Agriculture - OGM | le 10 octobre 2011

La Chine aurait interdit la commercialisation de riz OGM

Selon l‘”Economist Observer”, l’un des principaux hebdomadaire financier chinois qui cite des “sources bien informées proches du ministère de l’Agriculture chinois”, la Chine aurait suspendu la commercialisation de riz génétiquement modifié.

Pour Greenpeace, cette information, si elle est vérifiée, marquerait un changement essentiel : le riz est la principale denrée alimentaire pour 1,3 milliard de Chinois, dont une majorité s’est exprimée contre les aliments transgéniques, et ce mouvement du Gouvernement chinois signifierait que la population a été entendue !

Les effets à long terme des organismes génétiquement modifiés sur la santé et sur l’environnement sont encore aujourd’hui méconnus. Greenpeace s’oppose à la dissémination d’organismes génétiquement modifiés (OGM) dans l’environnement (qu’ils soient issus de cultures ou d’animaux) au nom du principe de précaution. De plus, nous sommes contre le brevetage des plantes, des animaux, des êtres humains et des gènes. Car les brevets sur les organismes vivants permettent à des entreprises comme Monsanto d’exercer un véritable monopole et de soumettre les agriculteurs à un contrôle excessif, des semences à la production des aliments.

Afin de protéger la sécurité et la souveraineté alimentaire, Greenpeace estime que le gouvernement Chinois devrait réévaluer sa politique envers les OGM et notamment sur le volet financement et investissements. Les ressources devraient ainsi être investies dans une agriculture durable et efficace. L’objectif devrait être d’accélérer la transition de l’agriculture de la Chine vers une économie durable, assurant également la protection de l’environnement, la sécurité alimentaire, et la subsistance économique des agriculteurs.

29 avis pour “La Chine aurait interdit la commercialisation de riz OGM”

  1. Fadia dit :

    Le gouvernement chinois avait annoncé en début d’année qu’il souhaitait stimuler la production de riz pour compenser une éventuelle baisse de la production de blé, menacée par une sécheresse persistante dans le nord de la Chine, qui a provoqué une hausse record des cours de cette céréale.
    On nous parle de suspension de la commercialisation du riz ogm et non d’arrêt, les raisons peuvent être multiples.
    ça reste tout de même une bonne nouvelle.

  2. loulou dit :

    J’émet des doutes !mais quant on voie le fiasco du riz OGM en Inde, pourquoi pas !

  3. katiochka dit :

    Ce qui reste le plus à craindre avec les ogm en dehors de leur potentielle nocivité serait qu’un jour tel ou tel semencier décide de qui doit vivre ou mourir sur la planète…..les enjeux sont bien trop importants pour être laissés au hasard et à des pouvoirs économiques….

  4. Zeppe dit :

    C’est une très bonne nouvelle. Même s’il faut rester vigilant.

  5. GFP dit :

    @ Fadia,
    Effectivement, la rumeur (!) évoquée par greenpeace (en Chinois… lol) n’évoque nullement une interdiction. Il s’agit donc (encore) d’un mensonge de greenpeace.

    @ loulou,
    Je ne vois pas comment le riz GM pourrait être un fiasco en Inde. Aucun riz GM n’a jamais été commercialisé, ni en Inde ni ailleurs.

    @ katiocha,
    “Ce qui reste le plus à craindre avec les ogm en dehors de leur potentielle nocivité serait qu’un jour tel ou tel semencier décide de qui doit vivre ou mourir sur la planète…”
    => Mort de rire ! … Ce serait encore pire s’il s’agissait d’un constructeur automobile (sarcasme).

  6. katiochka dit :

    @ GFP : pour les constructeurs auto….on y est déjà ! Quand on a eu vent des merdouilles mises en circulation par une certaine firme Indienne…. Mourir de rire est plus sympa que mourir de faim ou de maladie. Mais je pense que votre commentaire était à prendre au second degré….enfin, j’espère :)….Quant aux mesures prises en ce qui concerne le riz OGM en Chine….peut-être y a t-il conflit entre quelques firmes décidées à remporter un marché plus que juteux.

  7. Faust dit :

    @GFP.

    Dans la mesure où Greenpeace parle au conditionnel, il ne peut y avoir aucun mensonge, puissequ’il n’y a aucune affirmation. D’ailleurs, l’article est prudent à l’extrême, car avec la Chine, il est bien difficile d’avoir des infos fiables.

    Donc, à voir si le futur accrédite ou infirme cette “rumeur”. Maintenant, si ça a filtré dans un hebdomadaire financier chinois, il est probable que ce soit avéré… la presse chinoise n’a pas pour habitude de se répandre en rumeur, le pouvoir politique ne leur laisse pas trop de libertés en ce domaine…

  8. GFP dit :

    @ Faust,
    “Dans la mesure où Greenpeace parle au conditionnel, il ne peut y avoir aucun mensonge, puissequ’il n’y a aucune affirmation.”
    => Dans la mesure où greenpeace déforme déjà la rumeur il s’agit bien d’un mensonge. Nuelle part la rumeur ne parle d’interdiction.

    “la presse chinoise n’a pas pour habitude de se répandre en rumeur, le pouvoir politique ne leur laisse pas trop de libertés en ce domaine…”
    => L’article cité est la preuve du contraire.

    “Maintenant, si ça a filtré dans un hebdomadaire financier chinois, il est probable que ce soit avéré…”
    => “L’interdiction” du riz GM ? … lol. Ha ben non, l’article ne parle pas d’”interdiction”. Qu’est-ce qui serait “avéré” dans ce cas ?

    “Donc, à voir si le futur accrédite ou infirme cette « rumeur ».”
    => Oui, attendons.

  9. Faust dit :

    GFP dit “Dans la mesure où greenpeace déforme déjà la rumeur il s’agit bien d’un mensonge. Nuelle part la rumeur ne parle d’interdiction.”

    => Dans l’article, GP dit “la Chine aurait suspendu la commercialisation”. Par contre, oui, dans le titre, il est dit “La Chine aurait interdit la commercialisation de riz OGM”. Moi, j’y vois une coquille de celui (ou celle) qui a écrit l’article et a fait le titre. Toi, comme tout bon conspirationniste qui se respecte, tu y vois la volonté malfaisante du grand satan Greenpeace qui a voulu falsifier la vérité et mentir aux gens…

    GFP “L’article cité est la preuve du contraire.”

    => Tu n’en sais rien

    GFP “« L’interdiction » du riz GM ? … lol. Ha ben non, l’article ne parle pas d’ »interdiction ». Qu’est-ce qui serait « avéré » dans ce cas ?”

    => la suspension de la commercialisation du riz OGM. Si c’est avéré, cela n’est pas sans raison…

    GFP “« Donc, à voir si le futur accrédite ou infirme cette « rumeur ». »
    => Oui, attendons.”

    => Ah, on arrive quand même à être d’accord sur un point :D

  10. GFP dit :

    @ Faust,
    “Par contre, oui, dans le titre, il est dit « La Chine aurait interdit la commercialisation de riz OGM ». Moi, j’y vois une coquille de celui (ou celle) qui a écrit l’article et a fait le titre. Toi, comme tout bon conspirationniste qui se respecte, tu y vois la volonté malfaisante du grand satan Greenpeace qui a voulu falsifier la vérité et mentir aux gens…”
    => Je n’y vois aucune conspiration. Je retrouve simplement les techniques de manipulation de l’info dont greenpeace use et abuse. Ce serait une coquille si ce genre d’erreur se produisait de façon exceptionnelle. C’est loin d’être le cas.

    “Tu n’en sais rien”
    => Ben si. Vous dites que “la presse chinoise n’a pas pour habitude de se répandre en rumeur”. L’article cité par greenpeace fait bien état d’une rumeur (=information non vérifiée). Cela montre bien que la presse chinoise relaye une rumeur (qui restera une rumeur tant que l’info n’est pas vérifiée).

    “la suspension de la commercialisation du riz OGM.”
    => Même pas une suspension, d’après la rumeur il ne s’agirait que d’un report de la commercialisation. Pour le reste cela ne sert à rien de s’étendre là-dessus puisque ce n’est qu’une rumeur.
    Mais puisque nous sommes dans les spéculations je suis prêt à parier que la Chine produira du riz GM d’ici à 5 ans.

  11. zeppe dit :

    @ GFP

    “Je retrouve simplement les techniques de manipulation de l’info dont greenpeace use et abuse.”

    - Et pourquoi faire ? Pour s’enrichir ? Pour faire monter le cours de son action en bourse ?
    Tu ne ferais pas un mélange des genres GFP ?

  12. 01010101 dit :

    __nous vrrons d’ici 30 ans si nos enfants dev’nu grands sont 100 cancer/ogm riz chinois 1/4 la “milliardiz planétr suicidr” et son larbinat divrs et varié mange pas de ce riz là

  13. Bruce dit :

    You pretty much said what i could not effectively communicate. +1

    My site:
    dsl preisvergleich und dsl anbieter

  14. greendollarme dit :

    Greenpeace relaie l’Economist Observer… Youpi!

  15. ecoloverdatre dit :

    agronome de pacotille

    puisque nous en sommes au niveau de la sémantique est-ce que pendant une période de suspension de commercialisation d’un produit on peut quand même commercialiser ce produit?

    ensuite concernant cette rumeur, toi qui est toujours au fait de l’actualité t’es peut être au courant d’un démenti éventuel, depuis le 23 septembre il n’y pas un seul commentaire dénonçant ce mensonge?

    et enfin concernant tes pronostiques, t’es mal placé pour en faire puisque pour l’instant Élisabeth Tessier a plus de résultats positifs que toi.

    si mon chinois est bon il me semble que la Chine va décider d’un moratoire de 5 à 10 ans sur la commercialisation des PGM sauf le maïs(selon des sources biens informées). les paris sont ouverts.

  16. raloul dit :

    Rebonjour!

    Puisqu’on parle de la Chine et de sa relation au riz génétiquement modifié, voici un petit article intéressant du même journal qui donne d’autres éclairages sur la question (et en anglais, ce qui limite les spéculations hasardeuses…).

    http://www.eeo.com.cn/ens/Industry/2010/06/25/173757.shtml

    Bonne lecture!

  17. Faust dit :

    Merci pour le lien raloul.

    Une phrase issue de cet article :”[...] Though the Chinese government prohibits the commercial sale of genetically modified (GM) rice, GM rice seeds are still being sold to farmers in Hunan Province.[...]”

    “prohibits”… Dis-moi, GFP, “The Economic Observer” fait aussi partie de la conspiration planétaire dirigée par Greenpeace contre les OGMs ? Parceque, eux aussi, ont utilisé le terme “interdit” et non “suspendu”… Comme quoi…

  18. aatea dit :

    interressant cette article.

    What Does the Public Fear?

    So far, China has approved the commercialization of GM cotton, tomatoes, pimentos, papayas, poplar and petunias and has also approved the distribution of safety certificates to produce and consume GM corn and rice
    la Chine a approuvé la commercialisation du coton GM, les tomates, les piments, les papayes, les peupliers et les pétunias…

    The EO learned that, though the yield and taste of GM rice seeds is not advantageous when compared to their ordinary counterparts and their cost is three to four times higher than the latter, farmers are still willing to plant GM seeds because they are insect resistant and save the cost of buying pesticide.

    diminution de l’utilisation de pesticide, tiens tiens …

    An expert with the university’s lab devoted to genetic modification also claimed that the researchers working in the lab had been eating the two brands of GM rice for a long time. They said the rice tasted good and they were all healthy.

    “We are willing to restate that, once the GM rice is commercialized, we will eat it ourselves,” he said.

    ils ne sont pas morts, ils n’ont pas de problème de santé …

    sur “l’article de greenpeace”
    la Chine aurait suspendu la commercialisation de riz génétiquement modifié.

    sur l’article de The Economic Observer
    Though the Chinese government prohibits the commercial sale of genetically modified (GM) rice

    => il n’y a pas une grosse incohérence?

  19. Wackes Seppi dit :

    « Information » extrêmement intéressante : un conditionnel – en bref, une rumeur – tiré de « l’un des principaux hebdomadaire (sic financier chinois ».

    Plusieurs points :

    1.  Une recherche sur la toile ne donne rien, à part quelques rares resucées des « rumeurs » propagées par Greenpeace sur la base de l’article paru dans l’Economic Observer. C’est tout de même étonnant.

    2.  Ça l’est d’autant plus que Greenpeace, qui a réussi à prendre pied en Chine, a contribué à une intense campagne d’opposition aux OGM, particulièrement dans le cas du riz. Donc, j’insiste : comment se fait-il qu’une information (rumeur) aussi importante pour l’opinion publique chinoise et mondiale n’ait pas été relayée par des médias bien plus importants tels que le China Daily.

    3.  Qui, alors, fait de l’intox ? Greenpeace aurait-il téléguidé l’article ?

    En fait, l’article de l’Economic Observer – pour lequel Greenpeace-France nous a généreusement gratifié d’un lien vers l’original chinois – a fait l’objet d’une traduction anglaise*.

    Pourquoi, donc, Greenpeace-France n’a-t-il pas donné le lien vers la traduction (qui me semble très fidèle) ?

    Sa lecture montre que l’« information » dont nous avons été gratifiés n’a rien d’extraordinaire**. La Chine n’a pas « suspendu la commercialisation de riz génétiquement modifié », comme le prétend Greenpeace, mais élabore un plan d’action sur l’industrie des semences dont la gorge profonde, la « source proche du Ministère de l’agriculture », dit qu’il reflète une orientation politique selon laquelle le gouvernement ne promouvra pas la commercialisation de riz et de blé GM ces cinq à dix années prochaines. Mais absence d’action, du reste fort relative, n’est pas la même chose que suspension. Et un projet de plan d’action n’est pas la même chose qu’un plan d’action adopté.

    4.  L’opposition aux OGM a aussi gagné des adeptes dans les milieux scientifiques et administratifs qui contribuent à forger la politique agricole et alimentaire chinoise. Des adeptes bruyants pour certains, et actifs pour d’autres. Que le projet de plan d’action contienne « quelque chose » s’interprète par conséquent de deux manières : ce peut être l’ébauche d’une décision des autorités gouvernementales, ou une tentative de manipulation (les conspirationistes y verront la main de Greenpeace) ; le fait que seul l’Economic Observer en ait fait état accrédite plutôt la seconde thèse, mais il y a aussi eu des « rumeurs » antérieures qui font pencher la balance davantage vers la première***.

    Mais, comme le plan d’action doit être publié bientôt, nous verrons bientôt. Et nous verrons ce que dit précisément le texte.

    5.  On trouve sur la toile des articles qui font état d’un important trafic de semences de riz OGM****. Le paysan de base a fait son choix. Et pour cause : le riz Bt, c’est du rendement en plus (même si la transformation génétique n’améliore pas les bases génétiques du rendement) et des traitements en moins (80 % selon certaines sources).

    6.  Mais il est vrai que Greenpeace s’en contrefiche.

    _________________

    *  …://www.gmwatch.org/latest-listing/1-news-items/13440-china-suspends-commercialisation-of-gm-rice-and-wheat

    **  « A source close to the Ministry of Agriculture (MOA), told the Economic Observer that the government will not promote the commercialization of genetically modified rice and wheat for five to ten years. A “Modern agricultural crop seed industry development plan (2011-2020)” to be released this year already reflects such a policy orientation.

    « The source said that there are two reasons for this delay in commercialization of genetically modified (GM) staple food crops: one is that there has been a lot of questioning about the safety of genetic modification from various sides; the other is based on the judgement that currently in China, GM staple food crop-related research, promotion, regulations, even later-stage business operation,etc. are not yet mature.

    « However, the same source also revealed that due to the drastic increase of demand for corn, putting pressure on national researves, corn breeding technology will be at a historical turning point. In the next 5-10 years, GM corn commercilization may be pushed forward when appropriate. »

    ***  …://singularityhub.com/2011/03/23/future-of-genetically-modified-ricecorn-in-china-may-be-both-certain-and-delayed/

    ****  Par exemple : …://www.eeo.com.cn/ens/Industry/2010/06/25/173757.shtml

  20. raloul dit :

    Bonjour!

    Je me permets de rebondir sur un point soulevé par wackes seppi

    “5. On trouve sur la toile des articles qui font état d’un important trafic de semences de riz OGM****. Le paysan de base a fait son choix. Et pour cause : le riz Bt, c’est du rendement en plus (même si la transformation génétique n’améliore pas les bases génétiques du rendement) et des traitements en moins (80 % selon certaines sources).”

    Voici quelques extraits de l’article mentionné qui donnent un autre éclairage:

    According to local farmers, while ordinary rice seeds are sold at a price of seven to twenty yuan per kilogram, the price of their GM counterparts is thirty to forty yuan per kilogram. The EO has learned, however, that the local seed merchants were given seeds from the GM seed salesman for free.

    Les semences GM sont donc effectivement plus chères. Etonnament, les vendeurs de semences GM en distribuent gratuitement (en toute illégalité). Dans quel but?

    Longzhou Rice Company, located in Yueyang city, was once a rice supplier to Wal-mart; however, since its products were found to contain GM ingredients, its sales volume has been zero according to the head of the company. He emphasized that he only sold GM rice in the surrounding areas.
    The Longzhou Rice Company mainly buys its rice from local farmers. The head of the company said he does not know whether or not the seeds he buys are genetically modified at the time of purchase. EO reporters also learned that since the appearance of GM rice is the same as ordinary rice, farmers tend to mix the two and do not inform their buyers that the rice they are purchasing may contain GM rice kernels.

    Les paysans n’informent pas leurs clients des mélanges entre riz GM et non GM qu’ils pratiquent. On connaît mieux en matière de tracabilité et de transparence.

    The EO learned that, though the yield and taste of GM rice seeds is not advantageous when compared to their ordinary counterparts and their cost is three to four times higher than the latter, farmers are still willing to plant GM seeds because they are insect resistant and save the cost of buying pesticide.
    In an effort to force the government to allow the commercialization of GM rice seeds, seed franchisers are providing them to farmers for free.

    Les semences GM ne sont pas avantageuses, bien au contraire. La motivation des paysans est intéressante, mais si l’on réfléchit sur un plus long terme, on sait pertinemment que des insectes résistants apparaitront tôt ou tard, rendant l’emploi de pesticides à nouveau nécessaire.
    La distribution gratuite de semences GM afin de chercher à contraindre le gouvernement par la politique du fait accompli me semble beaucoup plus pernicieuse que les prétendues manipulations dont est accusée l’ong greepeace.

    Nevertheless, the public remains puzzled and in doubt about whether it is safe to eat GM rice. Farmers who plant GM rice seeds in Hunan also keep a plot of land for planting ordinary rice to meet the demand of their families.
    They think, if even the insects are not eating it, how can people eat it?

    Voici l’élément que je trouve le plus intéressant, à savoir que les paysans qui plantent du riz GM à des fins commerciales continuent à cultiver des variétés non-GM afin de répondre aux besoins de leurs propres familles.
    Wackes Seppi a écrit: “Le paysan de base a fait son choix”. Effectivement il fait un choix différencié selon le but poursuivi…

    De plus, j’aime beacoup cette réflexion extrêmement simple, mais qui porte en fait une profonde portée philosophique sur la question des limites des OGM:
    “Si même les insectes ne mangent pas ce riz (GM), comment les gens le pourraient-ils?”
    En effet, n’y a-t-il aucune question ethique fondamentale à se poser lorsqu’un poison est volontairement introduit à l’intérieur d’une plante qui constitue un aliment de base?

    A méditer…

    P.s.: Je remercie d’avance les éventuels défenseurs des ogm – dont la prose est équivalente en substance à celle de lobbyistes – de ne pas: reprendre ce texte, le saucissonner et y répondre par bribes inintelligibles. Merci

  21. 01010101 dit :

    __ma malformation était plutonium en métallirj centre d’apprentiSSage ajusteur méknici1 profSSion pas choisi 1posé de forSS milieu sociale famille modste, tiraillé entre ce secteur et la chooz vrdure en gnérale

    __j’adh’r ni à l1 ni à l’otre l’inégalit de revenu i cvit

  22. Faust dit :

    Si je te suis bien, Wackes Seppi, tu penses que Greenpeace, au lieu de faire suivre la rumeur publiée par The Economic Observer, aurait été à son initiative ? Que Greenpeace China arrive à influencer directement un article d’un canard chinois qui est considéré comme très sérieux, dans le top 3 des canards financiers chinois, tellement sérieux que ses informations sont souvent reprises par Bloomberg, Reuters et autres services de presses internationaux *

    Tu parles à un moment de conspirationnistes, mais on est effectivement pas bien loin de la théorie du complot, là…

    Concernant le “suspension, pas suspension, interdiction, pas interdiction”, je te cite juste la première phrase du dernier lien que tu as mis :

    “Though the Chinese government prohibits the commercial sale of genetically modified (GM) rice, GM rice seeds are still being sold to farmers in Hunan Province.”

    Là, l’article (toujours du même journal) parle bien d’interdiction (“prohibits”) pure et simple. Certes, l’article date un peu (un peu plus d’un an) mais quand même… là aussi, cet article aurait été “influencé” par le grand satan Greenpeace à ton avis ? pff…

    Comme tu le dis dans ton point 4, il s’agit plus d’une prise de conscience de quelques décideurs… certes, le travail de Greenpeace China (travail difficile dans un pays comme la Chine) n’y est pas étranger, mais de là à croire que GP ait les moyens de manipuler pouvoirs politiques et journaux, c’est franchement grotesque…

    * http://en.wikipedia.org/wiki/The_Economic_Observer

  23. Wackes Seppi dit :

    Non, M. Faust, je ne pense pas ; je m’interroge.

    Pour être plus précis (et me répéter en partie), je m’étonne que la nouvelle n’ait paru que dans un seul journal, même si c’est le distingué Economic Observer. Quand je suivais certaines affaires chinoises dans ma vie précédente, les informations pertinentes se retrouvaient dans plusieurs journaux. Je m’étonne aussi que l’article dont il s’agit ici n’ait pas été traduit en anglais*.

    Concernant le “suspension, pas suspension, interdiction, pas interdiction” (je reprends vos termes), l’article qui date de plus d’un an parle effectivement de « prohibits ». Il est difficile de suspendre une activité qui a été interdite.

    Et non, je ne pense pas (tout comme vous) que GP a les moyens de « manipuler » pouvoirs politiques et journaux. Mais ce que vous appelez « une prise de conscience » de quelques décideurs suffit à infléchir des orientations politiques (au moins aux niveaux subalternes en attendant que les vrais décideurs s’expriment) et journalistiques. J’ai déjà vu ça dans ma carrière.

    Du reste, il y a des informations, certes un peu plus anciennes, qui vont plutôt dans l’autre sens. J’en ai cité une, en voici une autre… de l’EO**.

    Le fait est, toutefois, que la question des OGM est aujourd’hui débattue et semble même faire polémique. Et voici un autre article de l’EO***. Est-il représentatif d’une ligne éditoriale ? La question se pose.

    _____________________

    *   …://app.eeo.com.cn/?app=search&controller=index&action=search&type=all&order=time&wd=gm+rice

    **  …://www.eeo.com.cn/ens/Today_Media/review_print/2011/03/23/197156.shtml

    ***  …://www.eeo.com.cn/ens/2011/0513/201254.shtml

  24. aatea dit :

    http://lecourrier.vnagency.com.vn/default.asp?page=newsdetail&newsid=76375

    Agriculture : le Vietnam compte développer les OGM – 17/10/2011

    La production annuelle de maïs est de 1,1 à 1,2 million de tonnes, mais les besoins sont évalués à 1,5 million de tonnes. Toujours selon lui, le Vietnam projette la généralisation en 2012 de telles cultures pour l’alimentation du bétail. Actuellement, 26 pays dans le monde cultivent des plantes transgéniques, et aucune influence négative de celles-ci sur la santé humaine n’a été établie.

    Au Vietnam, chaque année, de 50.000 à 70.000 ha de terres agricoles disparaissent au profit de l’habitat, de l’industrie ou d’infrastructures de communication. En d’autres termes, la garantie de la sécurité alimentaire nationale ne va pas de soi

    Cultiver du maïs transgénique à grande échelle permettra au Vietnam de limiter ses importations. C’est la même réflexion qui nous pousse aussi à envisager la culture du soja génétiquement modifié dès 2013-2014″,

    Les plantes génétiquement modifiées sont d’une très forte rentabilité. En effet, elles résistent naturellement aux parasites et maladies, ce qui conduit à une baisse du coût de production et un doublement du rendement

  25. ecoloverdatre dit :

    Les plantes génétiquement modifiées sont d’une très forte rentabilité. En effet, elles résistent naturellement aux parasites et maladies, ce qui conduit à une baisse du coût de production et un doublement du rendement
    ===> et de plus pour deux paquets achetés on vous offre le troisième à 20% MDR

  26. aatea dit :

    ecoloverdatre dit : Mardi 18 octobre 2011 à 10:57
    Les plantes génétiquement modifiées sont d’une très forte rentabilité. En effet, elles résistent naturellement aux parasites et maladies, ce qui conduit à une baisse du coût de production et un doublement du rendement
    ===> et de plus pour deux paquets achetés on vous offre le troisième à 20% MDR

    pourquoi, vous vendez des plantes gm?

  27. Fadia dit :

    Même si la Chine n’a pas encore commercialisée le riz ogm, il y a une batterie de tests qui est réalisée sur deux variétés de riz transgéniques en plein champs dont l’un est le bt de Monsanto.
    La commercialisation est quand même prévue pour 2012 voire 2013, la suspension c’est peut-être (et là il ne s’agit que de mon avis personnel et je préfère le souligner) le mode opératoire prévu pour cette commercialisation.

  28. 01010101 dit :

    __gâchis ces divrs langues censurant

  29. SANKARA dit :

    Je suis étonnée que personne ne réagisse au commentaires subtiles et mesurés de RALOUL. Je ne vois pas ce qu’on peut ajouter à ses arguments.
    Au lieu de se focaliser sur GreenPeace, il serait plus rentable de se poser des questions sur la propagande massive des semenciers OGM regroupés dans 2 ou 3 immenses multinationales qui visent à dominer le monde et à transformer les agriculteurs indépendants en ouvriers agricoles corvéables à merci. “L’accaparement des terres”, c’est de la parano ? Je vis au Burkina Faso , un pays livré à Monsanto moyennant de gros cadeaux offerts aux dirigeants…


Les commentaires sont fermés pour cet article.