

    # aatea dit : Mercredi 7 septembre 2011 à 9:01

    http://levif.rnews.be/fr/news/belga-politique/le-prix-du-miel-en-europe-devrait-augmenter/article-1195098169185.htm
    Le prix du miel en Europe devrait augmenter
    (Belga) Le prix du miel en Europe devrait sensiblement augmenter après l’arrêt rendu mardi par la Cour européenne de Justice (CEJ) sur la présence éventuelle de pollen génétiquement modifié dans le miel, selon Etienne Bruneau, président du groupe miel au sein de la fédération agricole Copa-Cogeca.

    Si le prix du miel augmente, c’est parce que vos petits copains fabriquent un insecticide qui décime les abeilles (elles ont disparu dans une grande partie du middle-west) et qu’ils tiennent absolument à nous les refiler : le gaucho et le regent.

    Pour en revenir aux OGM : je fais une différence entre une ACCLIMATATION naturelle – qui peut être influencée par l’homme – ou la MODIFICATION GENETIQUE ARTIFICIELLE d’une plante (qui aura un IMPACT sur le GENOME D’AUTRES ESPECES).

    Cela vous echappe.

    Bon.

    Cependant, pour savoir comment les choses vont évoluer, je pense que 15 ans, c’est que dalle.

    Allez savoir si un prédateur de la chrysomelle ne mutera pas à son tour! En sachant que nous sommes au bout de la chaine on verra à quoi le Fils de l’Homme ressemblera dans 10 générations (300 ans, contre 40 000 pour Homo Sapiens Sapiens, excusez-moi du peu!)!

    Je suppose que ça aussi, c’est prévu?

    Et comme je ne peux m’enpêcher de revenir tout le temps au nucléaire, dans 10 générations, on sera surement aidés aidés à muter par divers accidents nucléaires, dont les radiations sont hautement génétiquement mutagènes (on voit ce que ça donne, c’est propre!).

    Promis, on va évoluer dans le bon sens! (soyons optimistes).

    Des fois, on sera moins con?

    Ça devrait pas être trop dur..

  143. GFP dit :

    @ Cynik,
    “Si le prix du miel augmente, c’est parce que vos petits copains fabriquent un insecticide qui décime les abeilles (elles ont disparu dans une grande partie du middle-west) et qu’ils tiennent absolument à nous les refiler : le gaucho et le regent.”
    => Le verdict verdâtre est tombé. Mdr… Le gaucho et le regent ne sont pas responsables du CCD.

    “je fais une différence entre une ACCLIMATATION naturelle – qui peut être influencée par l’homme – ou la MODIFICATION GENETIQUE ARTIFICIELLE d’une plante (qui aura un IMPACT sur le GENOME D’AUTRES ESPECES). ”
    => Allez, dites m’en plus. Quelle différence faites-vous ? De quel impact parlez-vous ?

    “Allez savoir si un prédateur de la chrysomelle ne mutera pas à son tour! ”
    => Mais les prédateurs de la chrysomèle mutent aussi, pourquoi ne muteraient-ils pas ? Tous les organismes mutent. Ensuite la pression de sélection avantagera les individus qui ont une mutation qui leur donne un avantage dans leur milieu.

    “En sachant que nous sommes au bout de la chaine on verra à quoi le Fils de l’Homme ressemblera dans 10 générations (300 ans, contre 40 000 pour Homo Sapiens Sapiens, excusez-moi du peu!)!”
    => Là je ne vois pas le lien avec la chrysomèle. Vous pouvez développer ?

    “Et comme je ne peux m’enpêcher de revenir tout le temps au nucléaire, dans 10 générations, on sera surement aidés aidés à muter par divers accidents nucléaires, dont les radiations sont hautement génétiquement mutagènes (on voit ce que ça donne, c’est propre!).”
    => L’exposition à la radioactivité artificielle est négligeable par rapport à l’exposition à la radioactivité naturelle.

    “Promis, on va évoluer dans le bon sens! (soyons optimistes).”
    => Quelle serait l’évolution dans le “mauvais sens” ? L’homme a la différence d’autres organismes a un mode de vie qui fait que la pression de sélection est très réduite, même s’il y a quelques exemples bien connus. Par exemple pour la tuberculose avant l’apparition des antibiotiques qui ont permis d’éviter à l’homme de tomber comme des mouches il y avait eu sélection d’allèles dans la population humaine qui confèrent une forme de résistance au bacille de Koch. De même pour le virus du Sida, en l’absence des tri-thérapie en quelques générations les individus possédant la mutation CCR5Δ32 seraient avantagés. Il y a quelques autres exemples du même type. Ensuite, cela dépend si vous préférez appliquer la “sélection naturelle” à l’être humain ou si vous préférez utiliser des technologies évitant un fin prématurée. J’ai choisi mon camp.

  144. cynik dit :

    A GFP

    D’abord, jusaqu’à présent, j’essayais de parler et de construire un dialogue, mais il parait que vous êtes incapable d’en faire autant.

    Alors c’est parti pour le copié-collé qu’on démonte.

    “Allez, dites m’en plus. Quelle différence faites-vous ? De quel impact parlez-vous ?”
    =>Vous non plus, vous n’êtes pas capable de faire la différence, apparemment. Quant à l’impact : de quoi parlons nous depuis plus de 140 commentaires? Il semble que vous ayez perdu le fil…
    Un indice : maïs Bt et chrysomelle.

    “Mais les prédateurs de la chrysomèle mutent aussi, pourquoi ne muteraient-ils pas ? Tous les organismes mutent.
    => Si vous avez prévu la mutation de toute la chaîne alimentaire, alors vous êtes beaucoup plus dégueulasse que ce que je pensais, et c’est vous qui devriez porter mon pseudo.

    Ensuite la pression de sélection avantagera les individus qui ont une mutation qui leur donne un avantage dans leur milieu.”
    =>Pensez-vous que l’homme gardera l’avantage du milieu? Vous êtes vraiment optimiste.

    “L’exposition à la radioactivité artificielle est négligeable par rapport à l’exposition à la radioactivité naturelle.”
    Que pensez-vous de Tchernobyl, Three Mile Island, plus près de nous Fukushima, sans compter tous les accidents sur le sol français depuis 1969? Un petit lien bien instructif : http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d%27accidents_nucl%C3%A9aires
    Et que pensez-vous dHiroshima, de Nagasaki et des 2000 bombes que USA, Russes, Français, Chinois etc… ont fait péter à l’air libre ou dans les océans?
    Avez-vous entendu parler de la centrale de Mûhleberg en Suisse? un petit lien, où il nous est rappelé qu’il n’y a aucun risque, mêmesi elle est implantée dans une zone sysmique et que des barrages dans la région menacent de ceder (effet tsunami).
    http://www.tsr.ch/video/info/journal-19h30/3097477-la-securite-de-la-centrale-nucleaire-de-muhleberg-be-est-a-nouveau-remise-en-cause.html#id=3097477
    Remarquez bien, on a les mêmes problèmes en France, notamment à Grenoble, où un petit réacteur expérimental (rien du tout : 56MW) est situé sur une zone hautement sysmique (1 tremblement de terre de magnitude 6 tous les 200 ou 300 ans) pour une structure faite pour résister à des séismes de magnitude 5,7 (pour info, l’echelle de Richter est exponentielle).
    Vous savez ce que ça veut dire, expérimental? C’est là qu’on teste de nouveaux combustibles (style MOX). Et Grenoble est candidate pour recevoir des déchets nucléaires. Qu’en diront les géologues???

    “Quelle serait l’évolution dans le « mauvais sens » ? L’homme a la différence d’autres organismes a un mode de vie qui fait que la pression de sélection est très réduite, même s’il y a quelques exemples bien connus.”
    =>Augmentation de cas de cancer, de diabète, d’obésité et j’en passe.
    Vous avz le droit de préférer la selection naturelle, vous avez l’air callé sur le sujet.
    L’alibi des OGM à des fins pharmaceutiques est répugnant, il ne sert qu’à couvrir la volonté de firmes comme Monsanto de mettre main basse sur toute forme de vie végétale, notament sur les cultures vivrières (mais aussi sur les plantes médicinales, dont ils essaient d’interdire la vente.)
    Maintenant, si fin prématurée il doit y avoir, je ne pense pas qu’on puisse y faire grand chose. Et les OGM ne suffiront pas à endiguer une éruption volcanique de grande ampleur (à Yellowstone, une chambre magmatique de 50 km de diamètre est sur le point de péter) ni une épidémie d’une maladie nouvelle, qui pourrait peut-être être due à la mutation d’une bactérie (comme e-coli, par exemple, hautement mutagène et qui peuple nos intestins…)

    Enfin, je ne m’étendrai pas plus sur ce sujet. Je n’ai plus envie de discuter avec vous, ça semble stérile. Et comme le dsait si bien Brassens : “le temps ne fait rien à l’affaire”.
    Il semble que votre cas soit sans espoir.

  145. GFP dit :

    @ Cynik,

    “Vous non plus, vous n’êtes pas capable de faire la différence, apparemment.”
    => Il faudrait savoir ce que vous voulez ? C’est vous qui me dites, je cite : “je fais une différence entre une ACCLIMATATION naturelle – qui peut être influencée par l’homme – ou la MODIFICATION GENETIQUE ARTIFICIELLE d’une plante (qui aura un IMPACT sur le GENOME D’AUTRES ESPECES).”
    Et maintenant vous dites que vous ne voyez aucune différence ? Ben non, je ne vois aucune différence mais je comptais sur vous pour me dire de quelle différence vous parliez.

    “Quant à l’impact : de quoi parlons nous depuis plus de 140 commentaires? Il semble que vous ayez perdu le fil…
    Un indice : maïs Bt et chrysomelle.”
    => Ce n’est pas un impact environnemental. Un impact environnemetnal implique qu’il y ait un effet négatif sur l’environnement. Le seul effet négatif ici est pour le producteur de maïs qui est confronté à cette résistance (et encore, il lui suffit de changer de fournisseur et d’aller chez Mycogen).

    “Si vous avez prévu la mutation de toute la chaîne alimentaire, alors vous êtes beaucoup plus dégueulasse que ce que je pensais, et c’est vous qui devriez porter mon pseudo.”
    => On ne prévoit pas les mutations, elle se font de façon aléatoire. Et il y en a en permanence.

    “Pensez-vous que l’homme gardera l’avantage du milieu? Vous êtes vraiment optimiste.”
    => Je ne parlais pas de l’homme. Au contraire, je disais plus loin que l’homme ne subit pratiquement aucune pression de sélection.

    “Que pensez-vous de Tchernobyl, Three Mile Island, plus près de nous Fukushima, sans compter tous les accidents sur le sol français depuis 1969?”
    => Nous revoilà parti dans des “démonstrations” par l’anecdote. Oui, il y a des gens près de Tchernobyl ou de Fukushima qui ont été exposés à des doses de radiations plus importantes mais cela ne change rien au fait que l’individu lambda a une exposition aux radiation qui est très majoritairement d’origine naturelle. La première exposition aux radiations artificielle, c’est la médecine.

    “Augmentation de cas de cancer, de diabète, d’obésité et j’en passe.”
    => Il ne s’agit pas d’évolution.

    “Vous avez le droit de préférer la selection naturelle, vous avez l’air callé sur le sujet.”
    => C’est que vous n’avez rien compris à ce que j’écrivais. Je préfère largement que l’humain utilise la médecine pour éviter les pertes dans ses rangs plutôt que de laisser faire la sélection naturelle.

    “L’alibi des OGM à des fins pharmaceutiques est répugnant, il ne sert qu’à couvrir la volonté de firmes comme Monsanto de mettre main basse sur toute forme de vie végétale, notament sur les cultures vivrières (mais aussi sur les plantes médicinales, dont ils essaient d’interdire la vente.)”
    => J’aime beaucoup les termes utilisés (“alibi” et “monsanto”), c’est assez comique. Si des scientifiques (et je ne parle pas de monsanto, ils s’en foutent des plantes à usage thérapeutique chez monsanto) pensent qu’utiliser des plantes comme source de production de médicament, c’est répugnant selon vous parce que ce serait le signe d’une volonté de contrôler les plantes …. alimentaire ! Il n’y a pas comme une contradiction là ?

    “Maintenant, si fin prématurée il doit y avoir, je ne pense pas qu’on puisse y faire grand chose.”
    => Ben si justement. Au XVIIIème siècle la tuberculose, la variole et d’autres pouvaient facilement entrainer une “fin prématurée”. Depuis on a développé des remèdes ou des vaccins pour lutter contre ce genre de fléau. On peut même remonter un peu plus loin. La première technologie qui nous a évité des “fins prématurées” c’est la maitrise du feu. Sans le feu non seulement on se gelait les c**** en hiver mais on se faisait facilement bouffer par les prédateurs.

    “Et les OGM ne suffiront pas à endiguer une éruption volcanique de grande ampleur (à Yellowstone, une chambre magmatique de 50 km de diamètre est sur le point de péter)”
    => Vous connaissez des technologies capables d’endiguer une éruption volcanique ? Je crois que vous en demandez trop aux OGM.

    “ni une épidémie d’une maladie nouvelle, qui pourrait peut-être être due à la mutation d’une bactérie (comme e-coli, par exemple, hautement mutagène et qui peuple nos intestins…)”
    => Vous semblez oublier que certains vaccins sont désormais produits à partir d’OGM (même si cela ne garantira pas la prévention d’une épidémie).

    “Enfin, je ne m’étendrai pas plus sur ce sujet. Je n’ai plus envie de discuter avec vous, ça semble stérile.”
    => Je vous laisse à vos fantasmes de fin du monde apocalyptique (éruption volcanique cataclysmique, incident nucléaire, attaque du méchant pathogène,…)

  146. Faust dit :

    @GFP

    Régulièrement, on entend des pro-OGMs invoquer l’intérêt des OGMs pour le domaine de la médecine, comme tu l’as fait tantôt.

    En fait, depuis le départ, depuis le tout lancement des OGMs, on nous a bassiné avec cet argument : l’OGM pour créer les médicaments de demain, le tout prononcé dans un crédo scientifique unanime chez les défenseurs des biotechnologies…

    Plus d’un quart de siècle qu’on nous bassine cet argument… Et alors, quel bilan ? Quelles grandes découvertes médicales devons-nous grâce aux OGMs ? Certaines hormones de croissance, on ne peut plus controversés ? Et quoi d’autres ? Rien de majeur en tout cas, à en croire ce que j’ai pu voir sur le net.

    Pour l’instant, il ne s’agit là que d’un prétexte : la priorité des principaux acteurs dans le domaine des OGMs n’est pas la médecine, il faut bien le reconnaître (en même temps, la priorité des grands groupes pharmaceutiques n’est pas non plus la médecine, mais le profit, et ça c’est plus grave)

    Maintenant, même si je suis contre les OGMs dans l’alimentation et les écosystèmes, je ne suis pas contre la recherche médicale dans ce domaine en milieu clos. Par contre, ce qui me pose problème, ce sont les passoires, telles l’AFSSA, l’EFSA et toute la clique, dont l’incompétence est abyssale… Je serais prêt à croire à l’intérêt des OGMs dans la recherche médicale lorsque cela sera plus qu’une vague promesse et qu’en face, de véritables organismes de contrôle seront capables de vérifier dans le plus infime détail la dangeorosité de ces nouveaux produits… on y est pas, loin de là même…

  147. cwqljsnlgik dit :

    CyD1Dq mwbbbnqrisuc

  148. diablo 3 dit :

    Following all, what an excellent website and educational posts, I’ll upload inbound hyperlink – bookmark this internet web site? Regards, Reader.

  149. GFP dit :

    @ Faust,

    “Plus d’un quart de siècle qu’on nous bassine cet argument… Et alors, quel bilan ?”
    => Vu que le développement d’un médoc prend environ “un dixième de siècle”, il faudra encore attendre un peu avant que vous ayez de “grandes avancées” dans ce domaine.

    “Quelles grandes découvertes médicales devons-nous grâce aux OGMs ? Certaines hormones de croissance, on ne peut plus controversés ? Et quoi d’autres ? Rien de majeur en tout cas, à en croire ce que j’ai pu voir sur le net.”
    => Certains traitements et vaccins sont déjà issus des biotechnologies. Il est vrai qu’ils ne représentent pas encore la majorité des thérapies utilisées actuellement mais des avances majeures, oui, sans aucun doute. La plupart des hormones sont issues d’OGM (insuline, hormone de croissance, EPO, …). Quand on sait comment et à partir de quoi étaient purifiée ces hormones, le niveau de sécurité a grandement progressé pour les patients. Mais le plus intéressant sont sûrement les anticorps monoclonaux recombinants. Il y en a déjà une vingtaine de commercialisé. Le trastuzumab, plus connu sous le nom d’Herceptin en est un exemple. Plusieurs centaines d’Ac monoclonaux sont en cours d’évaluation.

    “Pour l’instant, il ne s’agit là que d’un prétexte : la priorité des principaux acteurs dans le domaine des OGMs n’est pas la médecine, il faut bien le reconnaître ”
    => En dehors éventuellement de Bayer ce ne sont pas les mêmes acteurs qui développement les PGM et les OGM à vocation thérapeutiques. Je ne vois donc pas en quo ce serait “un prétexte”. Un prétexte pour quoi ? Et les sommes engagées dans les thérapies sont plus importantes que celles en agriculture.

    “(en même temps, la priorité des grands groupes pharmaceutiques n’est pas non plus la médecine, mais le profit, et ça c’est plus grave)”
    => Toutes les compagnies veulent faire du profit, ce n’est pas une spécificité des groupes pharmaceutiques.

    “Maintenant, même si je suis contre les OGMs dans l’alimentation et les écosystèmes, je ne suis pas contre la recherche médicale dans ce domaine en milieu clos. ”
    => Verset 27 de la bible du parfait petit anti-OGM.

    “Par contre, ce qui me pose problème, ce sont les passoires, telles l’AFSSA, l’EFSA et toute la clique, dont l’incompétence est abyssale…”
    => J’imagine que pour avancer cela vous avez repéré des erreurs dans leurs rapports qui indiqueraient une “incompétence abyssale”. Lesquelles ?

  150. 01010101 dit :

    __les laids supr 1sectes nuisibles c’est nous

  151. 01010101 dit :

    __colore des cheveux des yeux de la po tailles longueur de zizi y’en a q’on du time à prdre


Les commentaires sont fermés pour cet article.